Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

47 % des dirigeants français sont optimistes quant aux perspectives économiques


Une étude de Grant Thornton, groupe leader d’audit et de conseil en France et dans le monde, menée par Experian Business Strategies Ltd. auprès d’un panel de 11 000 entreprises privées, à travers 39 pays représentant plus de 80 % du PIB mondial, montre que 47 % des dirigeants d’entreprises françaises interrogés sont optimistes – début 2011 – quant aux perspectives économiques nationales de l’année en cours, contre 38 % fin 2010.




Après un pic d’optimiste fin 2007 (56 % des dirigeants d’entreprises français se disaient optimistes), l’année 2008 a vu la proportion de chefs d’entreprises français optimistes quant aux perspectives d’avenir chuter de quasiment 45 points, à 11 %. Depuis cet effondrement, les entreprises reprennent confiance en leur économie à hauteur de quasiment 10 points chaque année.

Jean-Jacques Pichon, Associé Grant Thornton, explique : « Cette tendance reflète une reprise plus dynamique de l'économie et de l'emploi mais les mesures politiques qui l’accompagnent ne sont pas suffisantes. Les dirigeants ont, ces 3 dernières années, privilégié la recherche de stratégie à court terme pour augmenter leur cash flow et ainsi limiter le recours à la dette et par conséquent aux investissements. Or, les signes d’une réelle reprise économique sont forcément associés à une reprise de l’investissement des entreprises. Tôt ou tard, si elles veulent continuer à croître, elles devront adapter leur stratégie d’investissement. Avec des taux d’intérêt historiquement bas, le gouvernement devra se montrer créatif pour stimuler et encourager ces investissements. Les banques qui, jusqu’à maintenant, étaient préoccupées à reconstituer leurs fonds propres et leurs résultats d’avant crise devront, elles aussi, jouer leur rôle initial et participer à cet effort en facilitant l’accès au crédit pour les entreprises ».

Au niveau européen, le trio de tête des pays les plus optimistes est composé de :
- La Suède avec 90 % des dirigeants d’entreprises optimistes début 2011 contre 78 % fin 2010 et 48 % fin 2009,
- L’Allemagne avec 80 % des dirigeants d’entreprises optimistes début 2011 contre 82 % fin 2010 et 58 % fin 2009,
- La Suisse avec 67 % des dirigeants d’entreprises optimistes début 2011.

Parmi les pays européens dont les chefs d’entreprises sont les plus pessimistes, on trouve très naturellement la Grèce (71 % des dirigeants d’entreprises pessimistes), l’Espagne (68 %) et l’Irlande (40 %).

Jean-Jacques Pichon continue : « Les résultats de l’étude montrent une Europe à deux vitesses. Ces niveaux de confiance divergents vont "fatiguer" la croissance de la zone euro qui a déjà vécu une année 2010 agitée. Le plus important pour l’heure serait sans doute de parvenir à une véritable politique économique européenne et non de développer des actions nationales qui s’opposent d’un pays à l’autre. La zone euro semble malheureusement se diriger vers des années de tension économique et de volatilité structurelle des marchés financiers ».

Pour ce qui concerne l’international, le taux d’optimisme moyen parmi les dirigeants d’entreprises s’élève à 53 % début 2011 contre 47 % fin 2010. L’Inde (91 %), le Chili (96 %) et les Philippines (94 %) sont les pays dont les dirigeants manifestent le plus d’optimisme quant à leur économie. A contrario, les dirigeants japonais, russes et thaïlandais sont les plus négatifs avec des taux de pessimisme respectivement de 67 %, 26 % et 24 % début 2011.

Enfin, la comparaison par grandes zones économiques ou géographiques montre que l’Amérique latine est sans conteste la zone où les dirigeants d’entreprises sont les plus optimistes (plus de 79 %). Les dirigeants des pays dénommés depuis peu PIGS (Portugal, Italie, Grèce, Espagne) restent à des niveaux d’optimisme terriblement faibles (à peine 21 % au global).

Jean-Jacques Pichon termine : « Si l'histoire économique de ces 10 dernières années s’est focalisée sur les BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine), ces résultats suggèrent que la prochaine décennie pourrait être celle de l'Amérique latine. Cette zone géographique dans son ensemble devrait voir son PIB croître d'environ 4 % en 2011, et si la confiance actuelle des entreprises se traduit par une croissance soutenue et généralisée, la prochaine décennie pourrait voir l'Amérique latine prouver son véritable potentiel économique. La croissance économique soutenue du Brésil, estimée à 7,5 % par le FMI pour 2010, favorise incontestablement celle de ces voisins (Chili, Argentine, Mexique notamment) et ravive la confiance du subcontinent dans son ensemble. Il est également impossible d'ignorer l’effet domino de la Coupe du monde 2014 et des Jeux olympiques de 2016 au Brésil, événements qui permettront un vrai décollage économique pour l'ensemble de l'Amérique latine et qui explique très probablement le fort optimisme des dirigeants interrogés ».

A propos de Grant Thornton
Grant Thornton rassemble en France 1 300 associés et collaborateurs dans 24 bureaux et se place parmi les leaders des groupes d'audit et de conseil en se positionnant sur 5 métiers : Audit, Expertise Conseil, Conseil Financier et Opérationnel, Externalisation et Conseil Juridique, Fiscal et Social.
Les membres de Grant Thornton International constituent l’une des principales organisations mondiales d’audit et de conseil.
Chaque membre du réseau est indépendant aux plans financier, juridique et managérial.

A propos l’International Business Report de Grant Thornton
L’International Business Report est une enquête annuelle menée par Experian Business Strategies Ltd. pour le compte de Grant Thornton International, évaluant les attitudes et les attentes des entreprises à capitaux privés mondiales depuis 1992.
Cette année, le panel d’étude était composé de 11000 répondants, tous dirigeants d’entreprises privées de 50 à 499 salariés à travers 39 pays représentant plus de 80 % du PIB mondial.
internationalbusinessreport.com
grant-thornton.fr

Vendredi 8 Avril 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News