Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

1er baromètre SA DUCROIRE sur le risque-client


La très grande majorité des entreprises ont conscience de l'existence du risque-client mais pas du risque pays.
Bruxelles, le 26 avril 2006 : à l’occasion de la présentation de ses premiers résultats financiers, la SA Ducroire a dévoilé les conclusions de son premier Baromètre sur le risque-client. Cette enquête a été réalisée par l’institut IPSOS auprès d’un échantillon représentatif de 399 entreprises (PME et grandes entreprises). Les personnes interrogées sont en majorité des directeurs généraux, des directeurs financiers et des crédit-managers.




Le Baromètre SA Ducroire met en évidence trois grandes tendances :
> 86% des entreprises (toutes tailles confondues) ont conscience de l’existence d’un risque-client (le pourcentage arrive à 88% pour les grandes entreprises). Toutefois, 14% des entreprises ignorent toujours la présence d’un risque.
> La grande majorité des entreprises juge nécessaire de se protéger du risque-client. Pour les ventes en zone OCDE, 72% des grandes entreprises et 63% des PME estiment que les transactions représentent un risque. Le pourcentage est quasiment équivalent pour les ventes hors de l’OCDE (71% pour les PME et 69% pour les grandes entreprises).
> 77% des entreprises interrogées n’ont pas eu le sentiment d’une baisse du risque en affaires. Ce qui s’explique peut-être par le volume des défaillances d’entreprises toujours très élevé en Europe.
> Le risque-pays est quasiment totalement ignoré même par les grandes entreprises, même lorsqu’elles sont actives à la grande exportation. Les personnes interrogées citent d’ailleurs spontanément comme principaux risques-clients : le non-paiement (à 56%) et la faillite (50%).

Pour les entreprises conscientes du risque, l’assurance-crédit apparaît comme le moyen le plus connu et le plus utilisé pour se protéger des risques. C’est un outil jugé clair, lisible et sûr par les personnes intérrogées. On note d’ailleurs qu’une PME sur deux a recours à l’assurance-crédit pour sécuriser ses transactions OCDE et hors OCDE.

A propos de la SA Ducroire :
Créée en 2004 par l'Office national du ducroire, la SA Ducroire a pour mission de protéger ses clients contre les risques liés aux transactions commerciales domestiques et internationales.
La SA Ducroire assure et réassure les risques politiques et commerciaux de transactions commerciales courantes. Elle émet également des cautions réglementaires et contractuelles. La SA Ducroire s’adresse à l’ensemble des entreprises de l’Union européenne, et assure leurs risques clients, que ce soit sur leur marché national ou dans n’importe quel autre pays à l’étranger.
L’objectif est de garantir la continuité de l’offre d’assurance-crédit en conformité avec la réglementation européenne. La SA Ducroire est dotée d’un capital de 150 millions d’euros.

Communiqué SA DUCROIRE.


Dimanche 30 Avril 2006
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News