Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



We want Miles


We want Miles. Exposition Miles Davis : le jazz face à sa légende - jusqu'au 17 janvier 2010 - Musée de la Musique/Cité de la Musique



We want Miles
Soixante ans après sa première venue en France à la salle Pleyel, cinquante après l’enregistrement de ses chefs-d’oeuvre Kind of Blue et Sketches of Spain, quarante après le révolutionnaire Bitches Brew, le musée de la Musique consacre une rétrospective d’envergure à l’un des grands créateurs de la musique du xxe siècle : Miles Davis (1926-1991). Organisée avec le soutien du Miles Davis Properties, LLC., cette exposition propose de retracer le parcours du musicien, de la ville de son enfance, East St. Louis, jusqu’au concert rétrospectif qu’il donna sur le site même de La Villette à Paris, à quelques semaines seulement de sa disparition.

En 1981, Miles Davis rompait plusieurs années de retraite et de silence avec l’album The Man with the Horn. Peu après, il confirmait son come-back avec un album « live » au titre explicite, We Want Miles, qui soulignait combien le public avait attendu son retour. En hommage aux attentes que le musicien a suscitées tout au long de sa carrière, la première exposition consacrée au jazz par le musée de la Musique reprend le titre de cet album emblématique de son retour au devant de la scène. Près de trente ans plus tard, ce titre en forme de slogan résonne comme un appel et un désir. Appel à redécouvrir la musique et à mesurer le talent de cet artiste exceptionnel, qui ne cessa d’interroger les frontières du jazz. Désir de mieux cerner cet être complexe, musicien de mystère et de génie, qui toute sa vie contribua à édifier son propre personnage. We Want Miles ou le jazz face à sa légende.

Présentée sur 800 m2, l’exposition est divisée en séquences thématiques qui s’enchaînent chronologiquement et correspondent aux grands temps de sa carrière. Celles-ci présentent de nombreux objets dont beaucoup sont montrés pour la première fois au public : films inédits ou rares, partitions originales manuscrites, un ensemble exceptionnel de trompettes et d’instruments dont jouèrent ses compagnons de route, documents originaux liés à la réalisation de ses albums, costumes de scène, pressages d’époque de ses grands disques, ainsi que de très nombreux clichés pris par les plus grands noms de la photographie. Elle contient également des oeuvres d’art qui témoignent que l’aura de Miles Davis excède largement la seule sphère de la musique.

Confiée à l’atelier Projectiles, la scénographie est entièrement pensée en fonction du son et du confort d’écoute. Elle rend hommage à la musique en disposant tout au long du parcours des « sourdines ». Ainsi nommées en référence à la sonorité si singulière que Miles Davis tirait de cet ustensile, ces espaces de forme ovoïde sont de petites chambres d’écoute qui ont été conçues pour permettre au public de découvrir dans de bonnes conditions les oeuvres les plus emblématiques de
l’artiste. En outre, équipé d’un casque audio – le sien ou celui prêté par le musée – le visiteur se branchera lui-même, de manière ludique et interactive, à des bornes audio ou vidéo qui compléteront l’illustration musicale du parcours.

www.citedelamusique.fr
We want Miles


Dimanche 29 Novembre 2009
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News