Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



Vendée Globe -Tous dans l’Atlantique


Vendée Globe
Vers midi, Norbert Sedlacek, dixième et dernier solitaire en mer, va franchir le Cap Horn et revenir dans l’océan Atlantique. Raphaël Dinelli fera escale aujourd’hui aux Malouines. Arnaud Boissières a passé l’équateur mardi soir. Et Armel Le Cléac’h n’est plus qu’à 841 milles de l’arrivée.



Vendée Globe -Tous dans l’Atlantique
Malgré des conditions très difficiles au large du Portugal, Armel Le Cléac’h (Brit Air) progresse à vive allure (13,7 nœuds de moyenne cette nuit) vers l’arrivée qu’il espère atteindre vendredi soir ou samedi matin, soit plus de cinq jours après le vainqueur Michel Desjoyeaux (Foncia). Loin derrière lui, au milieu de l’Atlantique Nord, la bataille est toujours aussi indécise entre Samantha Davies (Roxy) et Marc Guillemot (Safran). La Britannique privilégie la route directe et augmente régulièrement son avance, désormais de 177 milles. De son côté, Guillemot poursuit son option nord-ouest pour contourner l’anticyclone et progresse toujours quelques nœuds plus vite que la Miss Sam. Suspense pour le podium !

En cinquième position, Brian Thompson (Bahrain Team Pindar) n’aura pas ménagé sa peine question bricolage pendant ce Vendée Globe. Aujourd’hui, ce sont ses vérins de quille qui fuient. Le grand Britannique pense devoir bloquer sa quille dans l’axe pour finir son tour du monde. Plus au sud, à la sixième place, Dee Caffari (Aviva) a retrouvé la vie penchée qu’elle a tant connue lors de son tour du monde à l’envers. Au près dans les alizés de nord-est, elle remonte l’Atlantique Nord à la poursuite de son rêve : être la première femme à boucler le tour du monde dans les deux sens. Pour Arnaud Boissières (Akena Vérandas), la traversée de l’équateur est toujours une fête, même pour la sixième fois. C’est à 19h43 mardi soir qu’il a franchi la ligne imaginaire et remercié Neptune comme il se doit.

Dans l’Atlantique Sud, Steve White (Toe in the Water) et Rich Wilson (Great American III) ne sont pas logés à la même enseigne. L’Anglais profite de bons alizés pour glisser le long du Brésil quand le doyen Américain lutte toujours au large de l’Uruguay dans des grains orageux. Raphaël Dinelli (Fondation Océan Vital), qui a passé le Horn lundi, s’apprête à faire escale aux Malouines, à Port Stanley, là même ou s’était arrêté Marc Guillemot. Objectif de Raphaël : monter dans le mât et résoudre son problème de drisse de grand-voile. Quant à Norbert Sedlacek (Nauticsport-Kapsch), il va vivre son premier passage du Cap Horn aux alentours de midi. Les dix solitaires encore en mer seront alors tous revenus en Atlantique…

L.L.B.

www.vendeeglobe.org

Mercredi 4 Février 2009
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News