Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Vendée Globe - Sous bonne escorte, Le Cam attend les secours chiliens


J+ 58 Entre les Malouines et l'Argentine



Vendée Globe - Sous bonne escorte, Le Cam attend les secours chiliens
Ce 58e jour de course a été marqué par le chavirage de VM Matériaux vers 2h40 du matin, à 200 milles dans l'ouest du cap Horn. Il a fallu attendre de longues heures pour avoir un signe de vie de Jean Le Cam, soit jusqu'à 15h20, au moment de l'arrivée de Vincent Riou à côté du monocoque retourné. Un remorqueur chilien doit arriver sur zone mercredi vers 06 heures du matin pour secourir le skipper enfermé dans son habitacle. Pendant ce temps, Michel Desjoyeaux et Roland Jourdain prennent la poudre d'escampette.

Les premiers au pointage de 16 heures le 06/01/09 :
1- Michel Desjoyeaux (Foncia) à 6619,8 milles de l'arrivée
2- Roland Jourdain (Veolia Environnement) à 135,4 milles du leader
3- Vincent Riou (PRB) à 612,8 milles
4- Armel Le Cléac'h (Brit Air) à 618 milles
5- Samantha Davies (Roxy) à 1900 milles

VM Matériaux, rappel des faits

A 2h40, après une brève communication avec son équipe où Jean Le Cam signalait qu'il était en grande difficulté, sur le point de chavirer, sa balise de détresse se déclenchait. VM Matériaux était alors situé par 56° 17' Sud et 73° 46' Ouest, soit à environ 200 milles dans l'Ouest du cap Horn. Immédiatement, le MRCC (service international de sécurité en mer) était prévenu et Vincent Riou (PRB) et Armel Le Cléac'h (Brit Air) déroutés vers la position de Jean Le Cam. A 9h50, une deuxième balise de détresse était activée sur VM Matériaux, avant qu'un avion de la Marine chilienne ne survole le monocoque, confirmant que le bateau était bien chaviré. Vers 11 heures, un pétrolier de 270 mètres, le Sonagol Kassanje dérouté par le MRCC, arrivait sur zone, se postait à quelques centaines de mètres du bateau rose, émettait plusieurs coups de corne de brume. Mais l'état de la mer (4 à 5 mètres de creux) ne permet pas à l'équipage du navire de mettre à l'eau un canot de sauvetage. A ce moment-là, Jean Le Cam n'a toujours pas donné signe de vie, même si tous les acteurs de la course sont persuadés qu'il est en sécurité à l'intérieur de son bateau.

Riou, le Cléac'h et un pétrolier en guise d'escorte

Sous l'impulsion de Philippe de Villiers, Président de la SEM Vendée, l'organisateur de la course, les pouvoirs français sont en contact avec les autorités chiliennes pour activer le processus. Un bateau de pêche se déroute et un remorqueur de la Marine quitte Puerto Williams à 13h30. Il faudra attendre 15h21 et l'arrivée de Vincent Riou pour avoir des nouvelles de Jean. Ce dernier, qui a réussi à glisser un petit pavillon dans un des passe-coques de son bateau retourné, répond par un cri aux appels de Vincent ! Soulagement général au sein de la famille du Vendée Globe. Jean Le Cam est sain et sauf à l'intérieur de son monocoque. Le bateau n'a plus de bulbe, ce qui explique le chavirage. Le plan Lombard a l'arrière enfoncé dans l'eau ; la trappe de sortie est immergée. A 16h30, Brit Air arrivait à son tour sur zone. Les deux marins ainsi que le pétrolier vont rester aux côtés de VM Matériaux jusqu'à l'arrivée du remorqueur chilien attendu demain mercredi vers 6h00 du matin. Le remorqueur est équipé d'un semi-rigide et d'une équipe de plongeurs qui seront vraisemblablement sollicités pour aider Jean à sortir de son bateau.

Treize en course et deux échappées

Si Vincent Riou et Armel Le Cléac'h ont mis la compétition entre parenthèses, elle se poursuit pour les hommes de tête, et plus loin pour Samantha Davies, Marc Guillemot et consorts.

Aux abords des Malouines, avec deux tiers du parcours dans leur tableau arrière, Michel Desjoyeaux et Roland Jourdain se préparent à un combat singulier qui pourrait durer jusqu'au Sables d'Olonne. En tandem aux avant-postes depuis 3 semaines, les deux hommes séparés de 135 milles, sont en train de s'échapper au gré d'un joli flux de sud-ouest qui les propulse à bonne vitesse vers le nord. C'est le début d'une partie de " poker menteur " comme l'évoquait hier Michel Desjoyeaux, conscient d'aborder une semaine de navigation aléatoire le long des côtes sud-américaines, " l'endroit le plus risqué, le plus casse-gueule, poursuivait-il, où " Bilou le farceur " pourrait lui réserver quelques entourloupes.

Roxy cinquième

Et voilà la régulière et enjouée Sam Davies propulsée malgré elle en 5e position. Navigant à l'avant d'un front froid dans des vents de nord-ouest, Sam, qui a respecté la dernière porte Pacifique, était la plus rapide ce jour, alignant des moyennes de 16 à 17 nœuds. Elle devance de 418 milles un Marc Guillemot (Safran) handicapé par son rail de mât arraché.

Derrière, Brian Thompson (Bahrain Team Pindar), Dee Caffari (Aviva) et Arnaud Boissières (Akena Vérandas) évoluaient dans des conditions plus instables, tandis que Steve White, rattrapé par un anticyclone, était le plus lent de toute la flotte. L'Américain Rich Wilson (Great American III), en approche de la porte néo-zélandaise, devrait commencer à entrevoir ce soir les prémices de la belle dépression qui a frappé toute la journée Raphaël Dinelli (Fondation Ocean Vital) et Norbert Sedlacek (Nauticsport-Kapsch). Entre la Tasmanie et la Nouvelle-Zélande, les deux compères viennent de vivre leur troisième passage de front avec des vents moyens de 45 nœuds ! Comme d'habitude, malheureusement, c'est en queue de peloton que les conditions sont les plus rudes.

Enfin, à noter l'arrivée de Sébastien Josse à Auckland (Nouvelle-Zélande) peu avant 1 heure ce mardi matin. BT est actuellement amarré dans le Viaduct Basin, berceau légendaire de l'America's Cup en 2000 et 2003.

Des photos du bateau VM MATERIAUX, datant d'aujourd'hui, sont disponibles sur le site Internet de la course.

www.vendeeglobe.org


Mardi 6 Janvier 2009
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News