Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Vendée Globe - Rio Grande


Encore une journée et la tête de flotte va pénétrer au cœur des hautes pressions ! Au large des hauts fonds du Rio Grande, il pourrait donc y avoir une redistribution des cartes importantes et personne ne sait encore comment la hiérarchie sera bousculée alors que Marc Guillemot et Michel Desjoyeaux étaient les plus rapides la nuit dernière…



Vendée Globe - Rio Grande
Classement à 5h00 :
1- Loïck Peyron (Gitana Eighty) à 19 884,1 milles de l'arrivée
2- Sébastien Josse (BT) à 21,2 milles du leader
3- Jean Pierre Dick (Paprec-Virbac 2) à 39,4 milles
4- Armel Le Cléac'h (Brit'Air) à 42,7 milles
5- Vincent Riou (PRB) à 57 milles

Un peu comme dans les westerns, mais au lieu de canyons montagneux, c'est un plateau de hautes pressions que les solitaires vont devoir traverser pour atteindre enfin l'Eldorado, les Quarantièmes ! Y aura-t-il un col, un passage au cœur de cette barrière météorologique qui accueille en son sein de redoutables calmes ? Et traverser ce rift va demander de la prudence pour ne pas se faire ensevelir sous un éboulis de vents faibles… Bref, ce jeudi est un jour de transition important, un moment charnière qui va solliciter beaucoup d'attention, beaucoup d'énergie, beaucoup de patience pour s'engager dans une voie qui ne sera pas forcément la meilleure. Car au vu des cartes météorologiques, il est très difficile d'anticiper (à 100 milles près), ce qui va se passer exactement lorsque les hautes pressions sises devant les étraves, vont se déliter pour laisser place à un nouvel anticyclone qui va se déplacer vers Sainte-Hélène…

Le train sifflera trois fois…

Si devant, la " locomotive " Loïck Peyron (Gitana Eighty) garde encore le rythme et entraîne toujours ses " tenders " Sébastien Josse (BT), Jean Pierre Dick (Paprec-Virbac 2), il semble bien que la " pente " de l'anticyclone soit plus abrupte : le ralentissement est en vue, malgré une brise désormais bien orientée à l'Est sur une mer de plus en plus apaisée. Et c'est par derrière que les rames suivent à vive allure : Marc Guillemot (Safran) met du charbon tout comme Michel Desjoyeaux (Foncia) et leur retour aux avant-postes semble n'être plus qu'une question de week-end… Un week-end qui s'annonce sous le signe de l'embuscade ! À l'image de Jean Le Cam (VM Matériaux) qui pourrait s'échapper à la faveur de son décalage à l'Est de la flotte, alors qu'un début de courbe se dessine ces dernières heures : le cap prend un peu d'Est dans son Sud… À l'approche de ce carrefour près des hauts fonds du Rio Grande, il va falloir disséquer à la loupe les choix tactiques que les solitaires vont prendre en tête de flotte.

Et en queue de peloton, il ne reste plus que deux solitaires dans l'hémisphère Nord : Derek Hatfield (Algimouss-Spirit of Canada) et Jean-Baptiste Dejeanty (Maisonneuve) devrait franchir l'équateur la nuit prochaine ou vendredi matin.

www.vendeeglobe.org

Jeudi 27 Novembre 2008
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News