Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Vendéé Globe - Mike la menace


J+14 ½ : au large du Brésil
Le skipper britannique Mike Golding (Ecover) revient aux avant-postes et menace Jean-Pierre Dick et Sébastien Josse, les premiers poursuivants de l'intouchable patron de ce Vendée Globe, Loïck Peyron.



Vendéé Globe - Mike la menace
Classement à 5h00 :
1- Loïck Peyron (Gitana Eigthy) à 20 686 milles
2- Sébastien Josse (BT) à 29,6 milles du premier
3- Jean-Pierre Dick (Paprec-Virbac 2) à 40,2 milles
4- Vincent Riou (PRB) à 59,9 milles
5- Armel Le Cléac'h (Brit Air) à 62,4 milles

Au premier classement du jour, Mike Golding (Ecover) ne pointe encore qu'en 6e position à moins de 2 milles d'Armel Le Cléac'h (Brit Air), toujours 5e. Mais le Britannique et son nouveau monocoque semblent apprécier cette allure de près océanique. Depuis le franchissement de l'équateur au 10e rang, il ne cesse de remonter les places une par une et pourrait apparaître dans le trio de tête dans la semaine. La nuit dernière, il progressait près d'un nœud plus vite que la plupart de ses adversaires ! Et ce matin, derrière un Loïck Peyron (Gitana Eighty) toujours aussi impérial, trois concurrents s'alignent à la même latitude : Sébastien Josse (BT), Jean-Pierre Dick (Paprec-Virbac 2) et Mike Golding. Décalé le plus à l'ouest, Golding resserre son écart latéral en grappillant des milles. Pourtant son troisième Vendée Globe consécutif (3e en 2005) avait mal débuté cette année avec un départ volé, l'obligeant à revenir franchir la ligne correctement. Reparti en dernière position, celui que les Français surnomment Michel Doré (version française de Mike Golding !) a remonté en deux semaines toute la flotte. Et tant qu'il y aura du près au programme, il est probable qu'il poursuive son ascension au classement.
Victime dimanche matin d'une avarie de gréement, Jérémie Beyou (Delta Dore) se dirige toujours vers Salvador de Bahia (Brésil), distant de 700 milles, dans l'espoir de pouvoir réparer seul ses barres de flèche cassées. Progressant à vitesse réduite pour ne pas risquer de briser son mât, Beyou devrait atteindre la Baie de Tous les Saints entre jeudi et vendredi prochain. Il reste en course tant qu'il ne reçoit pas d'assistance extérieure.

Derrière, il ne reste que huit concurrents dans l'hémisphère Nord. Le prochain à franchir l'équateur aujourd'hui sera le Basque Unai Basurko (Pakea Bizkaia), actuellement 18e.

www.vendeeglobe.org

Lundi 24 Novembre 2008
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News