Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Vendée Globe - La locomotive Foncia


J+ 37 1/2 Au cap Leeuwin

Emmenés par Michel Desjoyeaux, Roland Jourdain, Sébastien Josse et Jean Le Cam ont franchi cette nuit la longitude du cap Leeuwin, deuxième des trois grands caps de ce Vendée Globe. En maintenant une cadence élevée, ce quatuor bénéficie désormais de plus de 200 milles d'avance sur leurs proches poursuivants.



Vendée Globe - La locomotive Foncia
Classement à 5h00 :
1- Michel Desjoyeaux (Foncia) à 13 469 milles de l'arrivée
2- Roland Jourdain (Veolia Environnement) à 26 milles du leader
3- Sébastien Josse (BT) à 69,9 milles
4- Jean Le Cam (VM Matériaux) à 72,9 milles

Desjoyeaux l'éclaireur
On se demandait si une fois en tête, Michel Desjoyeaux retrouverait la pédale de frein. Que nenni ! Le nouveau leader assume pleinement son rôle de locomotive et s'échine à faire marcher toujours un peu plus vite que ses congénères. Le consensus que Roland Jourdain appelait hier de ses vœux n'est donc pas pour demain. C'est pourtant à force de vitesse que ce nouveau carré d'as a fait exploser le peloton. Désormais, il y a plus de 200 milles d'étendues liquides entre Jean Le Cam et Armel Le Cléac'h. Ce dernier endosse de fait le statut guide du premier groupe de chasseurs composé de Vincent Riou, Marc Guillemot et Yann Eliès. Quant au skipper de Paprec-Virbac, il ne joue plus le même jeu depuis 48 heures. Jean-Pierre Dick fait cap au nord-est à 90 degrés de la route, dans l'espoir de réparer son safran tribord, un exercice délicat qu'il ne manquait pas de qualifier de " réparation à la Parlier ".
Pas de " réparation à la Parlier " en revanche pour Mike Golding qui a perdu son mât hier à 7h47 (heure française) et cherche à gagner un abri. David Adams, le consultant sécurité du Vendée Globe basé en Australie, a prévenu les autorités de Freemantle et de Hobart (en Tasmanie), mais ce matin, on ne savait toujours pas vers quel port comptait se diriger le marin britannique.
Excepté Jean Pierre Dick, les neuf premiers plongent vers le sud dans un vent d'ouest de 25 nœuds, en direction de la deuxième porte de sécurité australienne. La course de vitesse continue dans un océan Indien mal pavé.

A chacun son Indien
Ce matin, les 19 concurrents encore en course s'étirent en un long chapelet de 3200 milles. Les lanternes rouges Raphaël Dinelli et Norbert Sedlacek ont laissé la porte des Kerguelen dans leur sillage ; le Canadien Derek Hatfield, un peu esseulé, navigue au nord des îles Crozet ; Rich Wilson et Jonny Malbon pointent vers l'archipel des Kerguelen que Steve White a contourné par le nord ; Arnaud Boissières et Dee Caffari poursuivent leur route en tandem à 21 milles l'un de l'autre, tout comme Samantha Davies et Brian Thompson qui visent la première porte australienne. De Desjoyeaux à Sedlacek, les objectifs, les motivations et les conditions météo varient… à chacun son Indien.

www.vendeeglobe.org

Mercredi 17 Décembre 2008
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News