Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Vendée Globe - Bagarre dans le pot-au-noir


J+10 ½ : dans le pot-au-noir
Septième jour de domination pour Loïck Peyron qui pointe toujours en tête avec plus de 40 milles d'avance sur son dauphin, Sébastien Josse. Armel Le Cléac'h se hisse sur le podium provisoire ce matin, pour quelques milles d'avance sur Jean-Pierre Dick. Au milieu du pot-au-noir, le groupe de tête a bataillé toute la nuit pour s'extirper des vents calmes de cette zone de convergence.



Vendée Globe - Bagarre dans le pot-au-noir
Les premiers au classement de 5h00 :
1- Loïck Peyron (Gitana Eighty) à 21073 de l'arrivée
2- Sébastien Josse (BT) à 42 milles du premier
3- Armel Le Cléac'h (Brit Air) à 56,7 milles
4- Jean-Pierre Dick (Paprec-Virbac 2) à 60 milles
5- Yann Eliès (Generali) à 84 milles

Dix avant-hier, sept hier et aujourd'hui plus que six… Tel est le nombre de concurrents du groupe de tête séparés de moins de 100 milles. Malgré le pot-au-noir, Loïck Peyron continue d'imposer une cadence infernale à ses adversaires qui sont de moins en moins nombreux à tenir le rythme. Jean Le Cam (VM Matériaux), qui disputait la première place à Peyron en début de semaine, pointe désormais en 9e position à 125 milles du chef de file. Comme ses prédécesseurs, Le Cam a multiplié les empannages cette nuit pour zigzaguer entre les nuages noirs du pot-au-noir. Un pot qui pour l'instant n'a pas beaucoup ralenti le leader, à peine freiné quelques heures mercredi soir. Jeudi matin, au premier pointage, Loïck Peyron filait à 9,7 nœuds. En est-il déjà sorti ? Sera-t-il à nouveau ralenti dans la journée ?

Derrière le maestro, Sébastien Josse (BT) s'accroche à sa place de dauphin, désormais menacée par le métronome Armel Le Cléac'h (Brit Air), 3e ce matin. Avec Jean-Pierre Dick (Paprec-Virbac 2), Vincent Riou (PRB) et Yann Eliès (Generali), ils forment un quatuor soudé et naviguent régulièrement à vue les uns des autres. Si le pot-au-noir joue souvent les entonnoirs, obligeant la flotte à se recentrer vers un même point de passage, trois solitaires - ou plutôt trois joueurs - semblent avoir décidé de le traverser 250 milles plus à l'est que tout le monde. Là où le pot-au-noir est statistiquement le plus épais ! Jonny Malbon (Artemis), Unai Basurko (Pakea Bizkaia) et Rich Wilson (Great American III), respectivement 19e, 20e et 21e tentent une option qui paraît très risquée d'un point de vue comptable. Mais si le pot-au-noir leur ouvrait les portes en grand, il leur permettrait de faire un bond au classement. Dans le cas contraire, la dégringolade n'en sera que plus sévère…


www.vendeeglobe.org

Vendredi 21 Novembre 2008
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News