Corporate Finance News, Hybrid Finance News
              


Jeudi 9 Décembre 2021

Une approche chiffrée du travail hybride dans le secteur financier


Par Lieven Bertier - Directeur du marketing chez Barco.



Alors que la majorité des entreprises ont entrepris de mettre en place des plans de retour au bureau au début de l'été 2021, l’univers de la finance et de la banque semblait revenir à des méthodes de travail traditionnelles. Malgré le cri de ralliement en faveur du retour en temps plein en présentiel, d’autres entreprises comme HSBC ont officiellement fait le choix du travail hybride, avec la volonté de réduire de 40 % l'espace de ses bureaux. La Deutsche Bank n'a pas tardé à en faire de même, révélant ses projets de travail hybride avec l'inclusion d'un modèle 3-2 (3 jours de travail à distance et 2 jours en présentiel).

Il est évident que le secteur financier commence à prendre conscience des risques d'une approche de travail « taille unique », car de nombreux employés veulent conserver la flexibilité dont ils ont bénéficié pendant la pandémie. Cependant, si les souhaits de mode de travail ont changé, le bureau est toujours équipé pour l'ancienne façon de travailler. Les changements récents façonnent un nouveau paradigme, et les entreprises du secteur financier doivent suivre le mouvement pour répondre aux attentes des employés.

Repenser les bureaux

Quiconque est entré dans un bureau depuis le début de la pandémie a probablement ressenti le silence inquiétant des rangées de bureaux et de cubicules encore vides. Nombreux sont ceux qui se souviennent de la lutte entre collègues pour l'obtention d'un espace de réunion convoité et de groupes se serrant autour d'un seul ordinateur portable.

Avec l'avènement du travail à domicile, beaucoup d'entre nous ont constaté que certaines de nos tâches étaient plus efficaces. Cependant, la qualité de nos interactions a chuté de façon spectaculaire et, par conséquent, beaucoup d'entre nous ont vécu des réunions en deçà de leurs attentes. Notre récente étude chez Barco a montré une baisse de 25 points entre 2020 et 2021 sur notre baromètre des réunions. Avec le désir accru d'améliorer la qualité des réunions, il n'est pas surprenant que la récente étude de Barco ait également révélé que 57 % des cols blancs étaient d'accord pour dire que la salle de réunion deviendrait l'espace le plus utilisé dans un monde post-pandémique. Par conséquent, les travailleurs ne considèrent plus le bureau comme un simple lieu de travail, mais plutôt comme un espace propice à la collaboration et à la coopération.

L'opportunité de réaligner l'espace de bureau peut constituer un choc systémique pour un secteur longtemps habitué à la disposition plus conservatrice et traditionnelle des « rangées de cubicules ».

Cependant, comme les employés convoitent désormais davantage d'espaces pour se rencontrer, collaborer et travailler ensemble à l'avenir, l'espace de réunion sera un plus fonctionnel. Actuellement, la moitié des employés se rendent au bureau pour recevoir des appels dans un cadre plus professionnel, ce qui indique que le désir de réunions efficaces sera le véritable moteur du retour au bureau. L'adaptation à ces nouveaux comportements doit être une priorité et peut être réalisée en préparant les salles de réunion à l'avance pour un retour en douceur au bureau.

Technologie hybride

L'aménagement du bureau ne sera pas le seul à devoir être transformé pour un environnement hybride. Ce changement est également l'occasion pour les entreprises d'évaluer si elles doivent remplacer ou mettre à niveau des technologies de collaboration obsolètes ou inefficaces.

Comme dans de nombreuses autres industries, les employés du secteur financier ont adopté l'ordinateur portable comme principal appareil pour travailler, collaborer et organiser des réunions, ce qui a alimenté la montée en flèche de la préférence pour les solutions BYOM (Bring Your Own Meeting). Nos recherches ont montré que 77 % des personnes interrogées ne peuvent pas s'imaginer travailler sans leur ordinateur portable et ont apprécié de partager leur écran et leur contenu d'un simple clic. Les réunions étant désormais contrôlées par l'ordinateur portable de l'utilisateur, les entreprises devront investir dans des solutions qui maintiennent cette connectivité transparente dans l'environnement de bureau. Des solutions agnostiques permettront aux travailleurs de se connecter et de collaborer quelle que soit la plateforme de réunion (par exemple Webex de Cisco, Zoom ou Microsoft Teams) qu'ils utilisent, ce qui permettra de reproduire l'expérience du travail à domicile au bureau, centrée sur l'ordinateur portable.

En outre, il est peu probable que le retour dans les bureaux soit instantané ou unanime. En dépit des appels lancés par le secteur financier et bancaire en faveur d'un retour rapide, de nombreux employés continueront à travailler à domicile de manière périodique ou permanente, et les entreprises doivent donc s'assurer que la salle de réunion est bien équipée pour les réunions hybrides. Les entreprises doivent donc s'assurer que la salle de réunion est bien équipée pour les réunions hybrides. Ces solutions agnostiques similaires devront être mis en œuvre parallèlement à la mise à jour de l'équipement audiovisuel afin de rendre la collaboration plus facile et transparente pour des réunions équitables plus engageantes.

Assurer la sécurité technologique même à distance

Alors que la sécurité est un aspect crucial pour tout secteur, la nature confidentielle et hautement sensible du travail financier, axée sur les données, la rend essentielle au succès. Au début de la pandémie, nous avons vu plusieurs exemples de plateformes de conférence détournées par des farceurs ou compromises par des pirates informatiques, et avec des réunions susceptibles de se poursuivre de manière hybride, il est important que toute future technologie investie soit sécurisée. En particulier lorsque l'on examine des solutions agnostiques qui aident à connecter l'ordinateur portable de l'utilisateur à l'équipement de la salle de réunion, il faudra de fortes considérations de sécurité. En premier lieu, le secteur doit toujours privilégier l'investissement dans des solutions qui intègrent la sécurité directement dans la conception du produit. De plus, les professionnels peuvent faire équipe avec les fournisseurs de ces solutions pour garantir les meilleures pratiques en matière d'utilisation de ces solutions agnostiques.

Une autre responsabilité clé vient de l'intérieur de l'entreprise elle-même via la formation des employés. Il est primordial de veiller à ce que les travailleurs soient informés de manière experte sur les dangers et les précautions qu'ils doivent prendre lorsqu'ils apprennent à utiliser un nouvel appareil ou une nouvelle plate-forme dans leur vie professionnelle. Dans un secteur comme la finance et la banque, une attention particulière devra être attribuée à la sécurité de toute nouvelle solution technologique introduite sur le lieu de travail.

Comme tant d'autres, le secteur financier est encore en train d'apprendre à façonner un avenir du travail qui s'adapte aux divers besoins et préférences de ses employés. Alors que l'industrie commence à adopter le travail hybride, cela crée de nombreuses opportunités pour éliminer les inefficacités du monde pré-pandémique et tout réinventer, de la technologie de travail aux espaces de bureau.

------------------------------------------------------------------------

Disclaimer: The text above is a press release that was not written by Finyear.com.
The issuer is solely responsible for the content of this announcement.
Avertissement : Le texte ci-dessus est un communiqué de presse qui n'a pas été rédigé par Finyear.com.
L'émetteur est seul responsable du contenu de cette annonce.



dernières opinions & actus / latest opinions & news