Quotidien Fintech, Blocktech, Néo-banque d'affaires
Financial Year Financial Year
 
 
 
The bridge between TradFi and DeFi
 
              


Vendredi 26 Février 2021

Trésorerie, Investissement et Croissance des PME/TPE au premier semestre 2021


Avertissement : Le texte ci-dessous est un communiqué de presse qui n'a pas été rédigé par Finyear.com.
Disclaimer: The text below is a press release that was not written by Finyear.com.



Baromètre Bpifrance Le Lab et Rexecode : « Trésorerie, Investissement et Croissance des PME/TPE » au premier semestre 2021 et focus d’actualité consacré à l’impact de la crise sur la situation financière des PME/TPE »

Paris, le 25 février 2021 – Interrogées durant la première quinzaine de février, les PME et TPE font dans l’ensemble état de meilleures perspectives ce trimestre, malgré les mesures de restriction en vigueur :

- L’indicateur relatif à la trésorerie actuelle est à un point haut et celui relatif à la trésorerie future se redresse fortement ;
- Dans un contexte où les dirigeants de PME/TPE jugent favorablement leurs conditions d’accès au financement, les intentions d’investissement rebondissent. Largement sollicité, le Prêt Garanti par l’Etat (PGE), a pu contribuer à cette appréciation. Près de 70% des dirigeants ayant obtenu un PGE n’ont utilisé qu’une faible part du montant qui leur a été accordé.

Si la majorité des dirigeants de PME et TPE semblent confiants quant à la solidité financière de leur entreprise face à la crise, de l’ordre de 10 % d’entre eux font part de fortes difficultés. Plus précisément, 8 % disent craindre ne pas pouvoir rembourser leur PGE. 16 % jugent le niveau actuel de leurs fonds propres très contraignant pour le développement de leur entreprise et 14 % d’entre eux jugent que leur niveau d’endettement serait très contraignant.

Amélioration de la trésorerie des PME/TPE et rebond des prévisions d’investissement :

Trésorerie : La situation de trésorerie n’a jamais été perçue aussi positivement par les dirigeants de PME/TPE depuis la publication de la première enquête en mai 2018. Leurs prévisions de trésorerie se redressent aussi. 55 % des PME s’attendent à une stabilisation de leur situation de trésorerie (contre 48 % fin octobre). La détente des délais de paiement contribue à cette amélioration.

Investissement : Les intentions d’investissement des PME/TPE rebondissent en ce début d’année. 55 % des dirigeants de PME comptent investir cette année, un niveau identique à celui observé un an plus tôt (avant l’annonce du premier confinement). Cette proportion était de seulement 41 % en fin d’année dernière (pour 2020).

Accès au crédit : Malgré un léger durcissement, les conditions d’accès au crédit restent aisées, en particulier en ce qui concerne le financement de l’exploitation courante. Seules 16 % des chefs d’entreprise déclarent rencontrer des difficultés pour financer celle-ci.

Freins à la croissance : Les perspectives de demande dégradées demeurent le principal frein à la croissance des PME/TPE (citées par 50 % des dirigeants). Ce frein s’est toutefois un peu desserré depuis la fin d’année dernière. Les difficultés de recrutement arrivent en deuxième position.

Focus trimestriel « Impact de la crise sur la situation financière et le financement des entreprises » :

Le focus de ce trimestre porte sur la situation financière et le financement des PME/TPE pendant et au sortir de la crise sanitaire.

Bien qu’en progression, la part de PME/TPE qui ont mobilisé la quasi-totalité du PGE reste limitée (23 %). Près de 70 % en ont utilisé une faible part ou ne l’ont pas entamé. Le recours au PGE était motivé principalement par la constitution de liquidités de précaution. 59 % des entreprises ayant obtenu ce prêt utiliseraient la durée maximum pour le rembourser, soit 6 ans. 9 % pensent le rembourser intégralement dès 2021. En revanche, 8 % des dirigeants de PME/TPE craignent ne pas être en mesure de le rembourser. Cette proportion connait un accroissement régulier (4 % en septembre et 6% fin octobre).

Si plus de la moitié des dirigeants reportent une augmentation du niveau d’endettement de leur entreprise au cours de la crise, ce résultat est à relativiser compte tenu du fait que la grande majorité des PME ont peu ou pas mobilisé leur PGE. L’augmentation de la dette a néanmoins été supérieure à 50 % pour 15 % d’entre eux. Plus de la moitié des dirigeants qui jugent que l’endettement de leur entreprise n’exerce pas de contrainte pour engager la reprise, 14% juge qu’il représente une contrainte très forte.

53 % des dirigeants ayant répondu constatent une stabilité ou une progression du niveau de fonds propres de leur entreprise. Les fonds propres se seraient cependant contractés de plus de 50 % pour 10 % des PME/TPE. 16 % des dirigeants jugent insuffisant le niveau de leurs fonds propres pour permettre un développement de leur entreprise mais 45 % estiment qu’il ne constitue pas un frein. 41% des dirigeants de PME/TPE se disent prêts à ouvrir leur capital pour financer un projet important. Ils le feraient prioritairement auprès d’un nouvel associé.

Conditions de réalisation de l’enquête :

Afin de mieux connaître la situation des PME et TPE en matière de trésorerie, de projets d’investissement et d’accès au crédit, Bpifrance Le Lab et Rexecode ont noué un partenariat qui se décline dans un sondage trimestriel conduit auprès des chefs d’entreprise.

Cette onzième édition publique du Baromètre trimestriel Bpifrance – Rexecode, dédié à la Trésorerie, l’Investissement et la Croissance des PME et TPE, a été réalisée entre le 2 et le 12 février 2021, sur la base d’un questionnaire diffusé par voie numérique auprès de près de 1 728 PME/TPE des secteurs marchands non agricoles, de 1 à 249 salariés et réalisant moins de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires. Les réponses de 517 PME ont été traitées dans l’analyse récurrente et celles de 507 PME ont été traitées et redressées par taille d’effectif et secteur d’activité dans l’interrogation thématique.

Le questionnaire comportait 10 questions autour des 3 axes : Trésorerie, délais de paiement, financement court terme/Investissement, financement de l’investissement/Freins à la croissance. Il était complété par une interrogation thématique portant sur l’impact de la crise de la Covid-19 sur la situation financière et le financement des entreprises.

Retrouvez l’intégralité de l’étude sur : https://lelab.bpifrance.fr//barometrepmet12021
et sur
rexecode.fr

À propos de Bpifrance Le Lab :
Bpifrance Le Lab est un laboratoire d’idées lancé en mars 2014 pour « faire le pont » entre le monde de la recherche et celui de l’entreprise. Le Lab est un « dérouteur » d’idées reçues pour Bpifrance et les dirigeants d’entreprise, de la start-up à l’ETI. Bpifrance Le Lab décrypte les déterminants de la croissance et éclaire les chefs d’entreprise dans un monde de ruptures à la fois économiques, sociétales et environnementales, avec deux finalités :
- Participer à l’amélioration des pratiques de financement et d’accompagnement de Bpifrance ;
- Stimuler la réflexion stratégique des dirigeants et favoriser la croissance de leur entreprise.
Bpifrance Le Lab s’est doté de sa propre gouvernance, avec un Conseil d’orientation composé de 19 personnalités interdisciplinaires et présidé par Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance.
www.bpifrance.fr

A propos de Rexecode
Rexecode : l’analyse économique au service des entreprises et du débat de politique économique.
Fondé en 1957, Rexecode est le premier centre de recherche macroéconomique français proche des entreprises. Son financement est assuré par ses 70 adhérents ou clients (entreprises, institutions financières, organisations professionnelles…) issus de secteurs et domaines variés, garantissant l’indépendance des analyses de Rexecode. L’équipe de Rexecode assure une double mission. (1) Elle accompagne les entreprises dans la compréhension de leur environnement économique par la veille conjoncturelle et les prévisions macroéconomiques mondiales. (2) Elle participe activement au débat de politique économique en France, notamment sur les moyens de renforcer la croissance et la compétitivité du système productif.
Rexecode - 29, avenue Hoche, 75008 Paris – Tél. : +33 (0)1 89 20 89 - www.rexecode.fr

Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles