Le quotidien du futur de la finance depuis 2005 (Fintech, Blockchain, DeFi, IA)
              



Trading : le pétrole chute après la baisse des prix de l’Arabie Saoudite. Où investir ?


Le 8 septembre aux alentours de 17 h, le cours du pétrole a violemment chuté (moins 8,46 % en quelques minutes). Pourquoi une telle baisse ? La période est marquée par un regain d’aversion pour le risque. L’or noir attire donc assez peu et l’Arabie Saoudite a décidé de baisser le prix du baril à l’exportation pour le mois d’octobre. Une annonce qui a accéléré la chute. Alors, où les investisseurs peuvent-ils se réfugier ?



Avec la crise, il faut investir dans le Forex

La situation actuelle est assez particulière. La crise entraîne un repli économique qui pousse les états du monde entier à réagir. Beaucoup d’entre eux ont multiplié les investissements dans tous les sens pour stabiliser leur économie. Le pétrole n’en fait pas partie. Pourquoi ? Parce que l’or noir n’est plus considéré comme un investissement d’avenir depuis longtemps.

Résultat, même les petits investisseurs particuliers préfèrent se tourner vers une plateforme forex pour faire travailler leur argent. C’est une méthode efficace pour profiter de la crise et de l’instabilité. Les monnaies les plus fortes du monde connaissent de grandes variations, notamment le dollar américain. Il est donc facile de dégager d’important bénéfice rapidement.

La consommation de pétrole est à l’arrêt

En plus de l’aversion pour le risque et de l’image négative dont il souffre, le pétrole rencontre également un problème majeur : sa consommation est en chute libre. Les trois mois d’été ont permis de relancer légèrement le marché grâce aux touristes, Américains notamment, qui ont massivement utilisé leurs voitures personnelles.

Cependant, la rentrée est arrivée. Les particuliers utilisent moins leur voiture et les compagnies aériennes sont clouées au sol. Résultat, la consommation de pétrole est tombée subitement. À cela s’ajoute le fait que la Chine ne parvient pas à se débarrasser du coronavirus. Elle n’a donc toujours pas repris une activité économique normale et sa consommation de pétrole est extrêmement basse.

La France investit massivement dans l’hydrogène

Pour finir, les producteurs de pétrole doivent faire face à l’émergence de plus en plus rapide des énergies propres. En termes de transport, l’électricité se répand et les solutions à hydrogène semblent les plus prometteuses.

L’État français vient d’ailleurs d’annoncer qu’il investirait sept milliards d’euros dans le développement de l’hydrogène. Une décision historique qui fait partie du plan de relance global de l’économie. Un choix qui prouve bien que l’hydrogène est désormais perçu comme l’avenir inévitable de l’énergie dédiée au transport de marchandises et de personnes.



No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.



Vendredi 11 Septembre 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News