Future Finance, Fintech, Blockchain, DeFi | Daily News
              



Tink et Lydia nouent un partenariat europeen en open banking


Lydia, la principale application de paiement mobile en France, a choisi Tink comme partenaire technologique sur l'open banking afin de tirer parti des API DSP2 en Europe.



Tink et Lydia travaillent ensemble à optimiser la connectivité des comptes bancaires à l’application, afin d'améliorer l'expérience utilisateur au sein de Lydia. Cette nouvelle connectivité open banking sera déployée pour les 4 millions d'utilisateurs de Lydia dans les prochaines semaines.

Avec ce partenariat, Lydia utilisera Tink comme principal fournisseur de technologie open banking, afin d'améliorer la connectivité de l'application - en France puis en Europe - puis d’y ajouter de nouveaux services. Dans un premier temps, les services d'agrégation de comptes et d'initiation de paiements de Tink seront intégrés à l'application, avec les objectifs suivants : améliorer la façon dont les utilisateurs connectent leurs comptes bancaires à Lydia, gèrent les bénéficiaires de virements (récupération des bénéficiaires auprès de leurs banques, ajout de nouveaux bénéficiaires depuis Lydia), et initient des paiements, le tout sans quitter l'application.

Lancée en 2013, l'application Lydia permet aux utilisateurs de recevoir, d'envoyer et de gérer leur argent de manière simple et pratique. Lydia a une part de marché de 25 % parmi les 18-30 ans français et plus de 5 000 nouveaux utilisateurs s'inscrivent sur l'application chaque jour. Au total, 250 millions d'euros de transactions transitent par Lydia chaque mois.

Cyril Chiche, co-fondateur et PDG de Lydia , déclare : "Nous sommes fiers de nous associer à un leader mondial de l’open banking tel que Tink, en mesure de nous soutenir dans notre croissance internationale. En nous alliant à Tink, nous voulons offrir aux utilisateurs de Lydia la meilleure expérience possible et leur permettre de gérer facilement leur quotidien financier via notre application. Nous avons hâte de travailler ensemble pour améliorer l’expérience de nos utilisateurs au sein de l’application".

Daniel Kjellén, co-fondateur et PDG de Tink , ajoute : "Nous nous réjouissons de faire équipe avec l'une des principales fintech européennes du paiement et de devenir leur partenaire sur la brique open banking, progressivement mise à la disposition des 4 millions d'utilisateurs de Lydia. Nous sommes heureux de soutenir Lydia dans son expansion en France et au-delà des frontières".

Jérôme Albus, Directeur France Benelux de Tink , commente : “Nous sommes ravis de ce partenariat, qui marque une nouvelle étape majeure dans le déploiement de Tink en France, et très impatients d’accompagner Lydia vers la mise en place de nouveaux services basés sur l’Open Banking ainsi que sur son développement Européen.”

Depuis son lancement en Suède en 2012, Tink permet aux banques, aux fintech et aux start-ups de développer des services financiers basés sur les données bancaires. Grâce à une seule API, Tink permet à ses clients d'accéder à des données financières agrégées, d'initier des paiements, d'enrichir les transactions et de construire des outils de gestion des finances personnelles. Aujourd'hui, Tink compte plus de 270 employés dans le monde et est la première plateforme d’open banking en Europe. Elle permet aux clients de se connecter à plus de 2 500 banques qui touchent plus de 250 millions de clients à travers l'Europe.

À propos de Tink
Tink est la principale plateforme d’open banking en Europe qui permet aux banques, Fintech et start-up
de développer des services financiers axés sur les données. Grâce à une API, Tink permet aux clients
d'accéder à des données financières agrégées, d'initier des paiements, d'enrichir les transactions et de
créer des outils de gestion des finances personnelles. Tink se connecte à plus de 2 500 banques qui
atteignent plus de 250 millions de clients bancaires à travers l'Europe. Fondé en 2012 à Stockholm, Tink
emploie 270 personnes et dessert 14 marchés européens à partir de 13 bureaux

À propos de Lydia
Basée à Paris, Lydia est une plate-forme mobile de services financiers en très forte croissance, avec près
de 4 millions d’utilisateurs et une part de marché de plus de 25% parmi les 18-30 ans français. « Je te
fais un Lydia » est ainsi devenue une expression du quotidien synonyme de « Je t’envoie de l’argent ».
Lancée en 2013 par Antoine Porte et Cyril Chiche, Lydia a levé plus de 60 millions d’euros auprès
d’investisseurs tels que Tencent, XAnge, New Alpha, CNP Assurances, ODDO BHF et Groupe Duval.


No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.



Vendredi 9 Octobre 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos