Corporate Finance News / Quotidien
              


Mercredi 7 Mai 2014

Taxe sur les transactions financières : un mauvais coup pour les entreprises et la croissance en Europe


Les ministres des Finances viennent d'annoncer la mise en place progressive d'une taxe sur les transactions financières européenne (TTFE) dans onze Etats membres de l'Union européenne. Cette décision représente un handicap considérable pour les économies des onze pays concernés et le financement de leurs entreprises.



La FBF réitère son opposition à une telle taxe sur les entreprises, qui intervient de manière particulièrement contreproductive au moment où l'économie semble pouvoir se retourner.

La TTFE entraînerait une perte de compétitivité des entreprises françaises à l'heure où, sous l'impulsion des réglementations européennes, elles doivent développer le recours aux marchés financiers pour se financer et développer leurs investissements. Elle entraînerait des distorsions de concurrence pour la Place de Paris qui serait affaiblie au profit des autres places financières internationales.

La TTFE provoquerait en effet la délocalisation de pans entiers d'activités financières alors que les entreprises ont besoin de se financer (actions) et de couvrir leurs risques sur les marchés (produits dérivés). L'instauration de taxes nationales en France et en Italie a déjà abouti à des baisses sensibles de volumes de transactions(1). Dès lors, les prévisions de recettes de la Commission européenne ne reposent sur aucune réalité, et la taxe sur les transactions financières à 11 serait destructrice nette de recettes fiscales.

(1) La France a introduit une taxe sur les transactions financières depuis le 1er août 2012 sur les actions. Son impact s'est traduit par une baisse significative des transactions de l'ordre de 20% lors de son introduction (Source AMF).

Source : Fédération des Banques Françaises



Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement chaque jour (5j/7) le quotidien Finyear.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct pour vous abonner : www.finyear.com/abonnement

Lisez gratuitement chaque mois :
- le magazine digital Finyear sur www.finyear.com/magazine
- la lettre digitale "Le Directeur Financier" sur www.finyear.com/ledirecteurfinancier
- la lettre digitale "Le Trésorier" sur www.finyear.com/letresorier
- la lettre digitale "Le Credit Manager" sur www.finyear.com/lecreditmanager
- la lettre digitale "Le Capital Investisseur" sur www.finyear.com/lecapitalinvestisseur
- la lettre digitale "GRC Manager" sur www.finyear.com/grcmanager
- la lettre digitale "Le Contrôleur de Gestion" (PROJET 2014) sur www.finyear.com/lecontroleurdegestion

Un seul formulaire d'abonnement pour 7 lettres




Finyear: latest news, derniers articles


Finyear Coffee: Your Morning Newsletter

Flux RSS