Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Supply Chain Finance pour aider fournisseurs et donneur d’ordres


La LME est maintenant en place et offre une opportunité pour les grands donneurs de sécuriser leurs propres Supply Chains tout en faisant un nouveau pas en avant pour favoroiser leurs fournisseurs.



Fabien Jacquot
Fabien Jacquot
Le contexte actuel apporte un nouvel éclairage pour les avantages respectifs du financement de la Supply Chain.
Curieuse coïncidence que la mise en place de la LME dans une conjoncture de crise du crédit qui frappe les entreprises. La loi LME devrait motiver les donneurs d’ordres à proposer des facilités d’accès au cash encore plus tôt (que les 45-60jours) pour leurs fournisseurs. La raréfaction du crédit est aussi impactante pour les fournisseurs que le défaut de livraison d’un fournisseur en faillite pour le donneur d’ordres. Comment lever les obstacles et permettre aux acteurs de la Supply Chain de collaborer en se protégeant de risques respectifs ?

Débâcle des fournisseurs
Afin de lutter contre la débâcle financière de ses fournisseurs, tout donneur d’ordres aura la précaution de s’assurer de la solidité financière de ses fournisseurs. Plutôt que de voir sombrer ses partenaires dans la faillite, le donneur d’ordres doit les aider pour ne pas courir un risque à son tour auprès de ses propres clients.
L’aide s’est manifestée initialement par l’intervention du législateur qui a réduit les délais de paiements. Le donneur d’ordres a le pouvoir d’aller plus loin !

Mesurer le risque fournisseurs
Tout d’abord en matière d’organisation, les entreprises ont déjà institué une culture de la mesure du risque clients. Dorénavant, le crédit client est géré en interne avec des ramifications dans d’autres départements. En contrepoint de la surveillance du portefeuille clients, il serait judicieux d’instaurer une veille de la santé financière du portefeuille fournisseurs.
Les risques de défaillance fournisseurs posent des problèmes d’approvisionnement. Dans de nombreux cas, on ne substitue pas un fournisseur par un autre sans un processus de qualification et négociation qui retardent le démarrage de la collaboration. Plusieurs fournisseurs peuvent fournir le même poste de production notamment si ce poste est stratégique mais cela présente des difficultés. De plus, les entreprises tentent depuis des années de réduire le nombre de leurs fournisseurs pour des raisons de gestion et de conditions d’achats.
La chaîne d’approvisionnement est dont à risque si une veille sur la santé financière au moins de certains fournisseurs clé n’est pas organisée.

Organisation du paiement anticipé
Si les entreprises doivent dorénavant régler plus tôt, elles peuvent offrir du paiement anticipé pour sécuriser le cashflow du fournisseur. Naturellement, ce faisant, le DO ne doit pas détruire son propre BFR !
Il peut faire appel à des établissements de crédit qui peuvent financer les créances du fournisseur sur le DO. En fonction du type de créance et de la qualité du DO, l’offre à risque limité pour le financer permettra de payer par anticipation favorisant tous les acteurs ; le fournisseur est payé tôt, le DO préserve son cashflow car le paiement est orchestré par l’établissement de crédit. Ce dernier peut reverser une partie du produit financier au DO, constituant une source de revenu. L’établissement de crédit peut faire porter le risque sur la qualité financière du donneur d’ordres.
Au-delà du strict cadre législatif de la loi LME, les donneurs d’ordres commencent à s’organiser afin de favoriser l’accès au crédit bon marché pour rétablir la santé financière de leurs fournisseurs. Au-delà de leurs objectifs financiers, ces programmes intitulés Reverse Factoring ou Supply Chain Finance doivent aider les fournisseurs dans une conjoncture qui fragilise le BFR de tous mais également la Supply Chain du donneur d’ordres le rendant à son tour vulnérable vis-à-vis des engagements pris avec ses propres clients.

Fabien Jacquot
www.corporatelinx.com

Mercredi 25 Février 2009
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News