Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



Suisse : participation au marché du travail élevée, mais beaucoup de temps partiel


La participation de la population au marché du travail est très élevée en Suisse. En contrepartie, le travail à temps partiel y est beaucoup plus répandu que dans l’Union européenne. Celui-ci constitue la norme chez les mères actives occupées et reste exceptionnel chez les pères. Depuis 10 ans, l’âge moyen à la sortie du marché du travail reste proche de 65 ans, et le nombre des aînés pour 100 personnes actives augmente régulièrement. Ce sont là quelques-uns des résultats de l’enquête suisse sur la population active réalisée par l’Office fédéral de la statistique (OFS).



Participation au marché du travail en hausse
En comparaison avec les autres pays de l’UE/AELE, la Suisse présente un taux d’activité (part de la population participant au marché du travail) très élevé. Chez les 15-64 ans, ce taux augmente entre 2001 et 2011, passant de 81,2% à 82,8%. Au sein de l’UE/AELE, seule la population islandaise présente en 2011 un taux de participation supérieure (84,5%), la moyenne de l’UE27 se situant à 71,2%.

Le travail à temps partiel est très répandu en Suisse
En Suisse, la forte implication de la population dans le marché du travail est contrebalancée par une proportion importante de personnes occupées à temps partiel (33,7% des personnes actives occupées en 2011). Seuls les Pays-Bas présentent un taux de temps partiel plus élevé (49,1%), la moyenne de l’UE27 se fixant à 19,5%.
Cette forte proportion de temps partiel en Suisse se traduit par des taux d’activité en équivalence plein temps bien inférieurs aux taux d’activité sans conversion. La progression du taux d’activité en équivalence plein temps des 15-64 ans entre 2001 et 2011 (de 70,9% à 71,4%) est également plus modérée qu’avant conversion.

Taux d’activité : les différences entre hommes et femmes se réduisent
La participation au marché du travail des femmes (taux d’activité des 15-64 ans : 76,7%) reste en 2011 inférieure à celle des hommes (15-64 ans : 88,7%). L’écart s’est cependant réduit depuis 10 ans. Le travail à temps partiel reste en 2011 largement plus répandu chez les femmes que chez les hommes (57,8% des actives occupées contre 13,6% pour les hommes). Après conversion en équivalence plein temps, l’écart de taux d’activité entre les sexes est bien plus net (taux d’activité en équivalence plein temps 2011 : hommes : 86,7% ; femmes : 56,0%).

La participation au marché du travail dépend fortement de la formation
La participation au marché du travail est très variable selon le niveau de formation. Chez les 25-64 ans, seuls 74,4% des personnes sans formation postobligatoire sont actives, contre 85,5% des personnes ayant achevé une formation de niveau secondaire II (maturité, apprentissage) et 91,2% des personnes ayant achevé une formation de degré tertiaire (université, HES ou équivalent).
Les différences à cet égard sont plus marquées chez les femmes (sans formation postobligatoire : 67,0% ; secondaire II : 79,3% ; tertiaire : 84,9%) que chez les hommes (sans formation postobligatoire : 85,4% ; secondaire II : 92,4% ; tertiaire : 95,6%).

Les pères travaillent encore rarement à temps partiel
Une différence majeure demeure entre hommes et femmes : alors que 82,7% des femmes actives occupées vivant en couple dans un ménage avec enfant(s) de moins de 7 ans travaillent à temps partiel, ce n’est le cas que de 8,6% des hommes dans la même situation. On note cependant chez ceux-ci une progression par rapport à 2001 : ils n’étaient alors que 5,9% à travailler à temps partiel.

L’âge moyen de la sortie du marché du travail reste proche de 65 ans
En 2011, l’âge moyen estimé à la sortie du marché du travail chez les personnes de 58 à 75 ans est de 64,9 ans. Cet âge à la sortie du marché du travail n’évolue pas très fortement depuis le début des années 2000 (il s’établissait à 64,5 ans en 2001-2002). En 2011, on relève un écart de 1 an entre hommes (65,4 ans) et femmes (64,4 ans).

Augmentation du nombre des aînés pour 100 actifs
Entre 2010 et 2011, le nombre de personnes de 65 ans ou plus pour 100 personnes actives de 15 à 64 ans passe de 30,3 à 30,7. Sur les 10 dernières années, le vieillissement démographique conduit à une augmentation rapide de ce rapport en dépit de la participation en hausse au marché du travail : on comptait en 2001 seulement 28,2 personnes de 65 ans ou plus pour 100 actifs occupés de 15 à 64 ans.

Office fédéral de la statistique
Espace de l'Europe 10
2010 Neuchâtel ⁄ Suisse

Mercredi 16 Mai 2012
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News