Quotidien Fintech & Blocktech / Daily News
              



Mercredi 15 Janvier 2014

Suisse : L'activité sur le marché suisse des fusions et acquisitions est resté faible au 4e trimestre 2013


Le dernier trimestre de 2013 a confirmé la tendance constatée tout au long de l'année sur le marché suisse des F&A : un volume de transactions publié modeste.



Par rapport au trimestre précédent, le nombre de transactions a diminué de 10 pourcent, passant de 162 à 146, tandis que le volume des transactions publié est resté quasiment inchangé, totalisant CHF 5,4 milliards. Pour l'ensemble de l'année 2013, le nombre de transactions annoncées s'est élevé à 580, soit une baisse de 4 pourcent par rapport à 2012. Le volume des transactions publié a atteint CHF 20,8 milliards en 2013, ce qui représente moins d'un cinquième du volume de transactions enregistrées en 2012.

La forte baisse du volume des transactions publié en 2013 par rapport à l'année précédente s'explique par l'absence de transactions se chiffrant à plusieurs milliards de francs suisses. Même en excluant la plus grosse transaction de 2012, celle de Glencore Xstrata d'une valeur de CHF 49 milliards, la baisse du volume de transactions d'une année sur l'autre demeure considérable et s'élève à 67 pourcent. Bien que le nombre annuel de transactions en 2013 ait légèrement diminué de 4 pourcent par rapport à 2012, ce niveau dépasse néanmoins la moyenne des cinq dernières années, d'env. 140 par trimestre. Beat Dolder, Responsable Mergers & Acquisitions chez EY Suisse, ajoute : « Le nombre de transactions au 4e trimestre de 2013 a diminué respectivement de 12 et de 10 pourcent par rapport au 4e trimestre de 2012 et au 3e trimestre de 2013. Bien que le volume annoncé de transactions au 4e trimestre 2013 était également assez bas, le quatrième trimestre a été marqué par la plus grosse transaction de l'année, à savoir la vente de l'unité des diagnostics de transfusion sanguine de Novartis à Grifols SA pour CHF 1,5 milliard. En moyenne, les résultats 2013 du marché suisse des F&A sont restés inférieurs aux prévisions optimistes reposant sur la hausse des fondamentaux économiques. »

Les « Biens et Services Industriels » ont enregistré le plus grand nombre de transactions

Au 4e trimestre 2013, les « Biens et Services Industriels » ont contribué à hauteur de 18 pourcent du nombre total de transactions, suivis par les secteurs « Commerce de Détail et Biens de Consommation » et « Média, Technologie et Télécommunication », tous deux atteignant une part de 16 pourcent. Le pourcentage des transactions du secteur « Commerce de Détail et Biens de Consommation » a progressé de six points de pourcentage par rapport au trimestre précédent, affichant la plus forte hausse parmi tous les indices sectoriels, tandis que le segment « Média, Technologie et Télécommunication » a enregistré la plus grosse perte avec une baisse de cinq points de pourcentage.

Les petites transactions représentent la majorité du volume des transactions publié

La part des petites transactions, comprenant les transactions inférieures à CHF 50 millions, a progressé de 34 à 54 pourcent, tandis que les transactions de taille moyenne, comprises entre CHF 50 millions et CHF 250 millions, ont diminué, passant de 47 à 35 pourcent pendant le 4e trimestre 2013. Les grandes transactions supérieures à CHF 250 millions ont représenté 11 pourcent de toutes les transactions publiées, affichant la valeur la plus faible enregistrée sur toute l'année 2013. Néanmoins, la taille individuelle des grandes transactions supérieures à CHF 250 millions étant relativement élevée au 4e trimestre 2013, le volume moyen des transactions a légèrement augmenté par rapport au trimestre précédent. La taille des transactions a été communiquée pour environ un quart des transactions annoncées au quatrième trimestre 2013.

Perspectives

Selon le tout dernier Capital Confidence Barometer d'EY, la hausse de la confiance des investisseurs, des conditions de financement favorables, ainsi que la reprise des fondamentaux du marché sont susceptibles de favoriser l'activité des F&A sur les marchés matures et émergents. Comme l'explique Louis Siegrist, Managing Partner, Responsable Transaction Advisory Services chez EY Suisse : « Les risques demeurent néanmoins importants et pourraient peser sur les perspectives optimistes. Notamment, une nouvelle incertitude quant à un resserrement de la politique monétaire, ainsi que d'éventuels signes de faiblesse économique, pourraient mettre à mal les perspectives optimistes. »

De récentes études menées parmi les professionnels des F&A en Europe donnent des signes positifs pour l'activité des F&A, notamment dans les pays germanophones. Selon les professionnels, l'activité d'acquisition (« buy-side ») sera principalement tirée par l'intérêt croissant des acheteurs potentiels en-dehors de l'Europe. Du point de vue de la vente (« sell-side »), l'activité F&A sera relancée par les entreprises cherchant à vendre pour lever des fonds et investir sur les marchés à plus forte croissance.

Les résultats réels du marché des F&A ayant été inférieurs aux attentes au cours des derniers trimestres, les prévisions sont devenues plus prudentes, mais continuent à réaffirmer une hausse de l'activité sur les marchés des F&A, essentiellement grâce à des fondamentaux solides. En outre, les fonds de private equity sont prêts à investir et contribuer à une tendance à la hausse sur le marché, en s'appuyant sur le montant record de fonds levés en 2013.

Le « Mergers & Acquisitions Quarterly Switzerland - Fourth Quarter 2013 » est disponible sur notre site Internet ey.com/CH/de/Services/Transactions/Lead-Advisory

A propos du M&A Quarterly Switzerland d'EY
Le Mergers & Acquisitions Quarterly Switzerland d'EY est une publication présentant l'état des lieux de l'activité du marché des fusions et acquisitions en Suisse dans divers secteurs. L'objectif de cette publication est de fournir un aperçu du marché des F&A, des mesures d'évaluation, des principaux évènements et des opportunités d'acquisition. Ce rapport en est à sa 21e édition, la première publication datant de janvier 2009.

A propos de l'organisation mondiale EY
L'organisation mondiale EY est un leader dans le domaine des services de l'audit, de la fiscalité, des transactions, du droit et du conseil. Nous utilisons notre expérience, nos connaissances et nos services afin de contribuer à créer un lien de confiance au sein des marchés financiers et des économies à travers le monde. Nous possédons les meilleurs atouts pour cette tâche - d'excellentes prestations d'audit et de conseil, des équipes remarquables et un service qui dépasse les attentes de nos clients. Building a better working world : notre mission globale est d'encourager l'innovation et de faire la différence - pour nos collaborateurs, pour nos clients et pour la société dans laquelle nous vivons.

L'organisation mondiale EY désigne toutes les sociétés membres d'Ernst & Young Global Limited (EYG). Chacune des sociétés membres d'EYG est une entité juridique distincte et indépendante, et ne peut être tenue responsable des actes ou omissions des autres entités. Ernst & Young Global Limited, société britannique à responsabilité limitée par garantie, ne fournit pas de prestations aux clients. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur notre site Internet ey.com.

L'organisation EY est représentée en Suisse par Ernst & Young SA, Bâle, avec dix bureaux à travers la Suisse et au Liechtenstein par Ernst & Young AG, Vaduz. Dans cette publication, « EY » et « nous » se réfèrent à Ernst & Young SA, Bâle, une société membre d'Ernst & Young Global Limited.

Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct : www.finyear.com/newsletter

Lisez chaque mois notre magazine digital sur www.finyear.com/magazine

Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News