Quotidien Finance digitale, open finance, blockchain
              



Stripe se lance dans le financement en royalties


Stripe, acteur mondial incontournable des services de paiement, vient de lancer une nouvelle solution de financement basée sur le principe des royalties : ses clients peuvent désormais bénéficier d’un financement avec un remboursement prélevé au prorata des ventes réalisées.



Après une enquête auprès de ses plus de 100 000 clients, Stripe a identifié que leur principale difficulté était l’accès au financement pour se développer. Un peu partout dans le monde, les acteurs bancaires traditionnels semblent avoir du mal à s’adapter aux spécificités de financement des entreprises du web. Stripe se lance donc aujourd’hui dans le financement, proposant à ses clients de les financer en échange d’un pourcentage de leur chiffre d’affaires, prélevé directement des transactions passant via la plateforme. Un financement rapide, avec des frais transparents et qui s’adapte au rythme de développement des entreprises financées.

En France, ce mode de financement est également en forte croissance : WE DO GOOD vient de dépasser le seuil des 4 millions d’euros levés en échange de royalties auprès de plus de 4 500 investisseurs. Depuis 2015, l’entreprise maintient son rythme de croissance, en doublant son volume d’activité chaque année.

Le financement en royalties a été initialement lancé sous forme de crowdfunding mais une partie de l’activité de la start-up est désormais dédiée à la gestion de levées de fonds privées, toujours en royalties. “Certaines entreprises qui nous sollicitaient avaient juste besoin d’un outil simple et rapide de gestion de leurs investisseurs, l’effort demandé par la mise en place d’une campagne de crowdfunding ne se justifiait pas”, déclare Jean-David Bar, co-fondateur et président de WE DO GOOD.

Arnaud Guillaume, co-fondateur de Finalgo, une entreprise ayant choisi les royalties comme mode de financement témoigne :”Nous avons choisi de réaliser une campagne de financement participative en royalties car cette solution nous paraissait la plus pertinente pour mobiliser notre réseau de manière élargie avec un outil qui allie rendement pour l'investisseur et facilité de mise en place tout en permettant de réaliser un effet de levier. C'est un outil idéal pour les start-up qui réalisent une première levée de fonds. Pas besoin d'ouvrir le capital, de réaliser une valorisation qui pourrait être contraignante pour l'avenir et pas de frais d'avocats.”

D’autres plateformes françaises proposent désormais cette solution de financement, notamment des plateformes à vocation régionale comme Vendée’Up. Mipise, fournisseur de plateformes de crowdfunding en marque blanche, a également développé une solution en royalties.

Un modèle qui prend de l’ampleur et qui continue d’innover en France. Par exemple, la fintech Royalti propose depuis peu aux PME de fluidifier le paiement de prestations via les royalties. En échange d’une prestation, l’entreprise concernée s’engage donc à payer son prestataire en lui versant régulièrement un pourcentage de son chiffre d’affaires. Cela lui permet de préserver sa trésorerie tout en créant des relations de long-terme entre les deux parties prenantes.

À PROPOS DE WE DO GOOD
WE DO GOOD est une fintech française engagée pour une nouvelle économie. Une économie qui favorise le local tout en étant connectée à la mondialisation, privilégie l’usage à la propriété, et devient plus participative. WE DO GOOD développe ainsi en France depuis 2015 un nouveau modèle financier accessible, équitable et concret qui permet à chacun d’agir : des royalties.
Chiffres-clés :
► 4 millions d’euros levés
► plus de 80 entreprises financées
► 17 500 utilisateurs dont 4 200 investisseurs uniques
wedogood.co

Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est une boutique STO offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a STO Boutique with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Vendredi 13 Décembre 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles