Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



Stéphane Chappellier, associé RPC France


Entretien avec Stéphane Chappellier, associé RPC France.



Stéphane Chappellier
Stéphane Chappellier
Quelles sont les évolutions des activités de RPC en France ?

RPC France fait partie du développement à l’international de RPC Consulting, un cabinet fournissant aux assureurs et réassureurs une complémentarité de conseils en actuariat et management, d’une part et une plateforme de modélisation Tyche, d’autre part.

La plateforme Tyche, développée depuis 2012, tire parti des dernières technologies « in memory » en vue de fournir une performance de 10 à 100 fois supérieure aux autres plateformes actuarielles historiques qui, suite à l’absence de refonte, sont basés sur des technologies dépassées, et pour certaines ne sont plus maintenues.

Au-delà de la performance, un des facteurs clés de succès pour les assureurs, la plateforme Tyche répond également à un besoin de simplification des processus en incluant dans une seule et même plateforme un moteur de calcul unique surpuissant capable de réaliser les différents calculs actuariels et remplaçant ainsi une multitude d’offres sur le marché. Cette puissance autorise le passage de modèles utilisés en justification de choix à des modèles pouvant être en interaction avec le management au moment de la prise de décision (une contrainte de Solvabilité 2) grâce à des temps d’exécution de modèle passant d’heures à seulement quelques minutes, voire secondes, parfois !

Grâce à cette offre, RPC France accompagne les acteurs du marché français et les filiales des multinationales implantés en France à faire face à l’évolution en marche forcée du marché.

Quelle est votre vision sur l’évolution du marché de l’assurance en France ?

Suivant une étude que nous avons menée auprès des assureurs fin 2016, ceux-ci sont unanimement d’accord pour dire qu’ils vont se faire disrupter à terme avec la montée du Big Data, des objets connectés, de la BlockChain ou encore des FinTech, sans être toutefois d’accord, ni sur l’horizon, ni sur l’intensité de l’impact.

Chaque assureur, ou presque, a lancé son initiative pour être acteur de sa propre évolution, en vue de rivaliser avec les montages disruptifs : nouvelles directions « Innovation », nouveaux postes de « Chief Data Officier », lancement de Lab, d’incubateurs de start-ups, de Hackaton, de concours Kaggle et de projets autour des objets connectés et de l’exploitation de données Big Data…

Néanmoins, dans les faits, force est de constater qu’on observe toujours une très forte inertie des processus.

Cette inertie n’est peut-être pas tant un problème, car la mutation du marché de l’assurance, c’est aussi un problème générationnel, Autant les jeunes, les « milléniales », sont attirés par les montages innovants, en résonance avec leurs valeurs, autant, les générations plus anciennes sont davantage ancrées dans la relation sociale locale et physique, attachées au patrimoine et réticentes à l’intrusion de technologie qu’elles ne maitrisent pas.

Par contre, la loi Hamon est comme une épée de Damoclès au-dessus de la tête des assureurs, car si un produit disruptif arrive à produire un fort effet d’attrait, c’est le fond de portefeuille historique des assureurs en auto et multirisques-habitation qui est susceptible de disparaitre du jour au lendemain.

Pour faire face à cet effet, les assureurs historiques doivent être plus rapides et agiles dans leur transformation pour éviter le syndrome Kodak.

Comment RPC France aide les assureurs dans leurs transformations ?

Pour faire face à ces challenges, RPC assiste les actuaires des sociétés d’assurances à, non pas subir le mouvement, mais être acteur de celui-ci, en les aidant dans le re-engineering des processus actuariels via notre offre logicielle Tyche et un accompagnement via notre expertise en actuariat et management.

Ces interventions sont diverses et couvrent l’ensemble de la chaîne de valeur de l’assureur.

Par exemple, au niveau développement produit, RPC accompagne ces clients dans la construction de produit d’assurance « Pay How You Drive », non seulement dans la définition d’algorithmes de conduite et son incidence sur la sinistralité, mais aussi sur le cheminement des données avec des algorithmes de compression permettant à la masse considérable d’informations à transiter et être traitée efficacement.

Nous intervenons aussi au niveau de la maitrise des processus actuariels internes classiques tels que la tarification et le provisionnement grâce à des solutions utilisant notre plateforme unique.

Notre champ d’intervention s’étend aussi aux modèles de prospective financière que Solvabilité 2 que l’Own Risk and Solvency Assessment (ORSA) a contribué à rendre indispensable aux assureurs. Ainsi, la performance Tyche permet de mettre en œuvre des modèles plus précis avec une consommation de hardware moindre et des temps d’exécution compatible avec une interaction (exemple concret : 3 minutes ½ sous Tyche contre 9 heures avec une plateforme historique).

Par exemple, en Assurance Vie, il n’est plus indispensable de simplifier les modèles en ayant recours à des regroupements de têtes (model-points) et des méthodes proxy, il devient possible d’exécuter des modèles tête par tête, et de réaliser du stochastique dans le stochastique.

Enfin, grâce à nos consultants en management, nous accompagnons la transformation des processus actuariels au sein des autres processus organisationnels.

Cette démarche vise globalement à doter l’actuaire d’outils et méthodes lui permettant de passer d’un processus de mise à jour récurrente de modèles immuables à des processus réactifs et agiles plus compatibles avec les bouleversements attendus issus de schémas disruptifs.

Stéphane Chappellier, merci d'avoir répondu à nos questions et rendez-vous très prochainement dans un nouveau numéro de Finyear.

© Copyright Finyear. Propos recueillis par la rédaction de Finyear.

Lisez gratuitement :

FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer

Mercredi 15 Mars 2017
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News