Journal quotidien finance, innovation, crypto, blockchain, token, ICO daily news
Financial Year Financial Year
Finance, innovation & cryptofinance daily news
 
 


              



Sensorwake lève des fonds grâce à la plateforme de crowdfunding PROXIMEA


Le 2 mars, une cinquantaine d’investisseurs potentiels étaient réunis rue Scribe, au «Startup Palace» à Nantes (44) pour écouter Guillaume Rolland et Ivan Skybyk présenter un projet qui a déjà beaucoup fait parler de lui : Sensorwake.



Pas encore commercialisé, le (déjà) célèbre réveil olfactif fait l’objet d’une levée de fonds.
Objectif : recueillir 1M€ pour assurer le développement de l’entreprise et la commercialisation du réveil. Pour accompagner cette levée de fonds, les deux jeunes Nantais comptent sur des business angels mais aussi sur PROXIMEA, plateforme de crowdfunding régionale créée par la Banque Populaire Atlantique et le Crédit Maritime Atlantique. Pour investir, tout se passe donc en ligne sur proximea.net.

Sensorwake, une expérience inédite Sensorwake, c’est un réveil olfactif. Il diffuse à l’heure du réveil l’odeur choisie pour se réveiller sans bruit, tout en douceur et en moins de 2 minutes… Chocolat, café, menthe, herbe fraîchement coupée, croissant chaud… les 7 fragrances proposées sont toutes composées par la société Givaudan, leader de l’industrie de la parfumerie et des arômes. A l’heure du réveil, une capsule libère progressivement l’odeur choisie : chaque capsule a une durée de vie de 30 réveils. Le lot de 2 capsules, soit 2 mois d’utilisation, est proposé au prix de 9,90€.
Le prix du réveil est quant à lui de 99€, proposé avec une capsule pain grillé offerte. Sensorwake a également prévu une alarme de secours sonore s’activant 3 minutes après la diffusion. « Même avec un nez bouché en hiver, l’utilisateur pourra se réveiller grâce à l’alarme de secours. Le réveil olfactif se veut avant tout rassurant » précise Guillaume Rolland le jeune inventeur de 19 ans.

Le jeune créateur et son produit déjà « oscarisés » Créé par le lycéen Nantais Guillaume Rolland et déjà « oscarisé » à de nombreuses reprises par les médias internationaux, le réveil olfactif repéré par Google l’année dernière est maintenant en cours de commercialisation. Les deux associés se sont vu remettre de nombreux prix pour cette innovation. Sensorwake a notamment été sélectionné par Google parmi les 15 innovations « qui peuvent changer le monde » lors du Google Science Fair 2014 ; la start-up a également reçu un prix de l’innovation lors du dernier CES de Las Vegas. Aujourd’hui Sensorwake fait partie du mouvement « Moteur de Réussite » organisé par Google mettant en avant les plus belles réussites entrepreneuriales françaises.

Une levée de fonds pour accompagner l’essor de la start-up nantaise

Des business angels Européens ainsi que Proximea participent à cette levée de fonds. Grâce à cette première levée de fonds, Sensorwake est donc lancée pour 2016. La start-up reçoit dès à présent les premiers réveils produits, et finalise ses premiers contrats de distribution. « La production de masse commence en mai prochain, nous sommes donc très heureux de pouvoir partager cette nouvelle expérience matinale avec des milliers de clients dans les semaines à venir » raconte Guillaume Rolland.
Proximea, la jeune plateforme de crowdfunding a déjà accompagné 2 pépites de l’économie régionale : la start-up 10-Vins et le parc Eolien de Chemillé (49)
« Pour moi c’est juste évident : le réveil olfactif a un bel avenir devant lui. Le fait d’avoir pré-vendu 1500 réveils via Kickstarter est une preuve réelle de traction du produit. Il y a un marché ! Guillaume et Ivan ont maintenant besoin de fonds pour se structurer, constituer leur équipe et fabriquer les réveils. Des dossiers comme ça, c'est rare ! Ils sont jeunes, complémentaires et ont déjà fait leurs preuves malgré leur jeune âge » souligne Ulric Le Grand, Directeur Général Proximea .

« Proximea est une formidable solution pour nous permettre de regrouper les investissements de nos proches et de nos soutiens locaux qui avaient à coeur de suivre notre aventure au plus près » raconte Ivan Skybyk, COO de Sensorwake… rejoint par Guillaume qui complète : « Nous avons choisi Proximea car c’est une filiale de la Banque Populaire Atlantique située à proximité de nos bureaux, en Loire-Atlantique, ça nous a semblé important. Et puis, être bien entendu, compris par les personnes qui nous accompagnent était décisif et c’est ce qui nous a plu avec l’équipe Proximea. Bref, c’est une plateforme nouvelle, locale et prometteuse,… on se ressemble finalement. » Proximea et Sensorwake : un duo gagnant !

PROXIMEA, EN UN CLIN D’OEIL…
• Une plateforme ambitieuse
PROXIMEA est la 1ère plateforme régionale de financement participatif en capital réservée aux startupers et porteurs de projets de Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Vendée, Morbihan et Finistère. C’est une filiale indépendante de la Banque Populaire Atlantique et de Crédit Maritime Atlantique.
• Un engagement fort
Apporter aux porteurs de projet des capitaux, de la visibilité et des conseils. Cette start-up indépendante s’est fixée comme objectif d’ouvrir les portes du crowdfunding aux entrepreneurs audacieux dont les projets visent à bouger les lignes sur des marchés à forte valeur ajoutée.
• Une opportunité
En mettant en relation des business angels et les futures pépites de l’économie régionale, PROXIMEA s’impose comme un tremplin financier de premier ordre pour les candidats sélectionnés.
• Une équipe d’experts
PROXIMEA est composée d’une petite équipe agile et passionnée. Son fonctionnement est identique à celui d’une start-up.
« Avec le développement du crowdfunding, nous proposons de nouveaux modèles d’accompagnement des entrepreneurs du territoire. C’est une formule qui convient bien pour des projets « coup de coeur » comme ceux que nous avons accompagnés cette année » explique Ulric Le Grand, Directeur Général Proximea.
En effet, lancée il y a à peine un an (mai 2015), PROXIMEA est maintenant bien structurée avec une équipe de 3 personnes et déjà de belles levées de fonds à son actif pour10-Vins et le parc Eolien de Chemillé :
« En 2015, nous avons lancé l’activité en accompagnant deux beaux projets : tout d’abord la start-up 10-Vins avec une levée de fonds de plus de 800K€. C’est ce qui a permis la commercialisation de la fameuse D-Vine la première machine de dégustation de vin au verre qui aère et met à température le vin conditionné en flacons. Nous avons aussi accompagné la levée de 970K€ pour la réalisation d’un parc Eolien du côté de Chemillé, dans le Maine et Loire ».

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 6 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The FinTecher
- The Blockchainer
- Le Capital Investisseur

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Jeudi 7 Avril 2016
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières

Livres Blancs




Blockchain Daily News