Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Selon une enquête menée par gtnews, les entreprises revoient leurs partenariats pour les transactions bancaires


Au sortir de la crise, les entreprises européennes deviennent plus sélectives



Cinq ans après le début de la crise financière, nombreux sont les services de trésorerie d'entreprise qui en ressentent toujours les effets, amenant les trésoriers et leurs collaborateurs à réévaluer leurs partenaires pour les opérations bancaires, selon un rapport d'enquête publié aujourd'hui par gtnews, la source mondiale de l'information financière.

Les conclusions du gtnews Transaction Banking Survey, parrainé par CGI, montrent que, même si de nombreuses mesures pour l'évaluation des partenaires pour les opérations bancaires restent valables dans le temps, la crise financière a contraint certains services de trésorerie d'entreprise à revoir la manière dont ils gèrent leurs relations bancaires, et notamment à utiliser des mesures et des produits différents pour évaluer ces relations.

Le nombre de relations bancaires est en évolution constante, la plupart des entreprises faisant aujourd'hui appel à entre deux et cinq partenaires bancaires, ce qui crée une concurrence effrénée dans ce secteur. Pratiquement aucune des entreprises interrogées n'était disposée à concentrer ses activités entre les mains d'une seule institution financière.

Comme le montre l'enquête, la satisfaction à l'égard des partenaires bancaires d'entreprise est devenue résolument mitigée, deux-tiers des professionnels en entreprise accordant à leurs partenaires bancaires une cote de 4 ou 5 sur une échelle de 5, l'autre tiers étant moins satisfait. Les niveaux de satisfaction sont légèrement plus élevés pour les entreprises dont le chiffre d'affaires annuel est inférieur à un milliard de dollars (USD).

Fait marquant, près de la moitié seulement des participants à l'enquête en Europe occidentale accordent une cote élevée à leurs partenaires bancaires, ce qui pourrait refléter la situation dans laquelle se trouvent aujourd'hui les prestataires de services bancaires dans les cycles économiques pour l'ensemble de cette région. En Amérique du Nord, en revanche, plus de trois-quarts des participants aux États-Unis et au Canada accordent une cote élevée à leurs partenaires bancaires.

À part le service de base qu'est le paiement, les banques suscitent le doute chez leurs clients, selon l'enquête. Bien que la moitié des professionnels en entreprise placent leurs banques en haut du classement pour les services de paiement, moins de la moitié affiche la même satisfaction pour toute autre catégorie de services, les entreprises européennes étant les plus critiques.

Pour la plupart des entreprises, la qualité des services fournis est le critère déterminant dans le choix d'une banque (98 pour cent), suivie par la stabilité de l'institution financière (96 pour cent), l'existence de services tels que le crédit (95 pour cent), et la tarification (88 pour cent), la technologie (82 pour cent) et la mesure dans laquelle la banque comprend les activités de l'entreprise (82 pour cent).

Les participants d'Europe occidentale sont moins susceptibles que ceux d'Amérique du Nord de considérer la connaissance des activités de l'entreprise comme un facteur de premier ordre dans le choix d'une banque (66 pour cent contre 91 pour cent), ce qui laisse entendre qu'ils accordent une plus grande importance à ce que leur banque propose les services souhaités et offre des services de qualité.

S'ils constituent un concept intéressant, il n'en reste pas moins que seulement 55 pourcent des participants considéraient les services bancaires itinérants pour la trésorerie d'entreprise comme un facteur important dans le choix d'une banque, probablement parce que l'on constate peu de différences dans les services bancaires itinérants et en ligne de banque à banque.

« Lorsque les entreprises regardent leurs partenaires bancaires, c'est toujours les services de base qui priment », selon Graham Buck, rédacteur en chef de gtnews. « Lors d'une reprise économique irrégulière, des services bancaires de bonne qualité et la stabilité prennent le pas sur l'appli mobile la plus futuriste ».

Cependant, la technologie entre en ligne de compte dans le choix d'une banque.

« Les capacités technologiques sont aujourd'hui l'un des cinq premiers critères pour le choix d'une relation bancaire. Les résultats de l'enquête nous montrent clairement à quelle vitesse le marché des entreprises impose un accès unique pour l'ensemble des produits pratiquement en temps réel », selon Penny Hembrow, responsable mondiale des opérations bancaires chez CGI. « Les banques doivent se préparer à cette évolution ».

Téléchargez les résultats de l'enquête sur www.gtnews.com/research

A propos de gtnews (gtnews.com)
gtnews, qui fait partie de l'Association for Financial Professionals, est la première source mondiale de connaissances pour plus de 55 000 lecteurs dans les domaines de la trésorerie, de la finance, des paiements et de la gestion de l'encaisse. Sur les conseils d'un organe consultatif regroupant des trésoriers européens et asiatiques, gtnews propose des actualités hebdomadaires et des archives réunissant plus de 8 500 articles, rapports spéciaux, commentaires, documents de recherche, webinaires et livres blancs, tous tournés vers le monde entier. Le prix annuel de gtnews, « Awards for Global Corporate Treasury and Finance », récompense les meilleures pratiques et les projets financiers à la pointe du secteur.

Mardi 8 Octobre 2013
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News