Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



Sage annonce le lancement de ses offres de communication bancaire compatibles avec le protocole EBICS


Dès janvier 2009, Sage annonçait son choix en faveur du protocole EBICS (Electronic Banking Internet Communication Standard) pour le remplacement des protocoles ETEBAC actuels. Aujourd’hui, Sage informe de la disponibilité EBICS de ses solutions de gestion comptable, de gestion de trésorerie, de télécommunication bancaire et de paie à partir de Novembre 2009, respectant ainsi le calendrier publié par le CFONB (Comité Français d’Organisation et de Normalisation Bancaire).



Le remplacement d’ETEBAC concerne 90 000 entreprises en France qui devront migrer en moins de 24 mois. Avec 45 000 clients concernés par cette migration, l’enjeu est d’importance pour Sage.

La migration du protocole ETEBAC vers EBICS : pourquoi ?
Instaurés en 1984 par le CFONB, les protocoles de communication banque/entreprise ETEBAC 3 et 5 sont sur le point d’être remplacés par le protocole EBICS. Deux raisons expliquent cette nécessité de migration:
- Une première raison est d’ordre technique, car Orange Business Services a annoncé l’arrêt de maintenance pour fin 2011 des réseaux sur lesquels s’appuient les protocoles ETEBAC.
- L’autre raison est d’ordre réglementaire : la mise en place progressive de la gamme unique de moyens de paiements en euros SEPA (Single Euro Payments Area) dans 32 pays d’Europe nécessite que le protocole de communication utilisé supporte le format XML, ce qui n’est pas le cas du protocole ETEBAC 3, le plus utilisé aujourd’hui.

La migration ETEBAC vers EBICS : quels avantages pour les entreprises ?
D’un point de vue technique, pour utiliser les protocoles ETEBAC, les entreprises devaient s’équiper d’un modem spécifique. Grâce au protocole EBICS basé sur le protocole Internet IP, un simple accès à Internet suffira pour permettre au logiciel de communication bancaire de l’entreprise d’échanger avec sa ou ses banques. La migration ne nécessite donc pas d’investissements réseau supplémentaires.
L’utilisation du SEPA devrait apporter de nouveaux services à valeur ajoutée parmi lesquels :
- le traitement des formats actuels (CFONB 120, 160 et 320) et des nouveaux formats SEPA (virement SCT et prélèvement SDD) ;
- des rapprochements bancaires facilités grâce aux nouvelles zones de commentaires ;
- la signature numérique personnelle intégrée pour augmenter la traçabilité et la sécurité des échanges à partir d’avril 2010.

Un protocole qui a déjà fait ses preuves en Allemagne
Le protocole EBICS a été adopté en Allemagne en Janvier 2008 et compte à ce jour 30 000 entreprises utilisatrices. Il présente l’avantage de transporter des volumes importants de fichiers tout en garantissant un niveau de sécurité élevé grâce à la signature électronique et au cryptage des données.

Sage accompagne ses clients dans cette migration
« Face à l’importance de l’enjeu de cette migration pour nos clients et pour garantir au marché l’interopérabilité des différents acteurs dans les délais impartis, nous avons entrepris une démarche de validation de l’interopérabilité de nos solutions EBICS avec d’autres éditeurs de serveurs de communication bancaire et des banques. Nous publierons au fil de l’eau les résultats de ces travaux», annonce Romain Hugot, Directeur Etudes & Stratégie chez Sage.

Afin de faciliter la migration de ses clients vers ce nouveau protocole, Sage a établi un programme d’accompagnement spécifique qui comprend par exemple la conversion des RIB en BIC / IBAN – conversion indispensable à la mise en place du SEPA – ou encore l’accès à un service d’aide technique téléphonique dédié.

Sage informe les entreprises et les directeurs financiers en proposant déjà en ligne sur son site :
- des informations pratiques et pédagogiques sur la migration EBICS
- un guide pour tout savoir sur le SEPA et un quizz pour tester ses connaissances

www.sage.fr

Lundi 26 Octobre 2009
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News