Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



SEPA et la fraude : Le point de vue de Sentenial, l’expert européen


A l’approche des élections européennes, Sentenial réagit au mauvais procès fait au SEPA (Single Euro Payments Area : Espace Unique de Paiements en Euros) par les médias et rappelle les objectifs ambitieux de
cet espace européen harmonisé des moyens de paiement ainsi que les perspectives intéressantes à considérer.



Depuis ces dernières semaines, le SEPA a enfin été mis sur le devant de la scène et porté à la connaissance du grand public grâce aux médias. La presse quotidienne lui consacre des articles pleine page tandis que les journaux télévisés diffusent des reportages sur le sujet. Est-ce la proximité des élections européennes ou bien encore l’approche de la fin de la période transitoire qui suscite cette publicité ?
Pourtant si publicité il y a, elle est dans la majorité des cas, plutôt très mauvaise.
Les messages alarmistes et répétitifs de fraude sur les moyens de paiements SEPA risquent fort de nuire à la migration totale de l’ensemble des acteurs de la vie économique.

Dans cette tempête médiatique, il est toujours bon de rappeler les fondamentaux.
Ainsi, Sentenial répond aux arguments avancés dans les médias contre le SEPA.

Tout d’abord, même s’il est vrai que la mise en place du SEPA dans les systèmes d’information des banques et des entreprises n’a pas été chose aisée, de nombreux tests ont été menés, justement pour sécuriser les flux et parer à tout risque de fraude.
Ainsi, durant ces phases d’échantillonnage, certains cas de non réception de fonds ont pu être constatés. Ces « bugs » informatiques ont immédiatement été corrigés par les établissements bancaires et les créanciers ont bien été crédités des fonds sur leurs comptes.

Ensuite, dans le cadre législatif établi pour le prélèvement SEPA, le créancier ne peut pas se servir directement sur un compte, uniquement en disposant de coordonnées bancaires (Relevé d’Identité Bancaire). Pour qu’un prélèvement SEPA soit mis en place, la signature préalable d’un mandat (autorisation de prélèvement) par le client (débiteur) est obligatoire. De même, pour effectuer un prélèvement sur un compte bancaire, une entreprise doit disposer d’un Identifiant de Créancier SEPA (ancien Numéro National d’Emetteur) obtenu par sa banque auprès de la Banque de France. En dernier recours, si un prélèvement est effectué en l’absence de mandat, la banque du client final le remboursera automatiquement, et ce, pour une durée de 13 mois à compter de la date du prélèvement abusif. Dans le même temps, la banque du client final se retournera auprès de la banque du créancier pour vérifier si cette demande est justifiée.

Ludovic Vathelot, Directeur Avant-Vente (Sentenial France) indique que le SEPA s’inscrit dans le cadre de la nouvelle directive Européenne des services de paiement (DSP : Directive 2007/64/CE) dont il convient de rappeler les principaux objectifs :
- Une meilleure protection du consommateur
On pourrait cependant préconiser d’améliorer la communication des établissements bancaires sur ces services tels que listes blanches et listes noires, qui justement permettent d’autoriser explicitement ou non tel ou tel créancier à vous prélever et ce, en imposant même des limites de montant.
- Une plus grande transparence des banques sur leur tarification
- Une ouverture à la concurrence avec de nouveaux acteurs tels que les établissements de paiement

Ainsi, SEPA est une étape supplémentaire dans la construction européenne et offre des perspectives positives pour les entreprises.

Michaël Mc Manus, Directeur de Sentenial France conclut, SEPA inscrit les paiements paneuropéens dans une nouvelle dynamique et permet ainsi de moderniser les offres de service liées tout en améliorant la protection des consommateurs.

A propos de Sentenial
Pour vos transactions financières, faites confiance à un expert.
Sentenial est expert dans les moyens de paiement depuis plus de 10 ans et impliqué depuis le démarrage du projet SEPA.
Les plus grandes banques européennes ainsi que plus de 500 entreprises s’appuient tous les jours sur les solutions Cloud (mode SaaS) de Sentenial pour gérer leurs transactions financières.
Chef de file dans le domaine SEPA, Sentenial a obtenu à plusieurs reprises la reconnaissance de ses pairs, notamment lors des quatre dernières cérémonies des Banking Technology Awards où sa solution Origix Corporate y a remporté divers prix.
Son équipe de 160 experts, présente dans 6 pays européens dont la France, a pour rôle de concevoir et mettre à disposition les meilleures technologies pour gérer les transactions financières.
Sentenial dispose de la certification ISO 9001 et ISO 27 001 et est membre en France de la DFCG, de l’AFTE et du Club SEPA.
www.sentenial.com


Les médias du groupe Finyear

Chaque jour (5j/7) lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Chaque mois lisez gratuitement :

Le magazine digital :
- Finyear Magazine

Les 6 lettres digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur
- GRC Manager
- Le Contrôleur de Gestion (PROJET 2014)

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Mercredi 21 Mai 2014
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News