Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Richcourt Fund Advisors - Commentaire hebdomadaire 29-09-2009


Indicateurs de marché : semaine du 11 au 18 septembre 2009



Louis-Armand de Rougé
Louis-Armand de Rougé
Aux Etats-Unis, les ventes de détail ont progressé de 2,7%, ce qui constitue la plus forte hausse mensuelle depuis 3 ans. Ce chiffre s’explique en grande partie par le bond de 10,6% des ventes d’automobiles. La production industrielle progresse également en août pour la première fois depuis 9 mois. Les indices manufacturiers de New York et Philadelphie se sont appréciés sur le mois de septembre. Enfin, les prix à la production et à la consommation ont augmenté sur le mois d’août, en raison des prix plus élevés de l’essence. En Europe, l’indice de confiance allemand a progressé sur le mois de juillet. En revanche, les ventes de détail ont déçu au Royaume-Uni. En Asie, la Banque Centrale du Japon a maintenu sans surprises son principal taux directeur inchangé à 0,1%.
Cette semaine, la livre sterling a souffert. La Banque d’Angleterre, envisagerait de diminuer le taux de dépôt sur les réserves des institutions financières, ce qui a pesé sur les taux courts. De son côté, le billet vert a poursuivi son recul notamment face à l’euro (-1%), au dollar canadien (-0,7%) et australien (-0,5%). Il a progressé en revanche de 2,4% face à la livre sterling et de 0,6% face au yen.

Les rendements sur les titres d’Etat se sont dans l’ensemble appréciés, les investisseurs se reportant sur des actifs plus risqués tels que les actions suite aux statistiques positives de la semaine. Le rendement du JGB (+5pbs), du 30 ans américain (+8pbs), du 10 ans américain (+11pbs), du Gilt (+12pb) et du Bund (+13pbs) a progressé.

A l’exception du Nikkei qui recule de 0,7%, les marchés actions ont continué leur progression et atteignent presque tous des sommets sur cette année 2009. Le Nasdaq et le S&P 500 (+2,5% chacun), ainsi que l’EuroStoxx (+2%) sont dans le vert.

Les matières premières se sont dans l’ensemble fortement appréciées. Le gaz a bondi de 27,6%. Les intervenants doutent que le niveau de l’offre soit suffisant pour atteindre les capacités de stockage nécessaires à l’approche de la période hivernale. Le pétrole progresse quant à lui de 4%. L’or a gagné 0,4% profitant de nouveau de la baisse du dollar. Les métaux de base ont affiché des performances globalement en hausse à l’exception du cuivre qui recule de 1,2%. L’aluminium (+4,6%), le zinc (+3%) et le nickel (+1,1%) sont positifs. Les produits agricoles ont également affiché de bonnes performances : coton (+7,5%), café (+6,5%), sucre (+3,5%), blé (+3%), maïs (+2%), cacao (+1%).

Actualités, industrie de la gestion alternative et crise financière

Le gouvernement italien va émettre un emprunt à trois ans en dollars afin de diversifier sa base de clientèle en visant des entités américaines peu enclines à prendre un risque de change.

Selon le Herald Tribune, les pertes des banques européennes soumises aux tests de résistance pourraient atteindre 400 milliards € sur les exercices 2009-2010.

Goldman Sachs veut développer son activité de gestion d’actifs et embaucher près de 200 nouveaux employés.

DZ Bank, première banque coopérative allemande va lever 400 millions €. Elle avait déjà levé 500 millions au cours du premier semestre 2009.


Dexia compte supprimer quelques 600 postes de travail supplémentaires, la majorité en Belgique et au Luxembourg.

Julius Baer a scindé son activité en deux, d’un côté la gestion d’actifs (GAM Holding), de l’autre la banque privée (Julius Baer Group).

La banque scandinave DnB va lever près de 1,6 milliard € afin de renforcer ses fonds propres.

Nomura devrait lever l’équivalent d’environ 3,8 milliards €.

Unicredit pourrait lever près de 4 milliards € afin d’éviter le recours aux titres hybrides émis par l’Etat et soumis à des conditions restrictives.

Selon le FT, la BERD pourrait demander une hausse de son capital de 10 milliards € afin de venir en aide aux économies de l’Europe émergente.

La FDIC pourrait vouloir reconstituer ses ressources en demandant aux banques de lui verser les commissions dues sur les trois prochaines années.

Le G20 a abouti au renforcement des exigences en fonds propres des banques d’ici à 2012 et la mise en place d’un ratio de levier. Des exigences supplémentaires en matière de capital seront édictées pour les institutions faisant peser des risques systémiques. La normalisation des règles comptables américaines et européennes devra intervenir courant 2011, les bonus seront encadrés et étalés dans le temps, les dérivés de crédit standardisés seront négociés sur des plates-formes électroniques et les transactions seront centralisées avant 2012. Le G20 a également accepté de renforcer le poids des pays émergents (5% des droits de vote).

En France, le Conseil de Stabilité Financière devrait proposer que les bonus soient étalés sur trois ans pour 40% à 60% du variable et un règlement en titres pour 50%.

Après la volonté déclarée de Gordon Brown de légiférer sur les bonus, le ministre britannique des Finances Alistair Darling va rencontrer les principales banques (Barclays, HSBC, Lloyds Banking Group & Royal Bank of Scotland) et leur demander de modifier leur mode de rémunération.

L’AMF va défendre auprès du CSER, l’organisme des régulateurs européens, la classification des fonds monétaires qu’elle souhaite mettre en place.

Le fonds souverain chinois China Investment Corp pourrait investir près de un milliard $ dans le hedge fund Oaktree spécialisé dans les stratégies « distressed » et arbitrage de taux.

Louis-Armand de Rougé
Richcourt Fund Advisors
15 rue de Presbourg
75116 Paris
lderouge@citco.com

Jeudi 1 Octobre 2009
Notez


Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


Livres Blancs




Blockchain Daily News


Cryptocurrencies