Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Richcourt Fund Advisors - Commentaire hebdomadaire 23-03-2010


Indicateurs de marché : semaine du 5 au 12 Mars 2010



Louis-Armand de Rougé
Louis-Armand de Rougé
Aux Etats-Unis, les ventes de détails sont ressorties en légère hausse sur le mois de février, alors que les intervenants anticipaient un repli en raison de la baisse des ventes d’automobiles. Par ailleurs, la croissance au quatrième trimestre a été revue à la hausse, ce qui la porte à 5,9% en rythme annualisé. De plus, le déficit de la balance commerciale s’est réduit sur le mois de janvier. Cependant, l’indice de confiance des consommateurs s’est quelque peu rétracté mi mars, en raison d’un nombre de demandeurs d’emplois toujours élevé. En Europe, la production industrielle a progressé grâce notamment à l’Allemagne, la France et l’Italie. La Banque Centrale de Nouvelle – Zélande a maintenu son taux directeur inchangé à 2,5%. La Chine a quant à elle, publiée une croissance de 12,8% de sa production industrielle sur le mois de février, alors que la hausse des prix à la consommation et à la production s’accélère. Le Japon a révisé à la baisse sa prévision de croissance au quatrième trimestre 2009 à 3,8%.
Cette semaine, le dollar canadien s’est une nouvelle fois apprécié face au billet vert (+0,8%), se rapprochant de la parité, en raison de bons chiffres sur l’emploi. Le dollar cède également du terrain face à l’euro (-1%) et à la livre sterling (-0,4%), en raison de l’apaisement provisoire en Grèce. Il progresse en revanche de 1,5% face au yen qui souffre d’un possible resserrement du crédit en Chine.

Les rendements des obligations d’Etat ont dans l’ensemble légèrement progressé. Le 10 ans américain, le Gilt, le JGB et le Bund gagnent respectivement 3pbs, 4pbs, 11pbs et 15pbs.

Les marchés actions se sont bien comportés profitant des bonnes statistiques américaines et européennes, de l’apaisement de la situation en Grèce et des bons résultats de certaines valeurs financières. L’EuroStoxx, le S&P, le Nasdaq et le Nikkei progressent tous de respectivement 0,7%, 1%, 1,8% et 3,7%.

L’or a perdu 3% suite à un regain de l’appétit pour le risque de la part des investisseurs. Les métaux de base ont souffert. Le nickel (-2,9%), le cuivre (-1,4%) et le zinc (-0,8%) sont tous dans le rouge. Le gaz naturel a chuté une nouvelle fois de 4,2%, touchant un plus bas de 4 mois, suite à des températures toujours très clémentes pour la saison. Le pétrole cède quant à lui un modeste 0,3%. Les produits agricoles ont affiché des performances disparates. Le sucre a plongé de 11,4% en raison d’une production indienne attendue en hausse. Le maïs et le coton ont perdu entre 2% et 3%. En revanche, le blé (+1,9%) et le café (+1,7%) sont dans le vert.


Actualités, industrie de la gestion alternative et crise financière

La division hedge fund de Morgan Stanley vient de lever 370 millions $ pour son fonds de private equity investi dans l’immobilier.

La firme Appollo pourrait s’introduire prochainement sur le NYSE.

Le parti conservateur britannique s’opposerait à la directive européenne sur les hedge funds s’ils sont élus lors des prochaines élections en mai prochain.

Le parlement allemand devrait mettre en place une taxe sur les banques en septembre. Cette taxe qui alimentera un fonds de stabilisation financière concernera également les caisses d’épargne et les établissements mutualistes et sera fonction des risques encourus, notamment du risque systémique.

Le gouvernement britannique serait favorable à ce que la taxe prélevée sur les banques puisse alimenter le budget de l’Etat et non un fonds d’assurance du système bancaire.

Moody’s devrait publier un indicateur sur les financements structurés et Fitch publie ses nouveaux critères de notation des fonds monétaires.

L’ALFI (Association Luxembourgeoise des Fonds d’Investissement) estime le total des fonds européens à 6 800 milliards €. La croissance du secteur sur les cinq prochaines années devrait être de seulement 6,8% contre 12% précédemment.

Le projet de réforme du secteur financier a été adopté par la commission bancaire du Sénat américain. Il devra ensuite obtenir 60 voix pour être ratifié par le Sénat.

Une récente étude de Pregin indique que 68% des investisseurs institutionnels américains investissant en Europe le font directement dans des hedge funds plutôt que via des fonds de fonds. Les cinq gérants le plus cités par ces investisseurs sont : Lansdowne Partners, Brevan Howard, GAM, Lazard et TCI.

Blackstone envisage de lever 1 milliard € pour un fonds investissant dans les banques en faillite.

Louis-Armand de Rougé
Richcourt Fund Advisors
15 rue de Presbourg
75116 Paris
lderouge@citco.com

Jeudi 25 Mars 2010
Notez


Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


Livres Blancs




Blockchain Daily News


Cryptocurrencies