Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation
Financial Year Financial Year
Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation
 
 


              



Richcourt Fund Advisors - Commentaire hebdomadaire 06-10-2009


Indicateurs de marché : semaine du 18 au 25 septembre 2009



Louis-Armand de Rougé
Louis-Armand de Rougé
Aux Etats-Unis, les chiffres sur l’immobilier ont été mitigés. Les ventes de maisons neuves ont augmenté modestement pour le cinquième mois d’affilé, alors que les ventes dans l’ancien reculaient pour la première fois depuis 4 mois. Du côté des mauvaises nouvelles, on notera que les commandes de biens durables ont chuté de 2,4% sur le mois d’août après un rebond en juillet. En Europe, l’indice IFO, qui reflète la confiance des entrepreneurs allemands, s’est affiché en hausse pour le sixième mois consécutif, mais reste en deçà des anticipations du marché. La Réserve Fédérale Américaine ainsi que la Banque d’Angleterre ont maintenu leur principal taux directeur inchangé à respectivement 0%-0,25% et 0,5%.
Sur le marché des devises, la livre sterling a souffert des déclarations du gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mervyn King, indiquant qu’une « livre faible permettrait de relancer l’économie en augmentant les exportations et en réduisant le déficit de la balance commerciale ». Ces commentaires ont pesé sur la livre qui a perdu 2% face au dollar. De son côté, le yen s’est nettement apprécié face au dollar (+1,8%), suite à la nomination du nouveau ministre des finances, Hirohisa Fujii, qui semble plutôt opposé à un yen faible. Le dollar canadien a subit sa plus forte baisse hebdomadaire depuis juin face au dollar américain (-2%) souffrant de la baisse du pétrole, principale exportation du pays. Enfin, le billet vert a progressé très modestement face à l’euro (+0,2%).

Le rendement du JGB, du Bund et du Gilt a baissé de respectivement 4pbs, 11pbs et 13pbs sur la semaine, alors que celui du 10 ans américain progressait de 4pbs.

Les marchés actions ont dans l’ensemble corrigé, les indicateurs économiques mettant en avant une reprise de la croissance plutôt molle. Le S&P 500 (-2,2%), le Nasdaq (-2%), l’EuroStoxx (-1,9%) et le Nikkei (-1%) sont tous dans le rouge.

Les matières premières ont affiché une grande volatilité cette semaine. L’or est repassé sous la barre des 1000$ l’once, perdant 1,9% suite à la remontée du dollar. Les métaux de base sont globalement en baisse : l’aluminium perd 5,5%, le cuivre 2,9%, le zinc 1,8% et le nickel 1,5%. Le pétrole a fortement baissé (-8,4%), suite aux craintes sur le ralentissement de la demande mondiale. Le gaz naturel en revanche a progressé de 5,5% suite à l’approche de l’hiver et d’une anticipation de hausse de la demande. Les produits agricoles, à l’exception du blé qui gagne 5%, ont affiché des performances en baisse: café (-5,3%), coton (-4,1%), sucre (-1,5%).

Actualités, industrie de la gestion alternative et crise financière

La FSA contraint les banques britanniques à disposer d’un coussin de liquidités notamment constitué de cash et d’emprunts d’Etat.

La Banque d’Angleterre a autorisé les petits établissements bancaires à accéder à des facilités de crédit via les opérations «d’open market».

La Banque Centrale Allemande voudrait obtenir seule la supervision du secteur bancaire, mission actuellement partagée avec la BaFin.

Cinq nouveaux établissements (Alliance Bernstein, BlackRock, Invesco, Trust Company of the West et Wellington Capital Management) pourraient rejoindre le programme de rachats d’actifs toxiques alliant capitaux publics et privés, mis en place par le gouvernement américain.

Le patron d’Hypo Real Estate déclare ne pas pouvoir être bénéficiaire avant fin 2012 et avoir besoin de 10 milliards € supplémentaires, compte tenu des pertes attendues.

JP Morgan estime les besoins en capitaux des banques européennes à 78 milliards $ (Allemagne : 27 milliards $, Irlande : 18 milliards $, Italie : 16 milliards $).

Certains pays tels la Chine, le Brésil, l’Inde et la Russie vont contribuer au renforcement des ressources du FMI en achetant des obligations pour un montant total de près de 80 milliards $.

La Société Générale a lancé une augmentation de capital de 4,8 milliards € et BNP Paribas de 4 milliards €.

Le gouvernement américain a déclaré ne pas envisager de nouveau plan de relance.

CIT négocie un financement accru auprès d’un certain nombre d’établissements tels que Baupost Group, Centerbridge Partners, Oaktree Capital Management et Silver Point Capital. Un plan de mise en faillite de l’établissement est également à l’étude.

Les trois nouvelles faillites bancaires de la semaine dernière aux Etats-Unis portent le chiffre des faillites à 98 depuis le début de l’année.

Après le sommet de Göteborg, les ministres des finances européens ont considéré que les banques européennes étaient suffisamment capitalisées et satisfaisaient sans problème aux tests de résistance.

Le FMI a révisé à la baisse le coût de la crise financière de 3400 milliards $ contre 4000 milliard $s précédemment.

Georges Gedeon, ex gérant du fonds GLG investi sur les fusions acquisitions et le crédit démarre son fonds Meteor Investments à Paris.

Louis-Armand de Rougé
Richcourt Fund Advisors
15 rue de Presbourg
75116 Paris
lderouge@citco.com

Mercredi 7 Octobre 2009
Notez



Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières

Livres Blancs




Blockchain Daily News