Le quotidien du futur de la finance depuis 2005 (Fintech, Blockchain, DeFi, IA)
              



Remote réalise une levée de fonds de 35 millions de dollars et s'apprête à transformer le marché mondial des talents


Remote, la plateforme technologique RH de gestion de la paie, des avantages sociaux et de la conformité à l'échelle mondiale, vient de conclure une levée de fonds de Série A de $35 millions de dollars; dirigé par Index Ventures et rejoint par Sequoia Capital, ainsi que plusieurs investisseurs providentiels parmi lesquels Aaron Levie, Zach Weinberg, et Kevin et Julia Hartz.



Grâce à cette levée de fonds, Remote renforce ainsi sa position de solution la plus compétitive et la plus conforme du secteur, au service de toutes les entreprises qui gèrent des équipes localisées dans le monde entier. A ce jour, Remote a levé un montant total de 46 millions de dollars.

Depuis son lancement officiel en début d'année et un premier levee de fonds de 11 millions de dollars en avril, Remote a suscité l'intérêt de milliers d'entreprises qui souhaitent bénéficier de son modèle d'emploi tout à fait original et de son réseau mondial d'entités juridiques. Remote a vu son nombre de clients doubler chaque mois, parmi eux; GitLab, Whereby ou Phaidra.

La société a été créée par Job van der Voort qui en tant que président a fait passer l'entreprise de 5 a 450 employés dans 67 pays (sans bureaux) et Marcelo Lebre, un vétéran du secteur, a travaillé pour plusieurs sociétés implantées mondialement. Pour accompagner la croissance de Remote, dont l'effectif a augmenté de 650 % cette année, de nouveaux dirigeants rejoignent les équipes. Roderick van Vliet, ex d'EY, prend la direction juridique et Elisa Rossi, qui est passée par Square, Eventbrite et Apple, devient responsable de la croissance. Dans le cadre de ce tour de table, Hannah Seal et Jan Hammer, respectivement Principal et Partner chez Index Ventures, rejoignent le conseil d'administration de Remote.

Remote est le seul fournisseur mondial d'emploi à avoir ses propres structures juridiques dans chacun des pays où il opère. Cette organisation garantit aux clients une sécurité absolue pour leurs droits de propriété intellectuelle (IP) et d'inventions, ainsi qu'une conformité internationale en même temps qu'elle permet à Remote d'offrir les tarifs les plus souples et les plus compétitifs du secteur. A l'heure où des millions d'entreprises dans le monde pratiquent le travail à distance et doivent s'adapter à des politiques de visa en constante fluctuantes, Remote s'impose comme la solution aux problèmes des organisations qui cherchent à recruter et à fidéliser les meilleurs talents, où qu'ils soient.

La plateforme de Remote intègre l'ensemble des services utiles aux employeurs globaux : gestion internationale de la paie, des avantages sociaux, de la fiscalité et des services de visa et d'immigration. Elle propose également des services gratuits de gestion et de paiement des prestataires locaux.

« Pour grandir et réussir, toute entreprise a besoin de deux choses essentielles : du capital financier et du capital humain ! De nombreuses sociétés en forte croissance ont été freinées dans leur élan car elles ne trouvaient pas les talents dont elles avaient besoin à proximité de leurs bureaux. Notre rapport à notre lieu de travail a complètement changé cette année. Les entreprises ont besoin de pouvoir recruter des talents partout dans le monde tout en restant conformes au droit du travail local. Quoi qu'il arrive, le Covid-19 a modifié définitivement la place qu'occupait le bureau tant pour les employeurs que pour les employés. Ce contexte a mis Remote sur une trajectoire d'hyper-croissance », constate Hannah Seal, Principal chez Index Ventures.

Ravi Gupta, Partner chez Sequoia Capital, partage ce constat : « Demain, beaucoup de personnes travailleront à distance. Remote résout un problème critique de l'économie globale en donnant accès aux entreprises à toutes les compétences et inversement. Nous nous réjouissons d'accompagner Remote dans ce transformation du marché mondial des talents ».

« Dans un secteur en évolution rapide comme le nôtre, nous devons être sûrs à chaque décision que nous prenons, et surtout en matière de recrutement ! Certains de nos meilleurs recrutements ont été faits dans des pays où nous ne sommes pas présents directement. Dans ces cas, Remote nous assure d'être en conformité avec les règlementations locales tout en nous donnant accès à du support et du conseil de grande qualité. Nous ne perdons plus de temps avec les points de détails du droit du travail, des avantages sociaux et de la fiscalité dans de nombreux pays. Remote gère tout cela pour nous ! », déclare Katie Hoffman, cofondatrice et directrice générale (COO) de Phaidra.

« Le travail à distance est devenu la norme pour des milliers d'entreprises. Nous estimons que plus de 40 % des travailleurs de la connaissance passeront en télétravail complet ou partiel dans les prochaines années. Nous croyons fermement que les entreprises devraient pouvoir recruter qui elles veulent dans le monde entier et que les opportunités d'emplois devraient être accessibles à tous peu importe où l'on vit. Grâce à cette levée de fonds, nous allons poursuivre le développement d'outils qui facilitent le travail à distance. Remote ne simplifie pas seulement la vie des employeurs globaux, notre solution les aide à gagner la guerre des talents ! », déclare Job van der Voort, cofondateur et CEO de Remote.

À propos de Remote
Remote propose la première plateforme mondiale en self-service pour la gestion globale de la paie, de la fiscalité, des avantages sociaux et de la conformité. Cette plateforme permet à toute entreprise d'employer toute personne partout dans le monde en quelques minutes. Créée en 2019 par Job van der Voort, anciennement vice-président Produit de GitLab, et Marcelo Lebre, anciennement vice-président de Unbabel, Remote est une entreprise distribuée qui compte des employés dans plusieurs pays.
www.remote.com


No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.



Mardi 10 Novembre 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News