Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Que nous disent les marchés boursiers sur les taux de change ?


Les investisseurs internationaux peuvent réaliser des retours sur investissement importants en dollars américains en misant sur l'évolution des marchés boursiers nationaux.



Laurent Leloup
Laurent Leloup
Une étude récente, menée par la Cass Business School, la Banque d'Angleterre et la City University Hong Kong, a utilisé des données recueillies sur 40 marchés durant plus de 30 ans afin de démontrer que le rendement moyen par an peut monter jusqu'à 12% pour les personnes ayant réparti des actifs sur les marchés boursiers internationaux.

Les auteurs – Gino Cenedese, Richard Payne, Lucio Sarno et Giorgio Valente – réfléchissent à l'impact négatif que la fluctuation des taux de change pourrait avoir sur la prévisibilité des variations des marchés boursiers internationaux et prouvent qu'un tel risque n'existe pas. Les investisseurs plaçant leurs actifs sur les marchés boursiers internationaux bénéficient d'un retour sur investissement significatif quand ceux-ci sont mesurés dans la monnaie nationale de leur pays. Ce résultat signifie que la prévisibilité des fluctuations des marchés boursiers n'a aucune incidence sur la prédiction des mouvements des taux de change.

Cette étude est publiée en tant que document de travail de la Banque d'Angleterre et paraîtra prochainement dans la Review of Finance. Elle révèle que les retours sur investissement dont bénéficient les investisseurs internationaux ne peuvent pas entièrement être expliqués comme une compensation des risques liés aux marchés boursiers et au marché des changes. Ils ne peuvent pas non plus être expliqués par les frais de transaction. Les retours sur investissement garantis par cette stratégie n'ont aucun lien avec d'autres stratégies d'investissements internationaux (p. ex. FX carry). Elle offre donc un complément intéressant aux portefeuilles internationaux plus traditionnels.

Richard Payne explique que « Le point le plus pertinent soulevé par la première partie de l'article est, par exemple, que si vous savez que le marché boursier japonais va afficher une tendance à la hausse par rapport au marché boursier anglais, vous ne savez pas pour autant comment le yen japonais (JPY) va évoluer par rapport à la livre anglaise (GBP). La corrélation entre les rendements du marché boursier et les rendements du marché des changes est approximativement de zéro au point de croisement. »

Lucio Sarno poursuit en précisant que « le fait que les fluctuations des taux de change n'aient pas d'influence sur la prévisibilité des retours sur investissement du marché des actions signifie que les investisseurs globaux ont l'opportunité de réaliser un profit. C'est particulièrement vrai si vous utilisez des rendements bruts ou si vous combinez des rendements ajustés au risque. »

Pour aller plus loin téléchargez ci-dessous l’étude complète en anglais (PDF 55 pages)


Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur
- The FinTecher

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Mardi 8 Septembre 2015
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


Livres Blancs




Blockchain Daily News


Cryptocurrencies