Quotidien Finance, Crypto Daily News


              



Quand les banques britanniques ferment les comptes des Fintech


L'autorité britannique des marchés financiers (Financial Conduct Authority, FCA) a publié hier une étude commandée au cabinet John Howell & Co. Ltd. (JH & Co) (1).



Laurent Leloup
Laurent Leloup
Cette étude révèle que les banques britanniques ferment un nombre toujours croissant de comptes de particuliers et d'entreprises (dont les Fintech et les Blocktech) afin de diminuer les coûts induits par des règles toujours plus rigoureuses de fonds propres et de prévention du blanchiment.

La FCA (Financial Conduct Authority) est intervenue auprès des banques pour leur signifier qu'en fermant ainsi de plus en plus de comptes et en refusant des clients sans raison réelle et légitime elles pourraient contrevenir au droit de la concurrence.

L'étude révèle que deux grandes banques britanniques cumulent la fermeture d'environ 1.000 comptes de particuliers et 600 comptes d'entreprises par mois. De plus les vérifications effectuées sur les nouveaux clients coûtent une à deux livres, soit de 1,3 à 2,6 euros, par client, et jusqu'à 100 livres (130 euros) en cas de vérification approfondie.

Ainsi, dans un souci de diminution des risques, les banques ont tendance à refuser des clients ou à fermer des comptes, ciblant en priorité les étrangers et certains secteurs comme la technologie financière (Fintech) ou la technologie Blockchain (Blocktech).

Reuters précise dans un communiqué "La moitié des startups Fintech européennes ont été créées en Grande-Bretagne mais les banques et les investisseurs les regardent d'un œil devenu méfiant en raison d'un "business model" mal compris et d'une réglementation qui n'en finit pas d'évoluer, observe l'étude."

Et le rapport de préciser "Les entreprises étrangères mais aussi les diplomates et les étudiants étrangers ont de plus en plus de mal à conserver un compte dans une banque britannique".

The Financial Conduct Authority (FCA) est consciente que ces dernières années, certaines banques ont supprimé les comptes et services bancaires des clients qu'ils associent à un risque plus élevé de blanchiment d'argent.
Ce processus a été appelé "derisking" et il a été attribué au coût global de plus en plus élevé à se conformer aux exigences réglementaires.

L'objectif stratégique de la FCA est de veiller à ce que les marchés financiers fonctionnent bien afin que les consommateurs reçoivent un traitement équitable.

Ceci est soutenu par trois objectifs opérationnels :
- Assurer un degré approprié de protection des consommateurs,
- Protéger et améliorer l'intégrité du système financier du Royaume-Uni,
- Promouvoir une concurrence effective au bénéfice des consommateurs (sur les marchés des services financiers).

Face à ce constat, la FCA déclare qu'elle va d'ores et déjà travailler avec les banques afin de mieux identifier le risque de blanchiment et stimuler l'innovation pour réduire les coûts de conformité et qu'elle s'emploiera à encourager une meilleure communication entre les banques et leur clientèle.

Pour aller plus loin téléchargez l'étude ci-dessous (PDF 73 pages)

(1) "Drivers & Impacts of Derisking", a study of representative views and data in the UK, by John Howell & Co. Ltd. for the Financial Conduct Authority.

Quand les banques britanniques ferment les comptes des Fintech

Laurent Leloup
Fondateur Finyear Group
Expert Blockchain auprès du Pôle de compétitivité mondial FINANCE INNOVATION
Président France Blocktech, association française des acteurs et de l'écosystème blockchain.

Pour lire tous les articles Finyear dédiés Blockchain rendez-vous sur www.finyear.com/search/Blockchain/

Participez aux prochaines conférences Blockchain éditées par Finyear :
Blockchain Vision #4 + Blockchain Pitch Day #1 (7 juin 2016)
Blockchain Hackathon #1 (octobre 2016)

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation, Blockchain révolution & Digital transformation.

Les 6 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief FinTech Officer
- The Chief Blockchain Officer
- The Chief Digital Officer

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Mercredi 25 Mai 2016
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles



Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières



Cryptocurrencies


Finyear - Daily News