Corporate Finance News / Quotidien
              


Jeudi 18 Février 2016

Purchase to Pay et facturation électronique : Basware dévoile ses résultats pour 2015 et sa stratégie pour 2016-2018


Suite à l’évolution de son business model, initié il y a quatre ans, la société d’origine finlandaise annonce des résultats et des perspectives de croissance conformes à ses ambitions : devenir un acteur international incontournable sur le marché des services en ligne de dématérialisation des échanges de documents et flux financiers entre fournisseurs et acheteurs.



Chiffres clés pour 2015
• Chiffre d’affaires 2015 de 143,410 millions d’euros, en hausse de 12,3%
• Résultat d’exploitation de 4,676 millions d’euros, en hausse de 8,1%
• Revenus sous forme d’abonnements : 67,8% du chiffre d’affaires, suite à sa bascule vers un modèle Cloud / SaaS
• 94 millions de transactions traitées via le Basware Commerce Network
• Bénéfice dilué par action : 0,22 euro

Perspectives pour 2018
• Chiffre d’affaires compris entre 220 et 280 millions d’euros
• 250 millions de transactions traitées via le Basware Commerce Network
• Revenus sous forme d’abonnements : 80% du chiffre d’affaires

Basware, acteur majeur sur le marché du Purchase to Pay et de la facturation électronique, annonce ses résultats financiers pour l’année 2015, clôturée le 31 décembre 2015. Le chiffre d’affaires s’élève à 143,410 millions d’euros, en croissance de 12,3% par rapport à 2014 (127,674 M€). Le résultat d’exploitation progresse quant à lui de 8,1% pour atteindre 4,676 millions d’euros (contre 4,325 millions en 2014). Des résultats qui confirment la pertinence des choix stratégiques entrepris depuis quatre ans par Basware. A savoir la transformation de son business model d’éditeur de logiciels, dont l'activité repose essentiellement sur la vente de licences, en fournisseur de solutions SaaS et services hébergés dans le Cloud.

Cap vers les services Cloud : une transformation qui porte ses fruits

Les revenus récurrents (abonnements à un ou plusieurs services Cloud) représentent désormais 67,8% du chiffre d’affaires, contre 67% en 2014. Les services en ligne, disponibles via le réseau Basware Commerce Network, pour fluidifier les processus financiers entre les acheteurs et fournisseurs (depuis la demande d’achat jusqu’au paiement), ont progressé de 48,3% en 2015, pour atteindre 49,3 millions d’euros. Près de 94 millions de transactions ont été traitées via ce réseau en 2015, contre 78 millions l’année dernière, soit une hausse de 20,2%. De leur côté, les ventes de solutions en mode SaaS (commercialisées sous le nom de Alusta) ont augmenté de 16,8%, et plus que doublé en nombre de nouveaux contrats signés. Tandis que, de par la transition volontariste du groupe vers les services en ligne, les ventes de licences s’amenuisent progressivement : elles représentent 94,1 millions d’euros, en légère baisse de 0,4% par rapport à 2014.

Par ailleurs, la part du chiffre d’affaires à l’international, de l’éditeur d’origine finlandaise, a continué de croître pour s’élever à 65,7% (contre 61,6% en 2014).

Un portefeuille de plus en plus étendu aux services financiers

En parallèle de sa transition d'un mode licences vers un mode SaaS, Basware continue d’étoffer son bouquet de services. La société a ainsi noué de nouveaux partenariats avec des institutions financières internationales pour permettre aux entreprises d’améliorer leur trésorerie, en raccourcissant les délais de paiement. Ses solutions Basware Pay (carte d’achat électronique, en partenariat avec MasterCard) et Basware Discount (escompte pour paiement anticipé) ont d’ores et déjà été adoptées par 25 entreprises depuis l’été 2015.

Enfin, en 2015, Basware a poursuivi sa politique de croissance externe sur ses segments de marché cibles : en avril, elle a fait l’acquisition de Procserve, le principal fournisseur au Royaume-Uni de solutions e-achats dédiées au secteur public.

Perspectives et stratégie pour la période 2016-2018

D’ici 2018, la société prévoit un investissement de l’ordre de 20 millions d’euros pour accélérer sa croissance. La priorité va être donnée à la R&D, pour faciliter et accélérer la mise en œuvre de ses services et solutions au sein des entreprises. C’est la raison pour laquelle Basware table sur une croissance organique modeste, de l’ordre de 5% en 2016. « La marge EBITDA devrait être temporairement impactée, mais la profitabilité à moyen terme sera au rendez-vous », indique Esa Tihilä, CEO de Basware Corporation.

La société compte poursuivre son développement sur ses segments cibles, en Europe et aux Etats-Unis. En particulier, le secteur public « qui offre de bonnes perspectives car la dématérialisation des factures et de paiements se généralise partout dans le monde, sous l’impulsion des gouvernements », indique Esa Tihilä. Ou encore en renforçant sa présence sur le marché des petites et moyennes entreprises, avec des solutions en mode SaaS adaptées. Dans cette optique, elle va renforcer sa force de vente directe.

A l’horizon 2018, Basware s’est donné comme objectif de devenir un acteur international incontournable sur le marché de la dématérialisation des échanges et des flux financiers entre acheteurs et fournisseurs, de la facturation électronique (avec son réseau Basware Commerce Network) et des services de financement des entreprises. La société va ainsi continuer à faire grossir son écosystème de partenaires (services cloud, institutions financières, gestion des processus métiers…) pour offrir une palette de services la plus large possible à ses clients.

A noter qu’Esa Tihilä a d’ores et déjà annoncé de futures acquisitions pour conforter les positions de Basware en Europe et aux Etats-Unis. D’ici 2018, il anticipe ainsi de réaliser un chiffre d'affaires compris entre 220 et 280 millions d’euros. Le réseau Basware Commerce Network, qui est utilisé à ce jour par un million d’entreprises dans 100 pays, devrait alors voir transiter 250 millions de transactions entre acheteurs et fournisseurs, contre 94 millions en 2015.

À propos de Basware
Basware compte parmi les leaders mondiaux sur le marché du Purchase to Pay et de la facturation électronique. Ses solutions aident les entreprises à rationaliser et simplifier leurs processus financiers, de la demande d’achat jusqu’au paiement de la facture. Elles permettent aux organisations, de toute taille dans tous les secteurs, de bénéficier de leviers innovants pour réduire les coûts de gestion de la comptabilité fournisseurs et optimiser les flux de trésorerie dans un contexte clients-fournisseurs gagnant-gagnant.
Son réseau Basware Commerce Network, qui rassemble un million d’entreprises dans 100 pays, simplifie la collaboration entre acheteurs et fournisseurs. Les entreprises qui l’utilisent gagnent en efficacité et disposent d'une visibilité accrue sur les règlements attendus.
Créée en 1985 et cotée au Nasdaq OMX Helsinki (BAS1V) depuis 2000, Basware a réalisé un chiffre d’affaire de 143,4 millions d’euros en 2015 et compte 1 400 collaborateurs.
www.basware.fr

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 6 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The FinTecher
- The Blockchainer
- Le Capital Investisseur

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres



Finyear: latest news, derniers articles


Finyear Coffee: Your Morning Newsletter

Flux RSS