Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Projets zombies : trouvez-les et tuez-les


"Vous ne pourrez jamais les trouver», déclare un haut responsable d'une société informatique internationale.



Laurent Leloup
Laurent Leloup
Le "les" auquel ce leader fait allusion sont en réalité des projets zombies : les infâmes ennemis des efforts bien intentionnés d'innovation dans le monde entier. Les zombies sont des projets qui, pour toutes sortes de raisons, ne tiennent pas leur promesse et mobilisent des ressources sans aucun réel espoir d'avoir un impact significatif sur la stratégie ou les perspectives financières de l'entreprise.

Lorsqu'il fut suggéré à ce responsable qu'au moins une des raisons pour lesquelles la société avait du mal à commercialiser avec succès des idées novatrices était que les zombies drainaient ses ressources et obstruaient son "pipeline". Celui-ci demeurait sceptique.

Il pensait qu'il serait impossible de découvrir quoi que ce soit étant donné les processus hautement rigoureux mis en place dans toute l'entreprise. Toutes les données des années précédentes ont été passées en revue par des personnes pendant des mois tant au niveau des performances récentes que des projections futures. De plus chaque projet est systématiquement passé à la loupe. Par conséquent comment un projet zombie pourrait-il exister ?

Un projet zombie se développe de façon prévisible. Le projet a certainement un sens lors de la décision de son lancement par le leadership. Ses projections financières, tout en étant toujours incertaines, semblent raisonnables. Les hypothèses de marché semblent plausibles. Le calendrier de développement semble réalisable.

Mais quelque part, au cours de son développement, quelque chose se passe. La technologie ne fonctionne pas tout à fait comme prévu. Un concurrent fait quelque chose d'imprévu. Un partenaire clé décide de ne pas participer. Les clients réagissent d'une manière inattendue.

Les membres de l'équipe du projet savent pertinemment que ce qui est arrivé n'est pas bon, mais il est difficile pour eux de reconnaître qu'un projet a déraillé. Les psychologues ont souligné combien nous souffrons de biais de confirmation, en accordant plus d'attention aux choses que nous attendons et en ignorant les choses que nous ne faisons pas. Et même si nous sommes conscients des revers, nous sommes enclins à utiliser l'effet heuristique : lorsque nous croyons en quelque chose, nous poursuivons jusqu'aux bonnes nouvelles tout en ignorant les mauvaises nouvelles.

Arrivé à un certain stade le problème devient insurmontable, et si vous soumettez au test du sérum de vérité les membres de l'équipe ils admettront que le projet ne contribuera jamais de façon significative aux objectifs financiers et stratégiques de l'entreprise.

Lire la suite de cet article dans "Harvard Business Review"


Les médias du groupe Finyear

Chaque jour (5j/7) lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Chaque mois lisez gratuitement :

Le magazine digital :
- Finyear Magazine

Les 6 lettres digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur
- GRC Manager
- Le Contrôleur de Gestion (PROJET 2014)

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres


Jeudi 5 Mars 2015
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News