Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Pourquoi mettre en place un contrôle de gestion ?


Votre entreprise est en plein développement et vous souhaitez pérenniser sa rentabilité économique ? anticiper vos orientations stratégiques ?
Votre entreprise éprouve des difficultés passagères (économiques, conjoncturelles, organisationnelles) et vous souhaitez les raisons qui en sont la cause ?
L'outil le mieux adapté pour répondre à vos questions est le contrôle de gestion. Mais en quoi consiste-t-il ?



Éric Schüller
Éric Schüller
Le contrôle de gestion a pour mission de vérifier la bonne adéquation entre les stratégies définies par la Direction Générale avec les performances réalisées. Il contrôle, il mesure et analyse une activité, une organisation, un service, un marché, un produit, un client. Les résultats obtenus sont présentés sous forme de tableaux de bord synthétiques à partir desquels il identifie les axes d'amélioration possibles en proposant les moyens pour les atteindre.

Pour ce faire, le contrôle de gestion doit être clairement positionné comme l'interface entre les services opérationnels (acteurs du terrain) et les services fonctionnels (acteurs d'aide aux opérationnels). Cela nécessite de la part du contrôle de gestion une très bonne connaissance des différents métiers de l'entreprise, un sens développé du relationnel et de la communication avec les acteurs de l'entreprise
En effet, le contrôle de gestion ne peut se contenter de réceptionner les informations dont il a besoin. Il lui faut également s'assurer que cette information soit complète et de qualité.

Les différents outils généralement mis en place par le contrôle de gestion sont :
– un reporting sous forme d'indicateurs clés;
– des tableaux de bord dont la fréquence varie en fonction des besoins et des activités;
– l'élaboration d'objectifs annuels révisables en cours d'année (outil lourd et répétitif);
– un business plan mobile sur 3 ans (voir article « comment améliorer la gestion
budgétaire de son entreprise » de février 2012);
– le calcul des coûts de revient des produits et des services proposés, des différents
processus internes.

Les principaux supports informatiques du contrôle de gestion sont des systèmes d'information spécialisés comme les PGI (progiciel de gestion intégré), des logiciels de gestion spécialisés ou plus généralistes comme XL sur Windows.

Le contrôle de gestion doit être le « service » qui accompagne les acteurs opérationnels dans le développement de leurs performances et le « garde fou » de l'entreprise.

À suivre ...

Éric Schüller
Directeur Administratif et Financier

Vendredi 22 Juin 2012
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


Livres Blancs




Blockchain Daily News


Cryptocurrencies