Le quotidien du futur de la finance depuis 2005 (Fintech, Blockchain, DeFi, IA)
              



Pour Théobald de Bentzmann (Chefing), le secteur événementiel doit prendre le virage de la relance verte


Le secteur événementiel, déjà bien fragilisé par la crise, a dû attendre le mois de juin pour enfin retrouver des couleurs.



L’annonce de la reprise des petits et des plus gros événements au mois de septembre permet aux acteurs du secteur événementiel de repenser l’avenir sous un nouveau jour. Dans le cadre de la reprise, le secteur devra encore faire ses preuves avant de retrouver sa vigueur d’antan. Néanmoins, pour Théobald de Bentzmann, fondateur de Chefing le traiteur événementiel d’entreprise, le secteur de l’événementiel devra composer avec la donne environnementale imposée par la crise. Pour ce faire, prendre le virage de la relance verte semble nécessaire.

Le secteur événementiel doit se moderniser et se verdir

La relance a mis en lumière l’urgence écologique, dont le secteur événementiel a sa part de responsabilité. Les enjeux en matière environnementale sont légion et le secteur doit virer de bord pour repartir sur de bonnes bases. Si la crise a été lourde de conséquences pour le secteur événementiel, elle n’apporte pas que du négatif. À l’heure de la reprise, il est déjà possible de tirer quelques enseignements sur la manière de repenser le secteur et de faire en sorte que les engagements pris avant la crise se pérennisent après.

Même si « événementiel » et « développement durable » paraissent antinomiques (puisque par définition l’événement est une manifestation éphémère et que le développement durable relève, au contraire, d’une vision sur le long terme), de nombreux acteurs de l’événementiel ont d’ores et déjà réfléchi à la façon de moderniser les événements dans le but d’intégrer des solutions plus « vertes ». Aujourd’hui plus qu’hier, la place est donnée aux événements responsables alliant convivialité et respect pour l’environnement.

Le contexte actuel, qui a mis sous le feu des projecteurs de nombreuses initiatives en la matière, n’a fait qu’accélérer ces tendances déjà présentes par le passé. Dans cette perspective, certains acteurs du secteur ont misé sur une relance verte afin de maximiser ce cercle vertueux.

Chefing, le précurseur des événements eco-responsables

Depuis 2019 déjà et la création de Chefing, Théobald de Bentzmann avait parié sur un événementiel plus vert et plus responsable. De la mise en scène à la mise en bouche, chaque process a été repensé pour répondre à des critères en faveur de l’éco-responsabilité.

Face au fléau du XXIe siècle -que représente le plastique-, Chefing a depuis longtemps pratiqué la politique du « zéro plastique » et privilégie des packagings totalement recyclables. Travaillant main dans la main avec l’organisme de récolte de déchets LemonTri, Théobald de Bentzmann entend limiter au maximum les déchets qui ravagent notre environnement. Par ailleurs, Chefing lutte contre le gaspillage aux côtés de Savr, une solution logistique et technologique anti-gaspillage alimentaire.

Du côté des gourmandises, le traiteur, accompagné de ses 40 chefs indépendants, oeuvre pour proposer uniquement des produits frais, 100% faits main. Théobald de Bentzmann souhaite ainsi favoriser les circuits-courts en privilégiant des produits de saison. Et si l’union fait la force c’est parce que Chefing valorise les savoirs-faire de ces nombreux chefs afin d’échanger sur les bonnes pratiques en termes de cuisine éco-responsable.

En véritable chef de file, Chefing est la preuve qu’il est aujourd’hui possible de réconcilier l’événementiel avec le développement durable et faire grandir le secteur grâce à une stratégie réfléchie. Théobald de Bentzmann compte bien poursuivre ses démarches en faveur de l’environnement, qui permettront très certainement de sensibiliser et de favoriser la prise de conscience de nombreux acteurs du secteur pour cette rentrée.


No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.



Lundi 3 Août 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News