Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Partie 2 - Le coût de l’informatique, fatalité ou réalité ?


Payer toujours plus, est-ce raisonnable ?



Gilles de Chezelles
Gilles de Chezelles
Nous vous proposons dans cette chronique de vous présenter différentes offres et solutions informatiques dont l’objectif principal sera de vous faire économiser du temps et de l’argent tout en vous simplifiant la vie au quotidien.

Nous vous proposerons dans cette rubrique de répondre à des questions du type :
- Pourquoi payer, cher parfois, ce qui existe gratuitement ?
- Pourquoi toujours chercher aux Etats-Unis ce que nous avons chez nous ?
- Virus, faux mails, vol de données, comment se protéger de façon simple ?
- …

Payer toujours plus, est-ce raisonnable ?
S’il est impossible de trouver des ordinateurs dignes de ce nom en dessous d’un certain niveau de prix, dans le domaine des logiciels il existe maintenant des alternatives fiables et économiques aux produits commerciaux.

Par exemple, alors que Microsoft Office coûte plusieurs centaines d’euros, sachez qu’il existe des solutions équivalentes et totalement compatibles qui ne coûtent que … zéro euro. A ce prix il est évident qu’il est totalement inutile de prendre le risque de travailler avec une version ‘non officielle’.

Des parrainages de qualité
Mais n’allez surtout pas croire que ces logiciels gratuits ne sont que des produits ‘au rabais’, loin s’en faut car, portés par de nombreux développeurs venant d’horizons et de pays différents, ces projets en ‘OpenSource’ font l’objet de soins attentifs de la part d’une très large communauté d’utilisateurs.

Le principe de conception des applications ‘OpenSource’, également dénomées ‘logiciels libres’, et la qualité du travail qui en résulte n’a pas échappé à certains grands groupes industriels (nous pouvons citer IBM, par exemple) qui, après avoir validé ce principe, mettent des ressources internes à disposition de certains de ces projets.

De plus en plus d’utilisateurs
Face à la crédibilité des acteurs du monde des logiciels libres, de plus en plus de gouvernements, d’administrations, de collectivités locales et publiques et d’entreprises utilisent des logiciels libres en remplacement de logiciels payants.

C’est ainsi que, par exemple, la Gendarmerie Nationale, le Ministère de l’Intérieur ou la Direction Générale des Impôts (DGI) ont remplacé la suite bureautique Microsoft Office par le logiciel libre‘OpenOffice’.

Sachez, pour votre information, que la principale raison du passage de la DGI à la solution ‘OpenOffice’ est d'ordre financier, en effet la migration du parc informatique (environ 80 000 postes de travail), aurait coûté plusieurs dizaines de millions d'euros aux contribuables que nous sommes.

Comment faire pour que mon ordinateur parle en français ?
Les anglo-saxons dominent le monde du logiciel payants, imposant aux applications une logique spécifique rarement latine et des traductions ‘mot à mot’ avec lesquelles les utilisateurs au quotidien ont été obligés de composer.

Avec les logiciels libres, les développeurs francophones ont enfin pu prendre leurs revanches.
Ainsi l’utilisateur français, outre l’économie qu’il peut faire tout en restant dans la légalité, en utilisant des logiciels libres va se retrouver dans un environnement culturel bien plus proche du sien.

Dans le prochain article nous évoquerons plus précisément les avantages d’une suite logicielle totalement gratuite.

Gilles de Chezelles
Mail : gdc@ag-pm.com
Site : www.ag-pm.com

Retrouvez toute l'actualité du cash management dans notre magazine en ligne Global Treasury News
www.globaltreasurynews.com

Jeudi 10 Février 2011
Notez



Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News