Corporate Finance News / Quotidien
              


Mercredi 18 Novembre 2015

Ovizio lève 8 millions d’euros (9,1 millions de dollars) auprès d’investisseurs américains et belges


Les fonds permettront à Ovizio de se développer à l’international et d’accéder au marché du diagnostic in vitro



Ovizio Imaging Systems, une entreprise innovante belge de microscopie spécialiste du monitoring de culture cellulaire automatisée pour des applications en sciences de la vie, annonce aujourd’hui avoir reçu 8 millions d’euros (9,1 millions de dollars), dans un tour de financement mené conjointement par New Science Ventures, une société de capital-risque basée aux États-Unis, et un investisseur privé. Ce tour de financement comprend également Qbic, Nausicaa Ventures, Theodorus III, Mr Pierre Drion et d’autres investisseurs privés.

Les fonds levés vont permettre à Ovizio d’accélérer ses activités commerciales sur le marché de la biotransformation, de développer sa technologie et d’élargir son offre de produits. Plus précisément, Ovizio utilisera les fonds pour renforcer son équipe de R&D avec cinq nouveaux collaborateurs embauchés cette année et dix autres en 2016. L’équipe élargie se concentrera sur la réduction de la taille de la technologie, pour aider les clients à augmenter leur productivité et accroître leurs capacités de recherche et de découverte. Une partie des fonds sera dédiée au lancement de la technologie de rupture d’Ovizio sur le marché du diagnostic in vitro.

« Nous sommes ravis de co-diriger cet important tour de financement pour Ovizio », déclare Somu Subramaniam, managing partner chez New Science Ventures. « Cette société dispose d’une équipe de management solide et de la technologie et des produits nécessaires pour répondre à une demande importante sur le marché de la biotransformation. »

« Grâce à ce soutien financier, nous sommes en mesure de poursuivre le développement d’une plate-forme technologique et d’une organisation commerciale mondiale pour répondre aux besoins non satisfaits dans nos marchés, et d’améliorer les activités quotidiennes de nos clients, » déclare Philip Mathuis, CEO et co-fondateur d’Ovizio. « Les fonds nous permettront également d’appliquer notre technologie au marché du diagnostic in vitro. Plus particulièrement, nous étudierons le potentiel de cette technologie à détecter certaines maladies à un stade précoce, pour un coût réduit. »

Ovizio développe une technologie brevetée de microscopie quantitative 4D s’appuyant sur l’holographie digitale. La plate-forme est utilisée en sciences de la vie, dans la recherche, la biotransformation et bientôt dans le diagnostic. Elle a déjà été adoptée par des entreprises pharmaceutiques et de biotechnologie de renommée mondiale. La société a récemment lancé le microscope iLine F qui permet d’effectuer une surveillance en ligne de la densité cellulaire viable dans des bioréacteurs.

Le monitoring de cultures cellulaires est extrêmement chronophage avec les technologies actuelles, puisqu’il nécessite une surveillance permanente durant tout le processus. Avec les compteurs manuels et automatiques du marché, les scientifiques sont contraints d’échantillonner, de préparer et de compter les cellules eux-mêmes. La technologie développée par Ovizio leur offre une solution de comptage de cellules entièrement automatisée, avec suivi du processus à l’écran. Pour les chercheurs et les opérateurs, cette technologie permet d’augmenter la précision, la reproductibilité et la productivité, car elle offre plus de flexibilité et de temps pour se concentrer sur d’autres tâches.

Le marché du comptage cellulaire devrait atteindre 7,56 milliards d’euros (8,6 milliards de dollars) en 2020[1]. Le marché mondial du diagnostic in vitro devrait atteindre 66 milliards d’euros (75,1 milliards de dollars) en 2020, avec un taux de croissance de 5,8 % de 2015 à 2020. Parmi les principaux facteurs à l’origine du développement de ce marché, on trouve notamment l’augmentation des maladies chroniques liées au mode de vie à travers le monde, le vieillissement de la population, une plus grande utilisation des tests de dépistage et le recours de plus en plus fréquent à la médecine personnalisée.[2]
A propos d'Ovizio Imaging Systems
Ovizio est une entreprise belge innovante qui développe des solutions de microscopie quantitative efficaces pour des applications en sciences de la vie. Les microscopes d’Ovizio sont des outils faciles à utiliser, sans marquage, et non-invasifs pour une imagerie 3D en temps réel des cellules vivantes. Compatible avec quasiment tous les types de récipients de culture cellulaire transparents, les dispositifs d’Ovizio peuvent suivre la densité cellulaire, la morphologie des cellules et leur viabilité, avec une grande reproductibilité au niveau d’une cellule seule. Applicables depuis la R&D jusqu’au processus de production et permettant une réduction importante des coûts et une amélioration de la qualité, les microscopes d’Ovizio sont particulièrement pratiques et robustes pour le contrôle de culture cellulaire automatisé, l'analyse et le contrôle de qualité.

A propos de New Ventures Sciences
New Science Ventures (NSV) est une société de capital-risque, basée à New York, qui investit dans des entreprises aux approches scientifiques novatrices et s’adressant à des besoins importants et non satisfaits, et qui génère des performances importantes. NSV gère plus de 350 millions de dollars et a investi dans plus de 30 sociétés situées aux États-Unis, en Europe et en Asie, dans les sciences de la vie et les technologies de l’information.

A propos de Qbic Fund
Qbic est un fonds interuniversitaire de capital-risque qui investit dans des spin-offs des universités de Gand, de Bruxelles (VUB), d’Anvers, de l’ULg, leurs hautes écoles et cliniques universitaires associées et VITO. Qbic Fund a 40,7 millions d’euros sous gestion et soutient les jeunes entreprises tant financièrement qu’avec des conseils pratiques pour leur succès commercial. Qbic Brussels Fund est une initiative conjointe avec GIMB/SRIB et la Région de Bruxelles capitale.

A propos de Nausicaa Ventures
Nausicaa Ventures est une organisation de fonds de capital-risque en phase d’amorçage axée sur des tours d’investissement entre 2 et 6 millions d’euros. Le Fonds investit dans les jeunes entreprises de TIC, de procédés industriels et de biotechnologie. Nausicaa Ventures a été créée en 2009 en réunissant 35 investisseurs privés, gestionnaires de patrimoine et investisseurs institutionnels sélectionnés, tels que le Fonds européen d’investissement et la Banque ING, sous la direction d’une équipe d’investissement expérimentée. Nausicaa a environ 20 millions d'euros de fonds sous gestion.

A propos de Theodorus
Theodorus est un fonds d’investissement de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) destiné à des spin-offs, qui se concentre sur le financement en phase d’amorçage ou de création. Theodorus I a été créé en 2003, Theodorus II en 2006 et Theodorus III en 2013. Ce dernier a plus de 20 millions d’euros sous gestion et peut investir une partie de son capital dans des spin-offs qui ne font pas partie de l’ULB. Theodorus I et II fonctionnent depuis suffisamment longtemps pour être sûrs de leur succès financier. Les facteurs clés de succès sont une sélection rigoureuse et une formation pratique intense des participations, de la création à la sortie.

[1] Source : http://www.marketsandmarkets.com/Market-Reports/cell-counting-market-157450728.html
[2] Source : http://www.marketsandmarkets.com/Market-Reports/ivd-in-vitro-diagnostics-market-703.html

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The FinTecher
- Le Capital Investisseur

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres



Finyear: latest news, derniers articles


Finyear Coffee: Your Morning Newsletter

Flux RSS