Quotidien Fintech, Blocktech, Deeptech / Daily News
              



Lundi 2 Novembre 2020

OpenFly, l’aviation à la demande, permet aux entreprises d'organiser leurs déplacements


PERMETTRE LES DÉPLACEMENTS PROFESSIONNELS PENDANT LE CONFINEMENT POUR MAINTENIR L’ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE



Le premier confinement avait déjà eu des conséquences importantes sur l’activité économique. Si les choses se passent de la même manière, le deuxième risque d’aggraver la situation.

Le Gouvernement a ainsi insisté sur le fait que l’activité économique ne devait pas être mise à l’arrêt du fait du confinement. Mais pour que le travail soit possible, il faut que confinement ne soit pas synonyme d’arrêt total de la mobilité. Les déplacements doivent être réduits mais pas supprimés, sous peine de mettre toute l’économie à l’arrêt. Il faut que les entreprises des différentes régions françaises puissent continuer à interagir. Les transports doivent donc évoluer pour s’adapter à cette nouvelle donne.

Plusieurs entreprises du monde du transport, notamment dans l’aérien, ont déjà mis en place des actions pour faciliter les déplacements nécessaires et pour permettre la continuité économique territoriale pendant le confinement.

Économie et mobilité sont indissociables

Lors du premier confinement, l’économie française s’était presque entièrement stoppée, occasionnant de graves conséquences économiques (faillites d’entreprises, chômage…) que nous continuons de subir aujourd’hui. Cette fois l’activité économique ne doit pas s’arrêter sous peine d’aggraver la situation. La difficulté sera de le faire dans un contexte de mobilité altérée.
Il est en effet très difficile de faire du business en étant assigné à résidence. Le dernier confinement l’a montré : le télétravail et la visio-conférence ont beau être très efficaces, ils ne peuvent pas systématiquement se substituer au contact humain « en face à face ». Difficile en effet de signer un contrat important, visiter un site de production, nouer une relation nouvelle avec un prospect, avancer de façon décisive sur un nouveau projet, gérer une entreprise multi-sites… En restant chez soi.
L’économie doit être en mouvement, la mobilité ne peut donc être supprimée.

Les déplacements ne sont pas interdits

Le Gouvernement l’a rappelé : Des dérogations existent pour les déplacements essentiels à l’activité économique et les professionnels peuvent ainsi bénéficier d’attestations pour voyager dans le cadre de leur travail. Des solutions doivent être trouvées pour permettre la réalisation de ces déplacements professionnels dans un cadre sanitaire viable.

Or actuellement, les moyens de transport sont très dégradés. Le transport aérien en particulier est à la peine, alors même qu’il est essentiel à l’activité économique, en particulier pour certaines régions « enclavées ». « La desserte aérienne des villes moyennes est indispensable. Sinon, c'est le tissu économique de territoires entiers qui va disparaître », affirme ainsi Josiane Costes, ex-sénatrice du Cantal.

En résumé, permettre aux professionnels basés en région de se déplacer facilement pendant le confinement est indispensable si l’on veut maintenir l’activité.

Repenser la façon de se déplacer

Le voyage doit dans ce contexte prendre d’autres formes. Impossible d’imaginer des lignes régulières ou du transport « de masse » compte tenu du risque sanitaire et de la demande de transport réduite. Le voyage se limitant aux seuls déplacements essentiels, il sera de facto ponctuel et non plus régulier. Le monde du transport doit s’adapter, en devenant plus flexible et plus adapté aux demandes particulières des voyageurs. Il doit offrir plus de personnalisation et se rapprocher des territoires, non plus seulement se concentrer dans les grandes métropoles.

Ainsi, la startup bretonne OpenFly par exemple, a développé une application « d’aviation à la demande » qui permet aux entreprises de louer facilement un avion privé de petite taille (de 3 à 8 places) appartenant à des particuliers ou à des compagnies aériennes, à un tarif accessible aux PME : déjà 250 avions et 550 pilotes en France organisent des déplacements inter-régionaux et Européens depuis la plateforme. Un moyen de recréer facilement des liaisons aériennes régionales éphémères, en fonction des besoins, et de voyager sereinement dans un cadre sanitaire viable.

A propos d’OpenFly
Créé en 2017 par Charles Cabillic, OpenFly est une plateforme mettant en relation des propriétaires d’avions des privés, des pilotes professionnels ou des compagnies aériennes avec des entreprises souhaitant organiser des déplacements en France, en Europe et en Afrique du Nord.


No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.



Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News