Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Nouvelle génération de Centres de Services Partagés: transformer pour simplifier


EY publie aujourd’hui une étude sur les Centres de Services Partagés (CSP). Cette étude apporte un éclairage nouveau sur la dernière génération de CSP.



Laurent Leloup
Laurent Leloup
Une deuxième génération de CSP est née : les Global Business Services (GBS). Le concept des GBS vise à incorporer, via une organisation de CSP multifonctionnels, des processus intégrés - de A à Z - gérés par une même équipe, de façon harmonisée et homogène. Le projet ne se limite pas aux processus transactionnels. Toute activité ne correspondant ni au cœur de métier de l’entreprise ni à un élément de différenciation dans la création de valeur ajoutée pour le consommateur peut faire partie du périmètre de services délivrés par les GBS.

Les bénéfices de cette approche sont indéniables : réalisation d’économies d’échelle, amélioration des niveaux de contrôle, standardisation des activités, promotion des synergies innovantes, partage d’informations, etc. De fait, les GBS apparaissent aujourd’hui comme l’un des acteurs de performance incontournables au sein de l’entreprise.

Cependant, cette mutation soulève de réels points de vigilance en termes de management et de gouvernance et implique de nouveaux défis pour les cadres dirigeants et leurs équipes. Traditionnellement, le périmètre des CSP porte sur les activités transactionnelles, sur les processus souvent répétitifs et pouvant aisément être standardisés, sur les activités relatives aux fonctions gérant les systèmes d’information et/ou les activités « Finance ».

Le champ d’un GBS tend désormais à élargir le périmètre de travail, englobant sur une même plateforme des processus animant toutes les fonctions de back-office, ou encore des activités telles que l’élaboration d’analyses stratégiques ou la prise en charge de services créatifs. « Ces modèles peuvent par ailleurs constituer une alternative à l’externalisation d’activités » ajoute Sabine Bechelani, associée EY responsable du pôle Performance des fonctions financières et de support.

Les CSP ont souvent mauvaise réputation en termes de gestion humaine. Le turnover et la faible valeur ajoutée de certaines activités standardisées et répétitives, sont notamment évoqués. En intégrant progressivement d’autres fonctions et processus, les GBS proposent des missions de plus en plus complexes, instructives et formatrices. Ils offrent également de fortes possibilités de mobilité interne, tant fonctionnelles que géographiques. Paul Wood, associé EY expert en Centres de Services Partagés, commente: « Il va être de plus en plus difficile de devenir DAF ou cadre dirigeant sans comprendre le fonctionnement d’un GBS ».

Pour des profils expérimentés, passer par la case GBS ouvre de nouveaux horizons, tant en termes de management que de plans de carrière, au-delà des enjeux de productivité et de performance de l’organisation.

Laurent Leloup

Lisez ci-dessous l’étude (PDF 32 pages en français)

Les médias du groupe Finyear :

Lisez gratuitement chaque jour (5j/7) le quotidien Finyear.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct pour vous abonner : www.finyear.com/newsletter

Lisez gratuitement chaque mois :
- le magazine digital Finyear sur www.finyear.com/magazine
- la lettre digitale "Le Directeur Financier" sur www.finyear.com/ledirecteurfinancier
- la lettre digitale "Le Trésorier" sur www.finyear.com/letresorier
- la lettre digitale "Le Credit Manager" sur www.finyear.com/lecreditmanager
- la lettre digitale "Le Capital Investisseur" sur www.finyear.com/lecapitalinvestisseur

Jeudi 6 Mars 2014
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News