Quotidien future finance
              



Nos attentes portant sur la réunion de la BCE du 12 mars 2020


ERIC BOURGUIGNON, Membre du Directoire de Swiss life Asset Managers France



Pour Christine Lagarde qui pensait maintenir encore quelques mois le cap monétaire fixé par son prédécesseur, c’est l’épreuve du feu ! Il lui faudra rassurer les marchés sans fragiliser le système financier déjà passablement affaibli par l’environnement de taux bas. Il lui faudra soutenir l’économie bien que le stock de munitions dont elle dispose ne lui permette pas de mener une offensive de grande ampleur. La pression qui s’exerce sur elle est par ailleurs d’autant plus forte que la Fed a déjà frappé un grand coup le 3 mars dernier en abaissant de 0.50% la fourchette de variation de son principal taux directeur.
Christine Lagarde devrait au préalable annoncer que la BCE revoit sensiblement à la baisse ses prévisions de croissance et d’inflation. Elle égrènera ensuite la liste des mesures que le Conseil des gouverneurs a décidé de mettre en place pour à faire face aux nouveaux périls auxquels la Zone euro est aujourd’hui confrontée.

Nous anticipons que ces mesures viseront essentiellement à faciliter l’accès au crédit des entreprises, et notamment aux plus petites d’entre elles, menacées de faillite en raison de l’effondrement de leur chiffre d’affaire.

Nous nous attendons ainsi à ce que la BCE augmentera le volume de ses achats mensuels de titres de 10 ou 20 milliards d’euros afin de maintenir un niveau élevé d’aisance monétaire dans l’économie et les marchés de l’Union. Pour rendre cette mesure plus efficace, elle privilégiera les titres du secteur privé dans ses nouveaux achats, ce qui permettra aux entreprises concernées de résoudre leurs problèmes de trésorerie dans des conditions plus favorables.

Elle devrait également inciter le système bancaire européen à voler au secours du tissu de PME actuellement particulièrement en souffrance. Techniquement la BCE pourrait dans ce but procéder à un nouveau TLTRO ciblé consistant à faire des avances illimitées et gratuites (ou même à taux négatif), aux banques qui financeraient les PME.

La BCE qui a déjà ramené ses taux directeurs à des niveaux quasi incompressibles hésitera en revanche probablement à procéder à une baisse supplémentaire. Une telle réduction ne résoudrait pas les problèmes de trésorerie rencontrés par les entreprises. Elle fragiliserait par contre un peu plus le système financier au moment où l’on s’apprête justement à le mettre à contribution, ce qui serait paradoxal.



No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Jeudi 12 Mars 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles