Quotidien Finance, Corporate Finance, Crypto Finance, ICO, STO, Blockchain Daily News


              



NASDAQ : bulle ou pas bulle ?


La correction que nous vivons sur l’indice NASDAQ depuis quelques semaines nous amène à nous poser la question de l’évaluation par le marché des sociétés de hautes technologies, numériques ou biotechnologiques. L’histoire de la « Technomania » remonte déjà à une quinzaine d’années. C’est très lointain pour certains, ou très récent pour d’autres… Pour mémoire, le dégonflement de la bulle Internet a contribué à déclencher la récession de 2002, et a confirmé l’entrée dans un monde de « bulles et krachs » qui rythme la vie des marchés et le cycle économique général.



Eric Galiègue
Eric Galiègue
L’évaluation des entreprises est un exercice toujours très controversé, mais il faut bien admettre une fois pour toute que l’évaluation est une convention pure, qui dépend des croyances qui lui sont associées. En l’occurrence, l’évaluation des sociétés du NASDAQ doit prendre en compte la croissance de ces jeunes entreprises qui sont au cœur des ruptures technologiques, lesquelles nourrissent le développement de toute l’économie. Evaluer ce type de société, c’est entrer dans le cœur du futur : c’est donc forcément difficile… Nous nous limiterons donc à la simple observation de la réalité depuis une douzaine d’années.
Nous avons donc analysé les données du NASDAQ, telles que compilées par FACTSET.

En ce qui concerne le ratio d’évaluation le plus élémentaire, mais le plus utilisé, le PER, nous pouvons constater aujourd’hui qu’il n’est pas approprié de parler de « bulle ». Le PER du NASDAQ a culminé fin février 2014, à 19,2 en médiane et 20,5 en moyenne. Il vaut aujourd’hui, respectivement 18,3 et 18,9 fois les bénéfices prospectifs anticipés par le consensus. Le PER médian observé en médiane depuis 2003, vaut 17,0 ; il vaut près de 18,0 depuis fin 1997. Cela signifie qu’aujourd’hui, à 18,3, le PER médian est conforme à sa norme historique de longue période, et 1 point supérieur à sa norme des dix dernières années (hors bulle de 1999-2000). Les observations sont les mêmes lorsque l’on retient le PER moyen, qui à notre sens est moins adapté. Nous sommes donc très loin de la situation de la fin des années 90 ou du tout début des années 2000. Fin 1999, le PER médian avait culminé à près de 25,0, soit 7 points de plus que le niveau actuel. Nous ne sommes absolument pas dans une situation de bulle.

Lorsque l’on compare la réalité des bénéfices avec les promesses faites au marché, on se rend compte que finalement, les entreprises du NASDAQ sont effectivement au rendez-vous. Finalement, on peut même considérer que les promesses de croissance sont tenues. Depuis début 2003, les cours de l’indice NASDAQ Composite ont été multipliés par 3, alors que les bénéfices ont été multipliés par 4,5.

Lettre hebdo du 17 Avril 2014

Eric Galiègue
VALQUANT

171, rue Saint-Honoré - 75001 Paris
Tél. 01.58.18.37.50
Fax. 01.42.65.15.26

www.valquant.fr




Lisez gratuitement chaque jour (5j/7) le quotidien Finyear.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct pour vous abonner : www.finyear.com/newsletter

Lisez gratuitement chaque mois :
- le magazine digital Finyear sur www.finyear.com/magazine
- la lettre digitale "Le Directeur Financier" sur www.finyear.com/ledirecteurfinancier
- la lettre digitale "Le Trésorier" sur www.finyear.com/letresorier
- la lettre digitale "Le Credit Manager" sur www.finyear.com/lecreditmanager
- la lettre digitale "Le Capital Investisseur" sur www.finyear.com/lecapitalinvestisseur

Mercredi 23 Avril 2014
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News