Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Médoc : la nouvelle vie des crus bourgeois


L’association Alliance des Crus Bourgeois du Médoc, qui regroupe les viticulteurs attachés à la survie des crus bourgeois, vient d’adopter en assemblée générale les nouvelles conditions d’obtention de la reconnaissance officielle «cru bourgeois». 13/11/2008 © JDV - 2008 - DT



Médoc : la nouvelle vie des crus bourgeois
Rappelons que c’est le Bureau Véritas qui va piloter, dès l’année prochaine, les opérations de contrôles et de dégustations, sa qualité d’organisme indépendant faisant foi en matière de transparence et d’impartialité.
Un lourd cahier des charges sera défini. Il stipule notamment que toutes les propriétés qui auront satisfait aux critères de candidature recevront une visite du Bureau Veritas. C’est lui aussi qui garantira l’anonymat de la dégustation ; les dégustateurs seront formés pour répondre aux besoins de l’examen que les vins passeront chaque année.
La mention «cru bourgeois» décernée à un cru ne sera valable que pour le millésime considéré ; un vin recalé ne le sera que pour le millésime en question, et donc pour un an seulement, au lieu des dix ans habituels. Libre à lui de repasser l’examen l’année d’après, avec un nouveau millésime.
En 2009, les jurys auront à tester les seuls vins en bouteille du millésime 2007, selon une grille d’évaluation très précise. Les résultats devraient être communiqués à partir du mois de juin 2009.
Tous les viticulteurs médocains peuvent postuler, à condition d’avoir obtenu le label de l’appellation, et de posséder au moins 4,5 hectares en appellation communale, et 7 hectares dans les AOC Médoc et Haut Médoc.
La majorité des négociants bordelais appuie cette démarche, car la mention «cru bourgeois» est reconnue par certains amateurs et constitue un levier de commercialisation non négligeable. C’est la première fois que Veritas apporte son concours à une telle opération, malgré le vieux proverbe latin: in vino veritas. Le Bureau Veritas est né en 1828 et existe aujourd’hui sans 140 pays, où il possède 700 bureaux; il emploie au total 26.000 collaborateurs !

© JDV - Le Journal Du Vin
Partenaire expert de CFO-news pour la rubrique vin et oenologie.

www.lejournalduvin.com

Lundi 24 Novembre 2008
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News