Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Médoc - Les Crus Bourgeois entrent en scène


Après l’administration, c’est l’assemblée générale des crus bourgeois du Médoc qui a validé tous les éléments du projet de «Reconnaissance Cru Bourgeois», tel qu’il a été présenté, après un long travail de concertation, par l’Alliance des Crus Bourgeois du Médoc, et son président, Xavier Gardinier. Rappelons les grandes lignes de ce projet.



Médoc - Les Crus Bourgeois entrent en scène
A partir du millésime 2008, les propriétaires du Médoc qui souhaitent acquérir la dénomination «cru bourgeois» pour leur vin, se déclarent candidats; ils sont visités, tous sans exception, par une commission de contrôle pilotée par le Bureau Veritas. Seuls les vins en bouteille sont ensuite présentés à un jury de professionnels, formés pour l’occasion, dont les dégustations sont également contrôlées par le Bureau Veritas.

Ce jury sera recruté parmi des dégustateurs que l’on ne pourra pas soupçonner d’incompétence ou de copinage. Si le vin n’est pas retenu, il pourra passer un examen de rattrapage. Chaque millésime est ainsi soumis à dégustation, année après année. Et le viticulteur qui n’est pas retenu avec un millésime peut l’être avec un nouveau millésime l’année d’après. De sorte que la terrible sanction de l’éviction pendant dix ans est totalement abandonnée.

Deux panels différents de dégustation seront retenus, l’un pour les appellations communales du Médoc qui sont Listrac, Margaux, Moulis, Pauillac, Saint Estèphe, et Saint Julien, l’autre pour les appellations régionales qui sont Haut Médoc et Médoc.

Les dégustations auront lieu dans la salle du syndicat à Pauillac, dans des conditions de parfait anonymat. En outre, le Bureau Veritas fera un audit de vérification pour s’assurer que le traitement des dossiers de candidature ne fait l’objet d’aucun favoritisme.

Dès ce mois-ci, des dégustations tests, uniquement destinées à valider le système, auront lieu avec des vins en bouteille du millésime 2007. Et c’est le 1er octobre 2009 au plus tard que doivent être déposés les formulaires de candidatures, pour le millésime 2008.

Les premières attestations de «Reconnaissance Cru Bourgeois» pourraient donc arriver avec le printemps 2010, autour du 20 mars.

A ce jour, l’Alliance des Crus Bourgeois du Médoc fédère 320 adhérents, qui constituent une force de frappe économique et agricole très importante, et très attachée au maintien de cette dénomination de cru bourgeois, qui revendique plusieurs siècles d’histoire en Gironde. De nombreux négociants bordelais ont également manifesté leur souhait de pouvoir continuer à vendre ces vins, bien typiques de la viticulture bordelaise. Il semble que, cette fois, plus rien ne s’y oppose.

© JDV - Le Journal Du Vin
Partenaire expert de CFO-news pour la rubrique vin et oenologie.

www.lejournalduvin.com

Mardi 14 Avril 2009
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News