Le quotidien du futur de la finance depuis 2005 (Fintech, Blockchain, DeFi, IA)
              



Marché obligataire européen : déflation des attentes sur l’inflation


Paris, le 10 janvier 2020.



La reprise économique et en particulier les obligations indexées à l’inflation font l’objet aujourd’hui de sous-valorisation en Europe.

Par Patrick Barbe, Gérant Senior et Responsable Marché obligataire européen chez Neuberger Berman, et Yanick Loirat, Gérant Senior et Responsable Investissements souverains en euro chez Neuberger Berman.

Les stratégies « carry » ont été inefficaces sur le segment Investment Grade européen.

La courbe de rendement des obligations d’Etat allemandes est extrêmement plate voire négative au-delà de 15 ans, mais ce n'est que la manifestation la plus extrême d'une situation qui existe sur la majeure partie du continent et sur les marchés obligataires d’Etats et Corporate. Dans ce contexte, rester assis sur des obligations et attendre des coupons ne devrait pas générer de rendements suffisamment intéressants pour les investisseurs.

Il reste toutefois une solution pour améliorer les rendements : suivre une stratégie de gestion active. Des rendements faibles et des courbes plates sont autant de raisons pour faire preuve de flexibilité en matière de duration et de risque crédit, pour explorer les opportunités en Europe du Sud et tirer notamment parti des prix sur les marchés impactés par l’inflation.

« QE Infinity »

Ces segments ne sont peut-être pas les plus évidents du marché européen. Mais aujourd'hui, l'inflation est à peine à la moitié du taux cible fixé par l'objectif « inférieur mais proche de 2% » de la Banque Centrale Européenne. En conséquence, la BCE a déjà réagi avec un nouveau programme d'assouplissement quantitatif. La principale différence par rapport à la première itération de ce programme réside dans un renforcement de l'orientation prospective : cela implique en effet que les achats d'actifs continueront et que les taux directeurs resteront à leur niveau actuel tant que l’inflation cible ne sera pas atteinte de manière robuste et durable.

Dès lors, de nombreux économistes, investisseurs et commentateurs ont qualifié cette situation non pas de « QE2 », mais de « QE Infinity ». Ils doutent en effet que la zone euro connaisse à nouveau une inflation à 2 %.

Assouplissement de la politique monétaire

Ceci dit, nous pensons que l’inflation devrait être plus élevée en Europe.

En effet, avec Christine Lagarde comme Présidente, la BCE est peut-être plus susceptible que sous son prédécesseur, Mario Draghi, de trouver un consensus au sein du conseil des gouverneurs et de travailler à convaincre les dirigeants politiques de la zone euro d’apporter une stimulation fiscale. Lors de son discours inaugural devant le Parlement européen, Mme Lagarde a effectivement déjà souligné que la politique monétaire actuelle avait des « effets secondaires » négatifs. De plus, la nouvelle direction du Parti social-démocrate allemand a également augmenté la probabilité d'un assouplissement de la politique budgétaire, afin de maintenir la « grande coalition » avec Angela Merkel.

En outre, bon nombre des défis déflationnistes auxquels la zone euro est confrontée sont désormais exogènes, tels que la forte incertitude sur le secteur manufacturier et le commerce international. Néanmoins, les niveaux de prêt comme la confiance des consommateurs dans l'économie sont élevés en raison des faibles taux d'intérêt et de la hausse de l'emploi. Conjuguée à la résilience des capex, cette situation permet à l’économie d’avoir très peu de capacités inutilisées.

Si certains des problèmes mondiaux qui pèsent sur l'inflation et la confiance des entreprises de la zone euro commencent à s'estomper, avec la mise en œuvre de la première phase de l'accord commercial entre les États-Unis et la Chine, la clarification sur l’avenir du Brexit ou l'effet des mesures de relance budgétaire et monétaire de la Chine, 2020 pourrait présenter une combinaison d’augmentation du capex, de hausse des engagements de dépenses publiques ainsi que d’une hausse de l'inflation.

Des attentes trop pessimistes sur l'inflation

Au fur et à mesure que cet environnement se met en place, le marché pourrait bien se rendre compte à quel point les attentes sur l’inflation en zone euro sont devenues trop pessimistes.

Dans toute la région, l'été et l'automne 2019 ont été marqués par des niveaux historiquement bas sur 5 ans de l’inflation moyenne prévue sur base des données d’il y a 5 ans (« 5Y5Y breakeven inflation »). Ces niveaux se sont à peine redressés depuis lors. En 2020 et 2021, l'inflation de base devrait se situer entre 1,2 % et 1,3 %, mais les marchés financiers évaluent le seuil d’inflation à un peu plus de 0,6 %. Il n'y a pas de raison technique claire pour cette fixation des prix, étant donné la diminution de l'offre d'obligations indexées sur l'inflation au dernier trimestre de cette année.

Nous avons certes identifié des valorisations intéressantes sur les obligations françaises indexées sur l'inflation (OATi), mais en ligne avec notre positionnement sur les marchés d’Europe du Sud pour générer un meilleur rendement, nous pensons que certaines des meilleures opportunités se trouvent aujourd’hui en Italie.

Sur ce marché, les titres BTP Italia réévaluent leur principal en fonction de l'évolution de l'inflation italienne tous les six mois. En cas de déflation, les coupons sont calculés sur le capital nominal, ce qui constitue un plancher ; même en cas de déflation pendant six mois suivie d'une inflation pendant six mois, l'investisseur accumule la totalité de l'inflation réalisée grâce à ce plancher. Néanmoins, depuis le début de l'année, sans le soutien de l'assouplissement quantitatif, ces obligations se négocient à des niveaux qui impliquent un taux d'équilibre proche de zéro - ce que nous considérons comme une perspective pessimiste de l’évolution de l'inflation italienne.

Avec une politique monétaire accommodante qui est là pour rester et une économie qui approche de sa capacité, il nous est difficile de voir la zone euro tomber en récession l'année prochaine. Le seul risque serait politique avec les négociations commerciales post-Brexit ou encore avec l'accord commercial entre les États-Unis et la Chine. Dans ce contexte, nous identifions des opportunités sur certaines obligations et certaines dettes d'État d’Europe du Sud, ainsi que sur les obligations indexées à l'inflation. Là où ces deux facteurs se chevauchent, comme sur les obligations BTP Italia, nous pensons qu’il existe des prix particulièrement attractifs.

À propos de Neuberger Berman
Neuberger Berman, fondé en 1939, est une société de gestion indépendante et détenue par ses salariés. La société gère une gamme de stratégies – incluant des stratégies actions, fixed income, quantitatives et multi-asset class, des fonds de private equity et des hedge funds - pour le compte d'institutions, de conseillers et d'investisseurs individuels dans le monde entier. Avec des bureaux dans 23 pays, l'équipe de Neuberger Berman compte environ 2 100 professionnels. Sur cinq années consécutives, la société a été désignée Best place to work par Pensions & Investments dans la catégorie gestion financière (entreprise de plus de 1 000 salariés). Constante, stable et centrée sur des objectifs de long terme, la société favorise une culture d'investissement basée sur la recherche fondamentale et l’indépendance. Elle gère 339 milliards de dollars d'actifs pour le compte de ses clients au 30 septembre 2019.
www.nb.com.


AVERTISSEMENT

Ce document est fourni à titre d'information seulement et ne constitue en aucun cas des conseils en matière d’investissement, de droit, de comptabilité ou de fiscalité. Ce document est de nature générale et ne s'adressent à aucune catégorie d'investisseurs et ne doit pas être considéré comme une recommandation, un conseil en investissement ou une suggestion d'adopter ou de s'abstenir d'adopter une ligne de conduite en matière d’investissement. Les décisions d’investissement et la pertinence de ce document devraient être prises en fonction des objectifs et de la situation personnelle de l'investisseur et en consultation avec ses conseillers. L'information est obtenue de sources jugées fiables, mais il n'y a aucune déclaration ni garantie quant à son exactitude, son intégralité ou sa fiabilité. La société, ses employés et ses mandats peuvent détenir des positions de toute société dont il est question. Toutes les informations sont à jour à la date du présent document et peuvent être modifiées sans préavis. Les points de vue ou opinions exprimés peuvent ne pas refléter ceux de l'entreprise dans son ensemble. Les produits et services Neuberger Berman peuvent ne pas être disponibles dans toutes les juridictions ou pour tous les types de clients.

Ce matériel peut comprendre des estimations, des perspectives, des projections et d'autres "énoncés prospectifs". En raison de divers facteurs, les événements réels ou le comportement du marché peuvent différer sensiblement des opinions exprimées. L'investissement comporte des risques, y compris la perte éventuelle du capital. Les placements dans des fonds de couverture et des fonds de capital-investissement sont spéculatifs et comportent un degré de risque plus élevé que les placements plus traditionnels. Les placements dans des fonds de couverture et des fonds de capital-investissement s'adressent uniquement à des investisseurs avertis. Les indices ne sont pas gérés et ne sont pas disponibles pour l'investissement direct. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs.

Ces documents sont publiés sur une base limitée par l'intermédiaire de diverses filiales et sociétés affiliées mondiales de Neuberger Berman Group LLC. Veuillez consulter le site www.nb.com/disclosure-global-communications pour connaître les entités spécifiques et les limites et restrictions juridictionnelles.

Le nom et le logo "Neuberger Berman" sont des marques de service déposées de Neuberger Berman Group LLC.


Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est une boutique ICO & STO offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a ICO & STO Boutique with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Lundi 13 Janvier 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News