Quotidien Fintech, Blocktech, Deeptech / Daily News
              



Mardi 15 Octobre 2013

Marché des bureaux en Ile-de-France au 3ème trimestre 2013: la demande patine et le marché plonge


DTZ, une société du groupe UGL, publie aujourd’hui son analyse sur le marché des bureaux en Ile-de-France au 3ème trimestre 2013 :



- 424 200 m² placés AU 3eme TRIMESTRE 2013, - 48% par rapport au 3eme trimestre 2012
- volume de grandes transactions divise par deux en un an
- hausse de 6% en un an des disponibilites immediates, avec près de 3,8 millionS de m² de bureaux vacanTS
- plus de 800 000 m² de bureaux de seconde main a absorber au cours des 12 prochains moiS
- poursuite de la baisse des valeurs locatives de seconde main

Le ralentissement du marché observé en Ile-de-France au 1er semestre 2013 s’est accentué au 3ème trimestre avec seulement 424 200 m² de bureaux commercialisés au cours des trois derniers mois, soit 48% de moins qu’au 3ème trimestre 2012. La demande placée depuis le début de l’année atteint ainsi 1,3 million de m², contre 1,8 million à la même période l’an passé (-28%). Ce décrochage est essentiellement lié à un coup d’arrêt sur le segment des grandes surfaces avec un volume de transaction divisé par deux en un an. Les mouvements de très grande envergure (supérieurs à 30 000 m²) ont quasiment disparu avec seulement 2 mouvements de ce type en 2013 contre 7 à la même époque l’an passé. La taille moyenne des transactions sur ce segment est ainsi passée de 17 000 m² en 2012 à moins de 12 000 m². Les petites surfaces enregistrent, quant à elles, un recul généralisé, -8% à Paris QCA, -15% dans le Croissant Ouest et -25% en Première et Seconde Couronne. Seule éclaircie dans ce ciel sombre, les surfaces intermédiaires qui maintiennent d’une année sur l’autre leur volume de transactions. Là encore les dynamiques sont contrastées : -26% à Paris QCA, +20% dans le Croissant Ouest et +73% à La Défense.

Le marché de La Défense se redresse, porté par des transactions de taille intermédiaire et, plus récemment, par quelques grands mouvements (ALLIANZ et ERDF pour le 3ème trimestre 2013). Le Croissant Ouest, où près de 40% des transactions s’est concentré sur les surfaces intermédiaires, se maintient également. Ailleurs, les baisses varient de-23% à Paris (-2% à Paris QCA) à -49% en Deuxième Couronne et même -65% en Première Couronne. Ces deux secteurs subissent de plein fouet le coup d’arrêt observé sur le segment des grandes surfaces.

L’ajustement des valeurs locatives de seconde main s’est poursuivi ce trimestre, avec une moyenne régionale de 313 €/m²/an au 3ème trimestre 2013 (-2% en un an). Les évolutions sont comprises dans une fourchette relativement serrée, de -1% à Paris et dans le Croissant Ouest à +2% en Deuxième Couronne. La Défense se démarque nettement des autres secteurs avec une baisse de 8% d’une année sur l’autre. Ces observations portent sur des valeurs faciales alors que les mesures d’accompagnement, toujours conséquentes, peuvent représenter jusqu’à 30% du loyer facial dans certains marchés.

L'offre immédiate continue d’augmenter (+6% en un an); près de 3,8 millions de bureaux sont aujourd’hui disponibles en Ile-de-France, pour un taux de vacance de 7,2%. Les situations varient significativement selon les marchés avec, d’un côté, une offre qui se contracte sur la Première et la Deuxième Couronne et, de l’autre, une vacance en hausse sur l’Ouest parisien : +14% en un an dans le Croissant Ouest (1 million de m²), mais surtout +58% à La Défense (327 000 m²), où les livraisons des tours « Carpe Diem » et « Eqho » s’ajoutent à des libérations massives. A Paris (731 000 m²), le volume d’offre immédiate est demeuré stable d’une année sur l’autre. Près des ¾ des disponibilités à l’échelle francilienne consistent en des surfaces de seconde main, parfois obsolètes et donc très difficilement commercialisables.

Les livraisons de bureaux neufs ou restructurés du trimestre ont peu impacté le niveau de l’offre immédiate : sur les 128 000 m² de bureaux livrés ce trimestre, 73 000 m² restent disponibles et on dénombre moins de 125 000 m² de bureaux à commercialiser dans des opérations à livrer d’ici la fin de l’année. Il en va différemment des libérations de surfaces de seconde main. Le marché devra en absorber plus de 800 000 m² au cours des 12 prochains mois, essentiellement localisés sur le marché parisien et l’Ouest.

Marc-Henri Bladier, Directeur Général de DTZ Jean Thouard, commente : «L’éclaircie entrevue en Juillet avec le meilleur niveau de transactions de l’année a été balayée par une absence totale d'activité en Août et une rentrée de Septembre atone. La demande patine, voir cale et par voie de conséquence le marché plonge.»

Magali Marton, directrice des Etudes de DTZ de conclure : « Le marché des bureaux francilien ne parvient pas à retrouver une bonne dynamique comme en attestent les résultats décevants du 3ème trimestre. La sanction est immédiate avec une vacance en forte progression dans le Croissant Ouest et à La Défense mettant un peu plus les valeurs locatives sous pression».

A propos de DTZ
DTZ, société du groupe UGL, est un leader mondial du conseil en immobilier d’entreprises. Nous proposons aux propriétaires et aux investisseurs du monde entier une expertise sectorielle, des solutions globales intégrées en immobilier, regroupant la commercialisation, le property et le facility management, le capital market, l’investissement et la gestion d’actifs, l’expertise, le project management. Par ailleurs, nos départements Research et Consulting, souvent récompensés, proposent à nos clients des analyses de marché locales, des études prévisionnelles et tendancielles, véritables outils d’aide à la décision sur le long terme pour la réussite de leurs futures projets. La société DTZ regroupe 47 000 professionnels dont des sous-traitants, intervenant dans 208 bureaux et 52 pays. Pour plus d’informations, consultez le site : dtz.com

A propos de UGL Limited (ABN 85 009 180 287)
UGL Limited (ASX : UGL) est un leader mondial des services aux entreprises – ingénierie, immobilier, gestion d'actifs et maintenance – spécialisé dans les secteurs de l'eau, des énergies et des matières premières, des transports et de l’immobilier, mais aussi des communications et de la défense. Proposant des services qui préservent et améliorent notre cadre de vie, le groupe est organisé en trois divisions axées sur l’ingénierie, l’exploitation et la maintenance, et l’immobilier. Basé à Sydney, en Australie, UGL Limited est présent dans le monde entier à travers 52 pays, et emploie environ 56 000 personnes.
ugllimited.com

Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News