Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News
              



Les robots, une menace réelle pour l’industrie du poker ?


Les robots sont-ils sur le point de remplacer les joueurs de poker et de tuer l’industrie du poker ? Pour le moment, nous en sommes encore loin, mais force est de constater qu’un phénomène potentiellement inquiétant est en marche avec l’essor de l’intelligence artificielle qui vient décourager les joueurs qui estiment que le jeu n’est plus aussi juste que par le passé et qu’il est parfois faussé à l’extrême.



On vous l’a déjà dit, le poker et la finance sont intimement liés, en étant notamment deux univers qui imposent de la stratégie, du sang-froid et une certaine prise de risque. Dans ces deux univers, si l’on sent que la partie est perdue d’avance, on n’investira ni son temps ni son argent. Or, c’est bien ce qui pourrait être en passe d’arriver de plus en plus souvent pour les joueurs de Texas Hold’em comme d’Omaha Hi-Lo à en croire les avancées constantes de la technologie. Focus.

Un marché du poker qui pèse lourd actuellement

Du début des années 2000 au début des années 2010, le chiffre d’affaires global du poker, et notamment du poker en ligne, était en hausse constante (ou presque). Puis, le secteur a connu une première baisse avant de remonter la pente ces deux dernières années. Par exemple, au cours du deuxième trimestre 2017, l’industrie du poker en ligne a ainsi enregistré une croissance de 2% à 57 millions d’euros comparé au deuxième trimestre 2016. L’an dernier, les droits d’entrée ont progressé de 13% par rapport au même trimestre l’année précédente tout comme le nombre de comptes actifs, prouvant dès lors un intérêt global fort pour le poker, avec pas moins de 95 000 nouveaux joueurs.

Entre 2011 et 2017, on estime que le chiffre d’affaires du poker en ligne en France est passé de 314 millions d’euros à 245 millions d’euros, tandis que les mises en cash game du poker en ligne se sont élevées à plus de 3,5 milliards d’euros. On le voit donc, beaucoup d’argent est en jeu dans l’industrie du poker. Les sites de poker en ligne ont tout intérêt à trouver des moyens de continuer à attirer de nouveaux joueurs pour faire grossir ce business intéressant.

L’essor des robots joueurs

Le problème, c’est que les sites de poker en ligne se retrouvent aujourd’hui confrontés à des joueurs d’un nouveau genre : des robots. Tout a commencé en début d’année 2017, quand le programme informatique Libratus, créé par une université américaine et réussissant à s’améliorer un peu plus à chaque partie, a été capable de battre quatre champions de poker. Après 20 jours de tournoi et 120 000 mains jouées, l’intelligence artificielle avait remporté (virtuellement) pas moins d’1,7 million de dollars. Dès le départ, Dong Kim, l’un des joueurs battus, a immédiatement dit avoir la sensation d’être « face à un joueur qui triche, qui aurait vu (ses) cartes ». Autant dire que, pour un champion tel que lui, la sensation est loin d’être agréable.

Légende : L’intelligence artificielle, une menace ou une chance pour le poker ?

Depuis, d’autres logiciels ont suivi. Mois après mois, logiciel après logiciel, la tendance se confirme : les robots sont en passe de devenir les nouveaux champions ultimes de poker, qu’il s’agisse de Texas Hold’em ou d’Omaha Hi-Lo. La preuve ultime, c’est que, en ce mois de juillet 2019, Pluribus est né. Pluribus, c’est un robot capable de battre n’importe qui au poker. En tout cas, c’est ce que l’on peut clairement penser puisque le logiciel vient de battre à plate couture plusieurs grands noms du World Poker Tour. Parmi eux, Darren Elias, à savoir le seul joueur de l’histoire du poker à avoir déjà gagné quatre tournois majeurs de ce circuit. D’ailleurs, ce dernier a confié avoir été étonné par « l’inventivité et la prise de risques » du logiciel, à l’heure où les robots sont normalement connus pour être plus logiques que créatifs. En cela, on le voit bien, l’image de l’intelligence artificielle a changé et les robots constituent une menace de plus en plus réelle pour les chances de victoire des joueurs de poker traditionnels.

L’utilisation de plus en plus massive de l’intelligence artificielle dans le poker peut avoir deux conséquences différentes : soit les joueurs vont apprécier le fait d’être challengés par un joueur ultra performant et vont alors tout mettre en œuvre pour réussir à le battre, soit ils vont jeter l’éponge en se disant qu’ils n’ont aucune chance de l’emporter face à une machine. Dans le premier cas, les sites de poker en ligne n’ont rien à craindre puisque les joueurs resteront engagés. Dans le second cas, en revanche, ils risquent de voir les joueurs s’enfuir, ce qui mettrait clairement à mal l’industrie du poker dans son intégralité.

Vers un renouveau du poker dans le monde physique ?

Pour autant, ce serait une erreur de penser que le monde du poker pourrait bientôt faire faillite à cause des logiciels d’intelligence artificielle. Simplement, le monde du jeu évolue. Ainsi, le poker en ligne a encore de l’avenir, vraisemblablement plus sur mobile que sur l’ordinateur. Comme l’a révélé l’Arjel (Autorité de régulation des jeux en ligne) l’an passé, les applications mobiles de poker représentent désormais 79% du volume des droits d’entrée en tournoi. Ce chiffre impressionnant montre que les logiciels utilisés sur les sites de poker en ligne n’impactent donc pas la majorité des joueurs de poker puisque ces derniers ne sont pas (encore en tout cas) exploitables sur les applications mobiles, où se trouvent désormais un grand nombre de joueurs.

Par ailleurs, la réouverture des clubs de jeux à Paris promet de donner une nouvelle dimension au poker, en attirant un nouveau public et en proposant une nouvelle expérience de jeu qui ne pourra pas, c’est certain, être perturbée par des robots ultra-puissants… À moins que les robots humanoïdes ne s’invitent prochainement à nos tables de poker !

FINYEAR & CHAINEUM

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est un cabinet de conseil en opérations de haut de bilan offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a leading corporate finance advisory firm with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.

Mardi 30 Juillet 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News