Future Finance, Fintech, DeFi | Daily News
              



Les entreprises françaises sont insuffisamment préparées face au Brexit et aux conflits commerciaux en cours


Enquête Brexit : les entreprises françaises sont insuffisamment préparées face au Brexit et aux conflits commerciaux en cours selon TMF Group



Les entreprises françaises présentes à l’international sont inquiètes des conséquences du Brexit, des conflits commerciaux et autres chocs géopolitiques en cours en 2020, mais peu d’entre elles ont pris des mesures pour s’en protéger.

C’est ce que révèle une enquête menée en décembre 2019 à l’initiative de TMF Group, leader mondial des services professionnels pour les entreprises multinationales, auprès d’un échantillon de 1770 décideurs en entreprise en France, au Royaume Uni, aux Etats Unis, au Brésil, en Chine, à Singapour et en Inde.

Opinions partagées sur le Brexit mais inquiétudes sur le conflit Europe-Etats Unis

Les résultats de l’enquête montrent que 44% des décideurs français interrogés pensent que le Brexit représentera pour eux un défi en 2020, mais aussi que leurs opinions sont partagées sur ses conséquences. En effet, 39% des personnes interrogées en France pensent qu’il aura un impact négatif sur leurs activités cette année, mais 42% pensent le contraire. Même cas de figure pour le conflit opposant la Chine et les Etats Unis : 34,5% des décideurs français interrogés estiment qu’il aura un impact positif sur leurs activités en 2020, mais 34% pensent le contraire.

Le conflit commercial opposant l’Union Européenne et les Etats Unis suscite plus d’inquiétudes. 38% des décideurs interrogés en France pensent qu’il aura un impact négatif sur les entreprises dans leur pays en 2020, alors que seules 32% pensent le contraire.

Cyber crime et changement climatique dans le peloton de tête des préoccupations

Par rapport au Royaume Uni et aux Etats Unis, les décideurs français sont les plus préoccupés par les conséquences du changement climatique sur les activités des entreprises présentes à l’international en 2020, avec un taux de 31%, à comparer avec 26% et 27% respectivement pour les deux pays précités.
Mais le cyber crime est également un défi majeur en 2020 pour 35% des décideurs français interrogés.

Les entreprises françaises dans l’expectative face aux défis géopolitiques

Malgré l’opinion partagée des entreprises françaises vis-à-vis du Brexit, il est intéressant de noter que la première mesure citée par leurs responsables interrogés pour limiter les risques liés au départ du Royaume Uni de l’UE est d’accroître leurs activités dans d’autres pays (35%). Suivent de efforts de restructuration et la modification de leur chaine sous traitance.

Toutefois, peu d’entre elles ont déjà pris ou prévoient de prendre en 2020 des mesures tangibles pour réduire l’impact des chocs géopolitiques en cours.

Seuls 2,4% des décideurs français interrogés déclarent avoir identifié de nouveaux marchés moins affectés par les conflits commerciaux en cours, et 1% d’entre eux déclarent avoir identifié de nouveaux marchés moins affectés par le Brexit.

Moins d’un tiers d’entre eux (30%) ont modifié leur chaine de sous-traitants pour éviter les conséquences de conflits commerciaux. Encore moins (26%) ont ouvert de nouveaux établissements dans de nouveaux pays pour limiter l’impact du Brexit.

Commentant ces résultats, Elisabeth Jourdain, Directrice Générale de TMF Group en France, a déclaré : « Les défis géopolitiques tels que le Brexit et les conflits commerciaux vont représenter autant de risques pour les entreprises françaises en 2020, et notre enquête montre clairement que leurs dirigeants les ont identifié. Toutefois peu d’entre elles ont pris des mesures pour s’en protéger. Soit parce qu’elles pensent n’avoir aucun moyen de le faire, soit parce qu’elles préfèrent attendre et voir. Il est pourtant important que les entreprises agissent sans attendre pour limiter les risques. Elles peuvent modifier leur chaine de sous traitance, rechercher de nouveaux clients – et certaines entreprises multinationales peuvent accroître leur présence dans d’autres pays pour désamorcer les effets liés à des conflits commerciaux. Il est préoccupant que si peu d’entre elles adoptent une telle stratégie. »

La Chine la plus préoccupée par les guerres commerciales et le ralentissement économique

Parmi les sept pays interrogés, le Royaume Uni est sans surprise le plus pessimiste sur les effets attendus du Brexit (46,2% des personnes interrogées). Les décideurs britanniques sont également les moins enclins à penser que les conflits commerciaux en cours vont s’apaiser en 2020 (25,7% contre 31% pour les français par exemple).

Interrogés sur les principaux défis géopolitiques en 2020, les chinois sont les plus nombreux à citer les guerres commerciales (52,8% contre 29,6% pour la France par exemple) et à prévoir un ralentissement économique mondial (51,2% contre 26,4% pour la France).

Le secteur français de l’éducation le plus pessimiste face au Brexit

Parmi les secteurs d’activités en France, celui de l’éducation est le plus pessimiste face au Brexit. 60% des décideurs dans ce secteur déclarent qu’il aura un impact négatif sur leur activité en 2020. Le secteur des ventes, des médias et du marketing suit immédiatement après, avec 55,6% des personnes interrogées. A l’inverse, le secteur le plus optimiste sur les effets attendus du Brexit est celui de la santé (64,3% des personnes interrogées).

L’enquête a été menée en décembre 2019 par Censuswide auprès d’un échantillon représentatif d’au moins 250 décisionnaires notamment dans les domaines des réglementations et de la conformité au sein d’entreprises multinationales dans chacun des sept pays suivants : Royaume Uni, Etats Unis, France, Brésil, Chine, Singapour et Inde. Censuswide respecte les pratiques et emploie des membres de la Market Research Society qui sont basées sur les principes ESOMAR.

A propos de TMF Group
TMF Group est le premier fournisseur mondial de services professionnels aux organisations ayant une présence internationale. Ses services couvrent les domaines de la finance, du juridique et des ressources humaines, et permettent à ses clients de faciliter et d’optimiser leurs opérations dans différents pays dans le cadre de leur expansion internationale. TMF Group réponde aux besoins de ses clients dans plus de 80 pays sur le continent américain, dans la zone Asie Pacifique, en Europe et au Moyen Orient.


FINYEAR

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Jeudi 23 Janvier 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles