Le quotidien du futur de la finance depuis 2005 (Fintech, Blockchain, DeFi, IA)
              



Les entreprises de services du numérique (ESN) françaises face à la crise


EY dévoile les résultats de sa nouvelle étude semestrielle sur les entreprises des services du numériques (ESN) françaises.



Réalisée sur la base de données publiques de 15 grandes sociétés, cette première édition montre quelles sont les principales tendances du secteur, confronté à la crise.

Sur la période, le chiffre d’affaires du panel est en recul de 1,8% par rapport au premier semestre 2019 (organique) et parvient quasiment à se maintenir (-0,5%) en intégrant les opérations de croissance externe.
Dans un contexte difficile, le marché est resté très actif au 1er semestre, tant en termes d’opérations capitalistiques que de fusions-acquisitions. Les capitalisations boursières, fortement impactées fin mars lors de l’entrée en confinement (-22 %), ont progressivement retrouvé leur niveau d’avant-crise.

Les principaux résultats de l’étude :

• L’activité des ESN a connu un léger ralentissement au 1er semestre : le chiffre d’affaires des ESN a reculé de 1,8 % en moyenne par rapport à 2019 et le résultat opérationnel courant (ROC) de 0,6 points.

• Le recul du chiffre d’affaires est plus marqué en France (dont l’activité représente 57 % du chiffre d’affaires du panel) à -4,8 %. Il cache aussi de fortes disparités entre les acteurs, avec des écarts allant de +7,3 % à -11 %.

• Les capitalisations boursières, en recul de 26 % fin mars à un indice 102 (base indice 100 datant de 2015), ont cependant retrouvé leur niveau de fin 2019 (128) : indice 129 à fin juin, 134 à fin septembre.

• Les ESN ont amélioré leur besoin en fond de roulement (BFR), descendu à 0,8 jour de chiffre d’affaires contre 15,5 à fin juin 2019, notamment grâce au décalage d’échéances permis par le gouvernement. Le taux d’endettement net est resté stable, à 22,5 % au 30 juin 2020 (identique à décembre 2019).

• 50% des sociétés du panel ont opté pour un décalage des cotisations sociales et fiscales et un tiers (36 %) ont eu recours au PGE pour des montants allant de 5 à 39 millions d’euros. Le recours au chômage partiel fait également parti des mesures mises en œuvre.

• Les recrutements se sont poursuivis, bien qu’à un rythme plus lent qu’auparavant (+1,4 % d’effectifs vs +3,4 % au 30 juin 2019).

« Les ESN françaises ont connu une baisse de leur chiffre d’affaires et de leur rentabilité sur la période, en lien avec la crise. Néanmoins, leur situation financière a globalement été préservée grâce notamment à l’utilisation des mesures gouvernementales. Le secteur connait une forte dynamique en matière d’opérations capitalistiques et fusions-acquisitions sur la période, signe de confiance en l’avenir, dans un contexte où les besoins numériques des entreprises sont plus importants que jamais », déclare Jean-Christophe Pernet, Associé EY.

Il ajoute : « La publication des chiffres d’affaires du 3e trimestre montre que le marché reste néanmoins difficile. Le niveau de chiffre d’affaires du dernier trimestre permettra de mieux évaluer la capacité du secteur à rebondir rapidement »



No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.



Mercredi 18 Novembre 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News