Quotidien Fintech, Blocktech, Deeptech / Daily News
              



Lundi 3 Novembre 2014

Les entreprises chimiques vont accroître leurs dépenses dans le numérique


Les entreprises chimiques vont accroître leurs dépenses dans le numérique et attendent un retour sur investissement maximal dans le cloud et l’analyse des données, selon une étude d’Accenture. Ces trois dernières années, les investissements dans le digital ont porté principalement sur les ressources humaines et le développement des compétences.



Les investissements des entreprises chimiques dans les technologies numériques vont nettement s’accroître au cours des trois prochaines années, avec un retour sur investissement (ROI) maximal attendu dans le cloud et l’analyse des Big Data, selon une nouvelle étude d’Accenture.

La quasi-totalité (94 %) des cadres dirigeants interrogés pour les besoins de cette étude prévoient une augmentation de leurs dépenses dans le numérique, et plus de la moitié (54 %) un accroissement significatif. Plus des trois quarts d’entre eux (77 %) estiment que le meilleur ROI viendra du cloud (44 %) ou encore du Big Data et de l’analyse des données (33 %).

Pour les besoins de cette étude, Accenture a interrogé plus de 150 responsables et cadres dirigeants de l’industrie chimique à travers le monde. Il en ressort que les prises de décisions stratégiques et l’appui de la direction sont de plus en plus commandés par un agenda numérique.

Une écrasante majorité de ces responsables (94 %) pensent que les technologies numériques vont révolutionner le mode de fonctionnement de leur entreprise à un degré comparable à l’arrivée d’Internet dans les années 1990. Ils sont pas moins de 87 % à déclarer que les entreprises qui n’adoptent pas le numérique sont appelées à perdre en compétitivité, voire à disparaître.

« Nous sommes entrés dans une nouvelle ère d’Internet, l’Internet industriel des objets, où des technologies à base de capteurs et des applications machine intelligentes permettent une communication sans précédent entre les ressources, les produits et les systèmes d’une entreprise », commente Stéphane Denolle, en charge du secteur Energie, Ressources Naturelles et Chimie d’Accenture en France. « Cependant, pour créer de la valeur, les entreprises ont besoin des données et des outils analytiques avancés qui leur permettent d’optimiser, d’accélérer et de mieux éclairer leurs prises de décisions. Elles doivent aussi pouvoir s’appuyer sur le cloud pour gagner en efficacité dans la gestion de ces données et systèmes. »

« L’industrie chimique est déjà confrontée à de sérieux défis en matière de logistique et de supply chain, sans parler de la pression continue sur les entreprises et les Etats pour réduire leurs émissions de carbone. Les technologies numériques peuvent aider les entreprises à répondre à ces transformations du marché tout en améliorant la sécurité de leurs opérations, en dégageant des gains d’efficacité et en réduisant les coûts. »

La plupart des entreprises chimiques (58 %) se convertissent au numérique pour s’octroyer un avantage concurrentiel sur les autres acteurs du secteur et considèrent que les principaux bénéfices au cours des cinq prochaines années auront trait à des gains de productivité (25 %), à une redéfinition du développement des produits (24 %) et à l’impact sur les relations clients (22 %).

Pour y arriver, 90 % des responsables interrogés indiquent que leur entreprise a davantage investi, au cours des trois dernières années, dans le but de renforcer les compétences liées au numérique.

« L’amélioration de l’expérience client est au cœur des préoccupations d’un nombre croissant d’entreprises. Elles se dotent de nouveaux processus et pratiques numériques pour répondre aux nouvelles attentes de leurs clients, eux-mêmes de plus en plus habitués des interactions numériques pratiques et faciles. D’ici à une dizaine d’années, la moitié des collaborateurs d’une entreprise seront nés avec le numérique ; ces évolutions peuvent offrir aux entreprises une occasion exceptionnelle de se différencier, de mieux satisfaire leur clientèle et d’être plus compétitives », conclut Stéphane Denolle.

Cette étude complète une série de travaux de recherche réalisés par Accenture dans le domaine des services numériques, notamment un récent rapport sur l’intégration des services numériques aux produits de l’industrie Driving Unconventional Growth through the Industrial Internet of Things.

Méthodologie
Accenture a réalisé, en juillet et août 2014, une enquête en ligne auprès de 156 hauts responsables et dirigeants de l’industrie chimique, plus particulièrement dans les domaines de la pétrochimie, de l’agrochimie, des peintures et revêtements, des plastiques et fibres, des produits chimiques spécialisés, de base ou intermédiaires, en Allemagne, Autriche, Arabie saoudite, Chine, aux Émirats arabes unis, Etats-Unis, France et Suisse. Les entreprises concernées enregistrent un chiffre d’affaires annuel compris entre 100 millions et plus de 10 milliards de dollars.

A propos d’Accenture
Accenture est une entreprise internationale de conseil en management, technologies et externalisation. Combinant son expérience et ses capacités de recherche et d’innovation développées et mises en œuvre auprès des plus grandes organisations du monde sur l’ensemble des métiers et secteurs d’activité, Accenture aide ses clients - entreprises et administrations - à renforcer leur performance. Avec 305 000 employés intervenant dans plus de 120 pays, Accenture a généré un chiffre d'affaires de 30 milliards de dollars au cours de l'année fiscale clôturée le 31 août 2014.
accenture.com/fr

Accenture Digital, qui réunit Accenture Analytics, Accenture Interactive et Accenture Mobility, offre un portefeuille complet de services métier et technologiques dans les domaines du marketing numérique, de la mobilité et de l’analytique. De l’élaboration des stratégies au déploiement des technologies, en passant par la gestion des processus pour le compte des clients, Accenture Digital permet aux entreprises de tirer parti de leurs équipements mobiles et connectés, de convertir leurs données en informations exploitables au moyen d’outils d’analyse et d’enrichir les échanges avec le client ainsi que l’expérience qui lui est proposée, afin de produire des résultats tangibles à partir du monde virtuel et de stimuler la croissance.
Pour en savoir plus sur Accenture Digital, rendez-vous sur le site accenture.com/digital


Les médias du groupe Finyear

Chaque jour (5j/7) lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Chaque mois lisez gratuitement :

Le magazine digital :
- Finyear Magazine

Les 6 lettres digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur
- GRC Manager
- Le Contrôleur de Gestion (PROJET 2014)

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres


Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News