Quotidien Corporate Finance News
              


Samedi 29 Mai 2021

Les entreprises au cœur de l’actualité


Lettre du 28 mai 2021 rédigée par Eric Galiègue - VALQUANT.



Eric Galiègue
Eric Galiègue
L’actualité de la semaine a été marquée par les entreprises.

Comme les marchés financiers, elles bénéficient d’un contexte exceptionnellement favorable, entre une reprise économique qui se confirme et s’amplifie avec la hausse du taux de vaccination, et la poursuite des mesures monétaires non conventionnelles particulièrement favorables des deux côtés de l’Atlantique.

Ainsi, progressivement, le retour à la normale devient une réalité : on l’a vu hier avec la hausse d’AIRBUS et SAFRAN qui ont bénéficié des annonces de l’avionneur sur ses cadences futures de production, très supérieures aux attentes du marché. Ce secteur emblématique de la crise, touché de plein fouet par les mesures de restriction de circulation, semble définitivement tourner la page et « retrouver la vie d’avant ».

Il est très probable que les analystes vont réviser en forte hausse leurs anticipations de bénéfice, comme on a pu l’observer sur les grandes actions européennes depuis un mois.

Depuis le début de l’année, le bénéfice 2021 anticipé par les analystes, a été révisé en hausse de plus de 10% pour 80 des 300 actions de l’indice Eurostoxx, dont, parmi les plus grandes capitalisations boursières, HERMES (+49%), Porsche (+39%), Allianz (+25,9%), AXA (+20,9%), LVMH (+11%) etc…Ainsi, le bénéfice prospectif de l’indice Eurostoxx, calculé en mesure pondérée, a progressé de 17% depuis le début de l’année, ce qui justifie totalement la hausse des cours.

Les opérations sur titres se multiplient.

Naturellement, de nombreuses entreprises veulent bénéficier des conditions actuelles pour lever des fonds. Le marché retrouve là sa fonction première : financer l’économie et les entreprises. ARAMIS va rejoindre la cote, et lever à cette occasion 250 m€ d’euros. Cette filiale de Stellantis va faire découvrir aux investisseurs français le marché automobile de l’occasion. Il est relativement méconnu et en pleine digitalisation. ARAMIS, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 1,1Md€ en 2020, planifie de le porter à 6Mds€ en 2030, et d’atteindre une marge d’EBITDA de 8 à 9%. Plusieurs sociétés ont annoncé récemment leur cotation pour les prochaines semaines : le distributeur de pièces détachées automobiles, Parts Holding Europe (PHE), le spécialiste des infrastructures de production d'électricité à partir d'hydrogène HDF Energy et la medtech Affluent Medical sur Euronext ; le spécialiste des fruits et légumes Omer-Decugis, la biotech TheraVet et le spécialiste de la data intelligence namR sur Euronext Growth. Sur le marché secondaire, les rapprochements se poursuivent. Outre Rhin, Vonivia a annoncé une offre amicale sur Deutsche Whonen, qui permet aux actionnaires de percevoir l’actif net réévalué de la sociétés, grâce à une prime de 16% sur le dernier cours. Ces annonces réjouissent bien sur les investisseurs, et animent le marché d’une façon générale.

Enfin, dans le domaine extra financier, les activistes ont remporté deux grandes victoires cette semaine dans le secteur pétrolier. Aux USA, le fonds « Engine N°1 » a réussi à faire élire deux administrateurs au conseil d’Exxon Mobil. Son objectif est de forcer la direction du groupe à accélérer la production d’énergie renouvelable et à ne plus émettre de carbone en 2050. Or, la direction actuelle souhaite augmenter les forages et la production de plastiques, arguant d’une demande importante et durable…En Europe, un tribunal néerlandais impose à Royal Dutch de réduire de 45% ses émissions de C02 d’ici 2030. Ces deux évènements démontrent que les compagnies pétrolières vont se voir imposer une stratégie probablement sous optimale d’un point de vue financier, pour atteindre des objectifs extra financiers. On comprend mieux ainsi le retard du « pétrole papier » par rapport au « pétrole physique ». Cette semaine, enfin, au titre des mesures imposées aux entreprises, on a pu relever une nouvelle règlementation européenne qui veut limiter, voire interdire l’emploi du béton dans les constructions nouvelles. La levée de bouclier de tout le secteur a été immédiate : cet exemple montre combien la capacité bénéficiaire des entreprises pourrait être affectée par la montée en puissance des exigences environnementales…

Investisseurs : 6030 points est actuellement le niveau au-delà duquel nous recommandons de sous pondérer les actions au maximum.
Tendance sur les marchés de taux et de devises : Les taux des obligations ont perdu de 5 à10 pb.

Tendances récentes sur les matières premières : Le cours du pétrole a rebondi un peu, alors que le prix des principales matière premières industrielles a continué de refluer.

Eric GALIEGUE
Analyste financier indépendant,

Président de VALQUANT EXPERTYSE SAS
Membre de l'AFITE
Enregistré à l' ORIAS sous le N° 11059738

7 rue Greffulhe
75 008 PARIS
01 42 93 23 68
06 82 84 78 61
eric.galiegue@valquant.fr


www.valquant.fr





Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Finyear Coffee: Your Morning Newsletter

Flux RSS