Corporate Finance, DeFi, Blockchain, Web3 News
Fintech, DeFi, Blockchain, Web3 Daily News by Finyear

Les départements financiers les plus agréables ont les niveaux d'automatisation les plus élevés

Une nouvelle étude Tradeshift.


- Six professionnels de la finance et de la comptabilité sur dix pensent que l'automatisation rendra leur travail plus intéressant. La moitié affirme que l'automatisation conduira à un potentiel de gain plus élevé et à une réduction de leur stress

- Les employés qui connaissent les niveaux d'automatisation les plus élevés sont également les plus heureux et les plus optimistes quant à leurs perspectives de carrière

- 62 % des répondants sont plus enclins à postuler pour un emploi dans une entreprise qui a déjà investi dans l'automatisation

- 40 % pensent qu'un logiciel ferait un supérieur hiérarchique plus efficace que leur responsable actuel

Les employés qui évoluent dans des structures qui ont intégré des niveaux élevés d'automatisation dans leurs tâches quotidiennes sont plus heureux dans leur travail, plus optimistes quant à leurs futures perspectives de carrière et plus susceptibles de recommander leur mission à quelqu'un sur le point d'entrer sur le marché du travail, selon la nouvelle étude de Tradeshift.

Méthodologie :

En avril 2022, Tradeshift a chargé le cabinet d'études Coleman Parkes de mener une enquête en ligne analysant la perception à l'égard de l'automatisation de 500 professionnels de la finance et de la comptabilité aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France et en Allemagne. Les sondés travaillent dans les départements financiers de moyennes et grandes entreprises et ont une bonne visibilité sur l'investissement que leur société a fait dans les technologies pour automatiser certains processus de leur travail actuel.

Principaux enseignements :

Selon l’étude, 71 % des personnes interrogées pensent que l'automatisation aura un impact positif sur leur satisfaction au travail. Et tandis qu'un quart des employés estime que la technologie pourrait un jour éliminer leur poste dans sa forme actuelle, une nette majorité (63 %) pense que les aspects clés de ce leur mission nécessite toujours une intervention humaine.

De plus, les répondants voient dans l'automatisation un moyen d'éliminer le travail répétitif et de faible valeur qu'ils citent comme la principale raison de leur mécontentement dans leur rôle actuel. En confiant l'essentiel de ce travail à une machine, 6 travailleurs sur 10 ont vu une opportunité de faire un travail plus intéressant et d'améliorer le moral de l'équipe. La moitié des répondants ont également estimé que l'automatisation les aiderait à augmenter leur revenu tout en réduisant leur niveau de stress.

L'enquête a révélé des différences significatives dans les niveaux d'adoption de l'automatisation dans les territoires étudiés. Les États-Unis avaient une nette avance, avec près des trois quarts (72 %) des employés déclarant que le niveau d'automatisation de leur service était déjà très élevé. Cela se compare à 50 % au Royaume-Uni, 37 % en Allemagne et seulement 21 % en France.

Fait intéressant, les territoires où l'automatisation est déjà fortement présente ont également affiché les niveaux de satisfaction au travail les plus élevés parmi les employés. Aux États-Unis, 75 % des personnes interrogées se sont déclarées très satisfaites de leur travail. En France, où le niveau d'automatisation est le plus bas, 44 % des personnes interrogées se disent très satisfaites. En Allemagne, seulement 40 % des personnes interrogées se déclarent très satisfaites de leur emploi actuel.

Autre résultats de l’étude :

Les travailleurs des pays ayant des niveaux avancés d'adoption de l'automatisation ont systématiquement noté les avantages de la technologie de manière plus élevée.

85 % des répondants aux États-Unis ont déclaré qu'ils recommanderaient volontiers leur emploi à une personne sur le point d'entrer sur le marché du travail, contre 58 % en Allemagne.

62 % du total des répondants ont déclaré qu'ils seraient plus susceptibles de postuler pour un emploi dans une entreprise si celle-ci avait investi dans l'automatisation, ce chiffre s'élevant à 74 % des répondants aux États-Unis

40 % des répondants pensaient également qu'un logiciel serait un supérieur hiérarchique plus efficace que leur responsable actuel, estimant que la technologie était meilleure pour vérifier le travail, repérer les problèmes et même attribuer des tâches.

45 % de l'ensemble des répondants ont déclaré avoir vu les investissements dans l'automatisation s'accélérer au sein de leur service au cours de l'année écoulée, tandis que plus de la moitié (52 %) ont déclaré s'attendre à une accélération des investissements au cours des 12 prochains mois.

« Nous commençons à percevoir une image claire de l'avenir du travail, qui se caractérisera par une collaboration étroite entre les humains et les machines, chacun faisant ce qu'il fait le mieux. Il est dans l'intérêt de chaque entreprise de donner aux employés la possibilité de prospérer dans cet environnement », a déclaré Mikkel Hippe Brun chez Tradeshift . "La guerre actuelle des talents sera gagnée par les organisations qui investissent dans la technologie et la formation qui permettent aux employés de devenir plus efficaces et de travailler dans les meilleures conditions.

L’étude de Tradeshift est disponible sur : https://hub.tradeshift.com/research-and-reports/research-how-finance-professionals-really-feel-about-automation/



------------------------------------------------------------------------

Disclaimer: The text above is a press release that was not written by Finyear.com.
The issuer is solely responsible for the content of this announcement.
Avertissement : Le texte ci-dessus est un communiqué de presse qui n'a pas été rédigé par Finyear.com.
L'émetteur est seul responsable du contenu de cette annonce.

Jeudi 23 Juin 2022




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OFFRES D'EMPLOI


OFFRES DE STAGES


NOMINATIONS


DERNIERES ACTUALITES


POPULAIRES