Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Les coûts d'une mauvaise embauche


Le recrutement et l'embauche de bons employés est sans doute l'aspect le plus critique de la gestion d'une entreprise.



Laurent Leloup
Laurent Leloup
Un récent sondage (en anglais) a été élaboré par Robert Half et mené par un cabinet de recherche indépendant. L'enquête est basée sur des entretiens avec plus de 2.100 directeurs financiers provenant d'un échantillon de sociétés stratifié au hasard dans plus de 20 des plus grands marchés américains.

Il a été demandé aux directeurs financiers : "Lequel des éléments suivants, à votre avis, a le plus grand impact suite à une mauvaise décision d'embauche ?"
Voici leurs réponses :
Basse de moral du personnel : 39%
Perte de productivité : 34%
Coût financier : 25%
Autre / ne sait pas : 2%

Voici une infographie avec les coûts d'une mauvaise embauche

Après tout, si vous ne réussissez pas à recruter les bonnes personnes dès le début, votre capacité à réussir dans presque tout ce que vous entreprenez sera grandement compromise. Voilà pourquoi il est important de considérer les coûts d'une mauvaise embauche.

Votre entreprise perd plus que du temps, de l'argent et des efforts en recrutement, embauche et formation de gens qui peut-être n'auraient pas fait l'affaire dès la première fois.
Vous devez également faire face à des ravages que le "mauvais" employé (au sens d'employé qui ne convient pas au poste proposé) peut créer : les affaires que vous pouvez perdre quand cette personne interagit avec les clients, les coûts que vous devez engagez lorsque vous devez répéter les procédures qui ont été traitées de façon inepte sans oublier les pressions que vous devez exercer sur les autres employés qui doivent prendre la relève. Mais les coûts d'une mauvaise embauche ne s'arrêtent pas là.

Considérons les frais et les tracas qui se posent lorsque vous devez compter vos pertes et annuler cette mauvaise embauche. À long terme, il est plus difficile pour le gestionnaire et l'équipe de s'accommoder d'une faible performance que d'investir dans des recrutements de candidats de qualité.

La plus grande erreur que vous pouvez faire lorsque vous êtes en recherche de nouveaux employés est de vous appuyer sur les mêmes méthodes éprouvées que vous avez été utilisées pendant des années. Tenez compte des facteurs suivants qui aggravent les coûts d'une mauvaise embauche :

Il y a beaucoup plus d'enjeu aujourd'hui que par le passé

Il est loin le temps où vous pouviez minimiser les conséquences d'une mauvaise décision d'embauche par "trouver une place" pour un nouvel employé qui n'est pas approprié. Aujourd'hui le rythme et la pression sur le lieu de travail sont trop importants. Tout le monde doit contribuer, ce qui signifie bien plus que simplement faire son propre travail. Cela signifie avoir un impact mesurable sur la capacité d'une entreprise à faire face à la concurrence, à maintenir des normes élevées de qualité, et à garder les clients satisfaits et les coûts sous contrôle.

- Les qualifications pour des emplois qui étaient autrefois considérées comme une routine sont en hausse. Avec moins de niveaux de gestion présents dans la plupart des entreprises, les employés en première ligne, aujourd'hui, doivent faire leur travail avec moins de supervision que par le passé, et tous les employés ne peuvent pas s'épanouir dans ce genre d'environnement.

- La technologie a un impact énorme sur les processus de travail. Car à peu près toutes les tâches dans l'entreprise doivent être réalisées plus rapidement que jamais, les entreprises de toutes tailles comptent sur les avancées technologiques pour simplifier les procédures au jour le jour. Et peu d'entreprises peuvent se permettre d'avoir des employés qui ne peuvent pas s'adapter aux nouveaux rythmes et aux exigences croissantes.

"Il y a un certain nombre de raisons qui font que quelqu'un ne réussit pas forcément un parfait recrutement : il ou elle ne peut ne pas avoir les compétences requises, par exemple», a déclaré Paul McDonald, directeur exécutif senior pour Robert Half. "Les entretiens et la vérification des références sont conçues pour assurer un réel succès, mais ces méthodes ne sont pas infaillibles, en particulier si les employeurs ne sont pas persévérants dans leurs efforts. C’est là que les recruteurs professionnels peuvent apporter de la valeur ajoutée."

Paul McDonald a ajouté : “peu importe la cause d'une mauvaise décision d'embauche, elle peut se propager rapidement en négativité.” "Une mauvaise embauche peut causer des frictions parmi les autres employés à cause des éventuels supplément de travail ou des mauvais suivis des projets. Les mauvaises décisions d'embauche peuvent également entrainer une perte de confiance du personnel envers sa direction, voire même lui faire perdre la foi dans les dirigeants de l'entreprise."



Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement chaque jour (5j/7) le quotidien Finyear.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct pour vous abonner : www.finyear.com/abonnement

Lisez gratuitement chaque mois :
- le magazine digital Finyear sur www.finyear.com/magazine
- la lettre digitale "Le Directeur Financier" sur www.finyear.com/ledirecteurfinancier
- la lettre digitale "Le Trésorier" sur www.finyear.com/letresorier
- la lettre digitale "Le Credit Manager" sur www.finyear.com/lecreditmanager
- la lettre digitale "Le Capital Investisseur" sur www.finyear.com/lecapitalinvestisseur
- la lettre digitale "Le Contrôleur de Gestion" (PROJET 2014) sur www.finyear.com/lecontroleurdegestion
- la lettre digitale "GRC Manager" (PROJET 2014) sur www.finyear.com/grcmanager

Un seul formulaire d'abonnement pour 7 lettres


Lundi 8 Décembre 2014
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News